Le coup de rétro de Youssou N’Dour

Le coup de rétro de Youssou N’Dour
Youssou N'Dour © DR

Dernier album en date en Europe de Youssou N’Dour, Fatteliku est un live enregistré en 1987 à Athènes lors d’un concert en première partie de Peter Gabriel. C’est d’ailleurs Real World, le label de la star du rock et héraut de la world music qui produit cet attrayant coup d’oreille dans le rétroviseur du musicien sénégalais devenu homme d’affaires et de médias, avant d’entrer en politique et de rejoindre le camp puis le gouvernement de Macky Sall.

Quand en 1987 à Athènes, Peter Gabriel monte sur scène comme il le fait chaque soir, pour présenter sa première partie, peu d’Athéniens et même d’Européens connaissent le nom du Super Etoile de Dakar et de son chanteur Youssou N’Dour. Bien sûr quelques séries de concerts en Europe ou sur le continent nord-américain et des participations remarquées sur les albums de Paul Simon (Graceland) ou de Peter Gabriel (So) ont forgé un premier escadron de fans, mais il faut encore batailler car les musiques extra-européennes comme en parlent à l’époque les ethnomusicologues, la sono-mondiale des amateurs éclairés ou la world music des as du marketing ne font pas encore recette.

La surprise est de taille et transpire même aujourd’hui encore entre les notes des musiciens sur ce témoignage. Le public en osmose est manifestement sous le charme de la voix du chanteur et des rythmes tourbillonnants du groupe. Le mbalax, rythme traditionnel wolof du Sénégal emporte le tout. Réaménagé dans une orchestration qui fait la part belle aux percussions (sabar, mbung mbung…) évidemment, mais aussi aux guitares, aux claviers et aux cuivres, il entre alors dans la ronde des rythmes qui depuis “enjaillent” les danseurs du monde entier.
 
Intitulé Fatteliku (souvenir en wolof), ce live redonne à entendre les succès (Immigrés, Nelson Mandela, Kocc Barma…) de Youssou et de son Super Etoile dans le jus de l’époque, ainsi que In Your Eyes de Peter Gabriel repris ici avec la participation de Youssou N’Dour et de son percussionniste Babacar Faye.
 
Un témoignage rare
 
Cette sortie, presque trente ans après ce concert en plein air sur les hauteurs d’Athènes, émane du label qui cherche désormais à mettre en valeur des heures d’enregistrement souvent confinées dans des placards à archives. Une aubaine pour Youssou dont l’activité musicale - toujours différenciée entre Afrique et Occident - s’est quelque peu ralentie au profit de ses activités politiques. Un jour, il sera peut-être même Président du Sénégal.
 
En attendant, il cherche à partager avec ses concitoyens du monde entier la richesse du patrimoine musical sénégalais, offrant à ses compatriotes sur le continent premier, une série d’une dizaine de CD 4 titres, baptisée elle aussi Fatteliku, sur lesquels il réenregistre afin de les préserver, les grands airs du patrimoine sénégalais. Il serait peut-être temps qu’ici aussi, on y ait accès, comme aux nombreux albums parus en cassette ou en CD publiés uniquement pour le marché africain et qui recèlent quelques perles rares.
 
Youssou N’Dour et Le Super Etoile de Dakar, Fatteliku (Real World / Pias) 2015

Page Facebook de Youssou N'Dour