Amadou & Mariam

Amadou & Mariam
© DR

Le couple malien Amadou & Mariam est de retour avec un nouvel album, Folila. Un disque qui puise sa source au Mali, mais qui est aussi inspiré par leurs diverses rencontres internationales, notamment celle avec le Français Bertrand Cantat.

Trois ans déjà depuis The Magic Couple, et voilà que Folila débarque pour nous rappeler la puissance de feu d’Amadou & Mariam. Le duo renoue ici avec les recettes de Welcome To Mali qui comportait des contributions de Damon Albarn, Matthieu Chédid, K’Naan et Juan Rozoff.  

On retrouve donc dans ces treize chansons une liste impressionnante d’artistes venus offrir leurs talents au couple aveugle du Mali. "Il y a eu plusieurs étapes. On a fait des maquettes en Italie, à Rome. On a commencé les enregistrements à New York en décembre 2010, on a été au Mali en janvier, puis on a fini en France. Les lieux ont une incidence sur les chansons : c’est au Mali qu’on a trouvé les instrumentistes traditionnels, le ngoni, la kora, le djembé, le balafon" explique Amadou.
 
C’est donc à New York, au Downtown Studio, que l’aventure a commencé avec ces deux semaines qui ont vu défiler dans la cabine les voix de Jake Shears des Scissor Sisters, Theophilus London, Amp Fiddler, Tunde et Kyp du groupe TV On The Radio, Ebony Bones, les Antibalas de Brooklyn et la chanteuse Santigold (ex-Santogold). Tous ces invités prestigieux ont été rencontrés pour la majorité en tournée, quand Amadou & Mariam ont assuré les premières parties de groupes occidentaux comme Coldplay ou U2, touchant ainsi des publics peu habitués à la musique mandingue traditionnelle.
 
Pas question de parler de world music pour les sons de Folila, comme l’explique Amadou : "Notre démarche est très différente. La world music, c’était un moyen d’adapter la musique africaine au contexte européen, nous c’est une universalisation, notre musique part du blues, du rock, du traditionnel, et elle passe un peu partout".
 
Mais la clé de cet album, c’est la présence de Bertrand Cantat, l’ex-chanteur du groupe Noir Désir, plutôt discret discographiquement depuis sa sortie de prison et les polémiques qui ont suivi ses rares passages sur scène. Le rocker bordelais qui a fait le voyage à Bamako est en effet présent comme chanteur sur quatre morceaux (Oh Amadou, Africa Mon Afrique, Mogo et Another Way), et comme musicien sur presque tout le reste du disque. Une guitare ici, un harmonica là, quelques chœurs… De quoi créer l’événement, et les chansons les plus abouties de cet album destiné au grand public occidental. Moins personnel peut-être que les premiers disques, mais recelant son lot de bonnes surprises.
 
Amadou & Mariam Folila (Because Music) 2012
En concert le 24 juin au festival Solidays à Paris et en tournée
Le site officiel d'Amadou & Mariam