Boogers, bricoleur pop

Boogers, bricoleur pop
Boogers © DR

Boogers, l’homme-orchestre originaire de Tours, signe son retour grâce à Running in the Flame, un quatrième disque inspiré. Après quelques années de hauts et de bas, sa power-pop faite de collages n'a rien perdu de son charme nonchalant.

L'indie pop française compte une bonne série de bricoleurs de talent restés dans l'ombre. Ancien animateur sur Radio Béton et DJ à ses heures, Stéphane Charasse, alias Boogers, est de ces Français qui chantent en anglais et ont puisé leurs influences dans le rock anglo-saxon. Enfant du punk-rock californien des années 90, qui a grandi avec NO FX et Green Day dans les oreilles, il s’en inspire toujours pour écrire une power-pop mélodique à souhait, redoutable d’efficacité.

Quatrième disque de cet homme-orchestre de l’ère numérique, Running in the flame marque son retour après quelques années en dents de scie. Éclectique et plein de sons piochés un peu partout – banques de bruitages sur internet, samples de ses propres disques-, il a été fabriqué sur ordinateur tout au long de cette période, avant de trouver sa cohérence dans ce mélange foufou. Pop, électro, country… Boogers aborde un tube de John Lennon en version reggae (Oh my love) ou un titre bruitiste (Showtime) avec le même air de ne pas y toucher.

S’il chante parfois en français désormais (Dis-moi pourquoi ?) et qu’il a rasé sa barbe, le musicien originaire de Tours garde un côté nonchalant, et ce sont d’ailleurs ces imperfections qui le rendent si attachant. Ne se prenant jamais trop au sérieux, il conçoit sa musique comme un vaste copier/coller. Pour la petite histoire, Boogers veut d’ailleurs dire… "crottes de nez" en anglais.

Mais il serait trop simple de résumer le musicien de Tours au mucus ou à la pochette peu ragoûtante de son dernier album. À l’image de son compère Rubin Steiner, dont il a été le batteur, Boogers a le goût du travail bien fait.

On espère simplement qu’en courant dans les flammes, il ne se brûlera pas trop.

Boogers Running in the flame (AtHome) 2014
Page Facebook de
Boogers