Brigitte, ta nouvelle copine

Brigitte, ta nouvelle copine
© mark maggiori

Ce sont des filles, des vraies, de la tête au look, en passant par leurs chansons. Brigitte, c’est le prénom un peu daté de la fille d’à côté. C’est la femme, de l’érotisme à la déjante, de l’amante à la mère. C’est le prénom de Bardot, de Lahaie, de Fontaine, mais aujourd’hui avec ce premier album, Et vous, tu m’aimes ?, Brigitte c’est surtout votre nouvelle copine.
 

Elles sont deux, font presque tout toutes seules et ça leur va bien. Aurélie, la blonde, et Sylvie, la brune, se sont rencontrées à l’époque de leurs projets musicaux respectifs, Mayane et Vendetta. Premiers albums en parallèle, et remises en question en simultané. "On a eu des enfants, et ce qu’on avait entrepris avant ne nous rendait pas totalement heureuses. Soit on arrêtait, soit on tentait autre chose."

Grand bien leur en a pris ! Sylvie avait déjà mis en musique des textes d’Aurélie par le passé. Mais la vraie rencontre s’est faite dans le cadre du travail en duo. "C’était très pudique au départ, et quand on a commencé à se voir on s’est rendu compte qu’on écrivait des chansons toute la journée." De cet atelier à quatre mains est né un album pop-folk qui explore la féminité sous toutes ses coutures : "C’est le terrain sur lequel on se retrouve. On n’est plus des jeunes filles, donc il y a quelque chose de féminin qui transparaît dans ce qu’on écrit, c’est autant la maman, l’amoureuse, la putain, la copine, la désespérée, la débordée, il y a un peu de tout ça !"

Leur musique ondule et tape des mains, leurs voix s’harmonisent tant et si bien qu’elles peuvent tout se permettre. Comme leur version ultra-sensuelle de Ma Benz de NTM : "On a participé à un festival du film vintage et érotique au Forum des images, à Paris, il y a deux ans, pour la clôture duquel on nous a demandé de faire la reprise d’une chanson un peu érotique. On a pensé à Gainsbourg, mais on trouvait ça trop attendu, et on adore NTM. On nous parle souvent d’une chanson misogyne. Le texte est assez animal, c’est très tabou la sexualité féminine, mais elle n’est pas misogyne du tout cette chanson !"

Quand l’union fait la force

Brigitte taquine les garçons en les mettant à genoux dans Battez-vous, les colle de son Cœur de chewing-gum, leur déclare sa flamme (Monsieur je t’aime) et se fait porte-parole de la femme dans J’veux un enfant. "On a toutes peur à un moment donné que la machine ne marche pas. Est-ce qu’on va trouver l’homme, est-ce que ça va marcher, il n’y a aucune certitude. Etre mère, c’est un visage de la femme particulier, imposant, nouveau."

Les deux pieds bien ancrés dans leur réalité, elles osent la fantaisie, la folie douce et les mots crus. "A deux on se sent plus fortes, on s’encourage. C’était rassurant d’être ensemble, bienveillantes, à nous amuser et être fières de ce qu’on écrivait. On avait envie de faire du spectacle, de porter des robes de reines." Cette mise en confiance est la porte ouverte à un univers où tout est permis et assumé, du glamour à l’humour, des robes à paillettes aux chèvres de papier sur lesquelles elles posent leurs instruments sur scène. "Nos chansons sont assez cinématographiques et imagées, et on commence à faire de la mise en scène pour les concerts, avec des extraits de films, des projections de vidéos tournées lors de nos voyages. C’est ça l’idée de départ : ne se poser aucune limite." Un vent de liberté qui donnera ses belles couleurs à l’été... Alors oui, Brigitte, on t’aime.

Brigitte Et vous, tu m’aimes ? (3ème Bureau/Wagram) 2011
En tournée dans toute la France et en concert au Trianon, à Paris, le 16 juin 2011.