Gaspard Royant, plus d’un 45 tours dans son sac

Gaspard Royant, plus d’un 45 tours dans son sac
Gaspard Royant © JB Ambrosini

Elevé aux disques de Roy Orbison et des productions de Phil Spector, Gaspard Royant n’est pas particulièrement fétichiste et nostalgique de cette époque passée. Gomina sur un cuir chevelu bien rangé, costumes trois pièces et dégaine de séducteur, le chanteur sacralise la tradition rock-soul et collectionne sur 10 Hit Wonder une pléiade de hits enchanteurs.

La chanson The Woods pourrait avoir été écrite lors d’une partie de campagne dans les environs de Liverpool. Sur ce tube parfait pour la radio, la voix de Gaspard Royant a de lointaines correspondances avec le génial James Skelly du groupe The Coral. Dans ce contexte, le choix de l’anglais comme idiome du rock'n'roll par excellence n’est pas fortuit. Le son d’Albion mais aussi ceux de Detroit et de Memphis se ressentent des couplets au chorus au fil de ce décalogue hommage à la musique d’Elvis et de Lennon. Il y a du savoir-faire chez ce jeune séducteur à la voix sucrée mais aussi beaucoup de références respectueuses à la culture pop anglo-saxonne dans ce qu’elle a de plus riche.

Gaspard est un jeune haut-savoyard, parisien d’adoption. Aujourd’hui pourtant, on l’imagine croiser le fer avec la crème des groupes pop-rock UK tellement ses efforts pour réduire la distance de l’eurotunnel sont couronnés de succès. Ses 45 tours sortis un par un et compilés sur 10 Hit Wonder ont déjà trouvé un petit public là-bas. "Ceux avec qui j'ai pu échanger étaient très excités par l'idée que j'avais de sortir plusieurs 45 tours dans une courte période." David Gedge du groupe Wedding Present avait avec l’album Hit-Parade rassemblé en 1992 douze singles sortis tous les mois à quasi jour fixe. Gaspard Royant a presque suivi le même chemin. Cette riche idée permet aux DJs anglais de jouer un disque français dans des soirées Northern Soul à Wigan (l’un des hauts lieux du genre), quelle ironie !

Rock'n'roll décomplexé

Gaspard a choisi Londres pour enregistrer au sein du studio Toe Rag de Liam Watson. L’homme à tout faire est responsable du son de l'album. C'est un maître exalté, un être dynamité, capable de manier de la bande et de la console analogique comme un croupier survitaminé. C’est un redoutable bricoleur de sons vintage et contemporains. "Liam et moi étions dans le même état d’esprit, on aime travailler vite. Ce qui n'est pas une mince affaire quand on n’utilise que du matériel analogique. Recaler les bandes, gérer la console, la cabine... Liam fait tout, tout seul."

Gaspard Royant a une vision rock'n'roll décomplexée, mondiale et classieuse de sa musique et c’est sa force. "J'ai joué plusieurs fois en Angleterre, mais toujours de manière un peu erratique. Je travaille désormais avec un tourneur et nous avons prévu d'aller jouer un peu partout en Europe... le public est très curieux et connaisseur en Suède ou en Allemagne par exemple." Voilà donc une eurostar du rock comme Edwyn Collins il y a vingt ans ou Richard Hawley plus récemment.

Wonder Boy

Le "10 Hit Wonder Boy" n’a pas fini de plaire aux filles. Non seulement l'album est un concentré ultra efficace dans le genre Tamla Motown ou Creation Records. Mais sa petite affaire va autant plaire aux amateurs de pop (Marty McFly) que de rhythm'n'blues avec riffs scintillants (Europe) et de folk-psyché (Monkeytown).

La prochaine étape pour Gaspard et ses quatre musiciens est marquée en rouge sur le calendrier. Leur premier concert parisien en haut de l’affiche en compagnie des demoiselles de The Buns sera un moyen de transformer plusieurs rendez-vous remarqués en une vraie histoire d’amour avec les Français. La soirée continuera avec un DJ maniant les 45 tours de rock'n'roll, évidemment.

Gaspard Royant, 10 Hit Wonder (Sardanapale) 2014
A écouter la session live dans La Bande Passante ( 24/03/2014)
Page Facebook de Gaspard Royant
En concert au Nouveau Casino de Paris le 25 mars, au festival du Printemps de Bourges le 25 avril