Island Africa Talent, enfin le premier Prime !

<i>Island Africa Talent</i>, enfin le premier Prime !
Island Africa Talent © DR

Après sept émissions de casting diffusées sur A+ et une douzaine de chaînes nationales, le coup d’envoi d'Island Africa Talent a sonné pour les douze candidats de ce télé-crochet panafricain. Que le meilleur gagne !

"Bonsoir l’Afrique, bonsoir à tous !", lance Yves de Mbola, le présentateur d'Island Africa Talent depuis l’INP de Yamoussoukro. Ça y est ! Après plusieurs heures de casting à travers douze pays francophones d’Afrique, voici enfin venu le temps de l’ultime compétition.

Jusqu’à mi-décembre, douze candidats vont s’affronter en chansons face à un jury sans pitié. L’enjeu ? D’abord, la gloire bien sûr, puis la rondelette somme de cinq millions de francs CFA, mais surtout le développement d’une carrière et un album produit par Island Africa, le nouveau label d’Universal. "C’est pas petit", comme on dit sur le continent !

Marathon

Cependant, rien n’est gagné d’avance et ces huit semaines de compétition tiennent presque du marathon, tant il faudra tenir le rythme – et la pression- sur la longueur… Tout d’abord, les candidats doivent se plier aux figures de style imposées par la production et souvent éloignées de leur répertoire de cœur.

Ensuite, convaincre un jury impitoyable de professionnels de la musique : David Monsoh, "producteur et dénicheur de talents", Didier Awadi, "rappeur africain avec un passeport sénégalais" et Barbara Kanam, "chanteuse et interprète depuis plus de quinze ans". Trois personnalités, trois sensibilités et trois regards bien différents sur les douze talents en devenir…

D’une semaine à l’autre, les candidats travaillent leur prestation grâce à des coachs vocaux et scéniques. Ils apprennent à mieux maîtriser leur voix, leurs émotions et leur façon de bouger sur la scène. Chaque vendredi, les candidats devront donner le meilleur d’eux-mêmes, car rien n’est joué : les notes du jury seront impitoyables et les premiers pourront finir derniers ! Le 21 novembre, les trois cancres du classement seront éliminés et ainsi de suite jusqu’à la fin du concours.

Sur la ligne de départ

Voilà pour les grandes lignes... Mais pour l’heure, cette première émission est l’occasion de rencontrer les douze finalistes. Ils viennent du Cameroun, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Congo-Brazzaville, de RDC, de Madagascar, du Gabon, du Tchad, des Seychelles, du Burkina Faso ou de Côte d’Ivoire.

Ils sont jeunes, beaux, talentueux et portent tous avec fierté les couleurs de leur pays. Certains ont déjà un solide parcours dans la musique, d’autres, une pratique amateur en parallèle de leurs études ou de leur métier. Tous s’illustrent dans des genres très différents.

Ainsi, lors de ce premier Prime, les candidats conservent l’avantage : la production leur a laissé choisir le morceau de musique africaine qui les représente au mieux. Du classique mandingue Mali Sadio pour Koite du Mali, au très ambiancé Match Kwara de Ferre Gola pour Bill de Kinshasa, il y en a pour tous les goûts ! Comme dit Didier Awadi dans son ultime adresse aux candidats : "Ton pays te regarde, ta nation te regarde, ta mère te regarde, t’as pas le droit de te planter !" Lequel saura vous épater ?

A voir : les premières images du premier Primetime d'Island Africa Talent

Site officiel d'
Island Africa Talent
Page Facebook d'
Island Africa Talent