L'autoportrait d'Alizée

Alizée
© J. Lachausée

Avec ce cinquième album intitulé 5, Alizée, ex-protégée de Mylène Farmer et lolita devant l’éternel, livre un autoportrait pop en onze chansons, aux allures sixties : un disque pétillant ! Revue de détail.

Alizée a grandi. En témoignent la maturité et l’audace de ce n°5, qui dévoile, au fil de ses chansons, de délicieuses saveurs. Pourtant, sous l’excellente facture de ce disque, sous l’envolée d’arrangements de cuivres et cordes au poil, réalisé par Alexandre Azaria (Indochine, Zazie, Christophe Willem, Inna Modja…), sous l’énergie rock, pointe encore le charme ingénu d’une lolita mutine, à la voix sucrée : une pop acidulée et à paillette.

Aux commencements, il y avait ce cahier des charges, cette envie de réaliser un album de variété française, aux allures sixties, à la France Gall, avec un son actuel. Bref ! Des chansons tubesques, happy, mais aussi connectées à l’itinéraire d’une jeune trentenaire du XXIe siècle.
 

Pour donner vie à cette ambition, Alizée a sollicité le concours du gotha des compositeurs et auteurs pop du moment : un immense "appel d’offres" ! Au total, la chanteuse a reçu plus d’une centaine de propositions, parmi lesquelles deux titres de Jean-Jacques Goldman himself qu’elle "réserve pour plus tard". Au final, Alizée a donc retenu onze chansons signées notamment Adrien Gallo (BB Brunes), Thomas Boulard (Luke) ou encore Bartone…

 
Dans cette aventure en onze pas de danse, Alizée chante son "je", dresse un autoportrait tendre et facétieux, entre coups de cœur et coups de poing, rock et symphonie, fêlures et lumières, ruptures et happy end. Une peinture en relief, personnelle, et complexe, qui touche à l’universalité d’une génération. Alizée a grandi ! Ses chansons aussi…
 
 
Alizée 5 (Sony Music) 2013
Site officiel
Facebook