Kel Assouf met du rock dans son désert

Kel Assouf met du rock dans son désert
Kel Assouf © DR

Pousser encore un peu plus loin la fusion entre rock et musique touarègue, à la fois pour se différencier et pour se faire entendre plus largement, telles sont les intentions qui ont animé Kel Assouf pour concevoir son second album Tikounen.

"Etouffer les violences du monde par la musique." Derrière la mue musicale que Kel Assouf a opérée au cours des dernières années, et dont on prend toute la mesure avec son second album Tikounen, il n’y a pas que des raisons artistiques. Certes, le chanteur nigérien à la tête du groupe et qui a grandi en Libye avant de débarquer à Bruxelles en 2006, a voulu réorienter son répertoire en lui donnant des accents rock et revendique l’influences de groupes comme Arctic Monkeys ou encore Led Zeppelin. Mais "l’idée, c’est aussi que ça résonne plus fort que les missiles et les roquettes", veut croire Anana Harouna, le fondateur et l’âme de Kel Assouf.

Dans les faits, en studio, cela se traduit par des guitares qui saturent et un son dont il se dégage une impression de puissance, dès l’entame de ce disque avec Ahile Lamma. Difficile d’échapper à l’emprise de ce tempo rouleau compresseur, sur le chemin de la transe, tant dans les fréquences que dans l’aspect répétitif auquel participent les chœurs et le chant de Toulou Kiki, nouvelle venue dans le groupe et surtout connue jusqu’à présent en tant que comédienne (remarquée dans le long métrage Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, récompensé par sept César en 2015).


 
Alors que Tin Hinane, le précédent album datant de 2010, jouait la carte de l’éclectisme assumé, du blues touareg dépouillé au reggae en passant par l’afrobeat, Tikounen se situe sur un terrain volontairement plus resserré. Dans cette évolution, la rencontre avec le musicien Sofyann Ben Youssef s’est avérée déterminante.
 
De retour à Bruxelles après une tournée de Kel Assouf pour laquelle il avait été embauché, il y a quelques années, le Tunisien avait fait découvrir tout un pan du rock à Anana, soudain conquis et conscient des voies qu’il pouvait explorer. Les deux hommes avaient alors composé un morceau, Azawad. S’il vient conclure le nouveau CD, il en a été la substantifique moelle, servant de référence aux onze autres chansons.

Kel Assouf Tikounen (Igloo records) 2016
Page Facebook de Kel Assouf