Vanessa Paradis

© A.C. Poujoulat / AFP
Passeport artiste
22/12/1972
Paris (France)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Chanteuse
Genre musical:  Chanson

Un riff de saxo à faire pleurer Charlie Parker, une petite voix émoustillante, une mélodie superbe de Roda-Gil, et hop ! Voici "Joe Le Taxi", le plus grand tube des années quatre-vingt en France. Pas facile de s'en remettre. Les plus talentueux, de Procol Harum à Chagrin d'Amour, n'ont jamais réussi à se dégager d'un trop puissant premier succès. Vanessa non plus. Il n'est évidemment pas trop tard.

Biographie: 

Née le 22 décembre 1972 à Paris, Vanessa Paradis connaît une enfance heureuse entre son père, PDG d'une miroiterie et sa mère qui en est la directrice. Vanessa est une enfant joyeuse qui aime chanter et danser. Son oncle, le comédien Didier Pain, remarque le joli brin de voix de la petite fille et propose à ses parents de la faire chanter dans la célèbre émission de Jacques Martin, "L'Ecole des fans", émission dans laquelle de jeunes enfants interprètent les chansons des principaux artistes français.

Le 3 mai 1980, la petite Vanessa passe donc dans l'émission et choisit de chanter "Emilie Jolie" de Philippe Chatel. Ses parents n'ont pas vraiment envie que leur enfant devienne une petite chanteuse prodige et Vanessa retourne mener une tranquille vie de famille dans sa maison des bords de Marne. Cependant, l'année suivante, elle participe à Turin, au concours Eurovision des enfants. Mais sans résultat.

1987 : "Joe le Taxi"

En 1985, Didier Pain fait enregistrer à Vanessa un 45 tours, "La magie des surprises-parties", qui ne sortira en fait jamais dans le commerce. A la même époque, Didier Pain emmène sa nièce dans un studio parisien où les compositeurs Etienne Roda-Gil et Franck Langolff sont en train de préparer l'enregistrement du disque de la comédienne Sophie Marceau. Au cours de la discussion, l'idée d'écrire une chanson pour Vanessa prend forme.

C'est ainsi que Roda-Gil, compositeur fétiche de Julien Clerc, et Langolff, qui a beaucoup écrit pour Renaud, composent conjointement un des titres phares de la chanson française des années 80 soit "Joe le taxi".

Le 45 tours sort le 27 avril 1987 et devient très vite un tube. Le 1er août, le titre est classé 1er du Top 50, principal classement français. A la fin de l'été, "Joe le taxi" s'est déjà vendu à 1 million d'exemplaires.

Didier Pain devient le manager de la jeune adolescente et ses parents surveillent de très près son parcours. Tout ce qu'elle gagne est bloqué sur un compte jusqu'au jour de ses 18 ans. Le succès très rapide réserve cependant quelques mauvaises surprises à l'adolescente. Parallèlement à de grosses ventes de disques, Vanessa bénéficie d'une mauvaise image dans le public et en particulier auprès des jeunes de son âge très sévères avec cette jeune adolescente à qui tout réussit. Quant à la critique, elle juge cruellement la chanteuse et lui reproche ses airs de Lolita trop vite grandie. A cette époque, son nom évoque les moqueries.

Ca va ça vient

C'est en janvier 1988, lors du MIDEM (Marché International du Disque), qu'elle subit les critiques les plus déchaînées. A l'occasion de la grande soirée des Trophées, son passage sur scène provoque cris et huées. Face à un public qui a décidé de la chahuter, Vanessa chante cependant sa chanson jusqu'au bout. Lors de son deuxième passage sur scène à la fin du spectacle, le public, versatile, l'applaudit.

Très éprouvée par cette période difficile, Vanessa songe à tout arrêter. Son entourage lui propose de faire une pause si elle ne se sent pas capable d'affronter la cruauté d'un métier difficile. Mais à cette époque, "Joe le taxi" devient un réel succès en Angleterre où la chanteuse va à cette occasion, passer quelques temps. L'accueil est très chaleureux de la part du public et de la critique. Vanessa se sent alors réconfortée. Aucun chanteur français n'avait eu autant de succès outre-Manche depuis Serge Gainsbourg 20 ans plus tôt.

Le succès de "Joe le taxi" est tel que Etienne Roda-Gil et Frank Langolff décident d'écrire tout un album. C'est "M & J" qui sort en 1988. La plupart des titres de cet album marchent très bien et restent longtemps classés dans les charts. La chanson "Marilyn et John" devient un tube au Brésil. Cependant, l'album ne se vend pas autant que ceux des autres chanteuses de sa génération, Elsa et Patricia Kaas, qui sortent aussi des albums cette année-là.

En septembre 1988, Vanessa Paradis retourne au lycée en classe de seconde, bien décidée malgré son succès, à passer son bac.

Un an plus tard, en novembre 1989, sort le film "Noce Blanche" de Jean-Claude Brisseau. Vanessa Paradis y incarne une jeune fille marginale dont tombe amoureux son professeur de 30 ans son aîné. Le tournage est conflictuel, mais Vanessa souhaite prouver à tous ses détracteurs qu'elle n'est pas une Lolita écervelée. La critique est plutôt élogieuse pour sa performance et le public curieux de voir la jeune chanteuse dans ce rôle dramatique.

Espoir, toujours…

Début 1990, Vanessa est brillamment récompensée pour ce rôle. Le 21 février, elle reçoit le Prix Romy Schneider et le 3 mars, elle vient chercher le César du "Meilleur jeune espoir féminin" du cinéma français. Au cours de cette soirée, elle chante, avec d'autres artistes, "La Javanaise" de Serge Gainsbourg présent dans la salle.

Vanessa, qui a très envie de chanter autre chose que des titres pop et sucrés, voit tout de suite une occasion exceptionnelle de changer de répertoire lorsqu'elle apprend que justement Serge Gainsbourg souhaiterait travailler avec elle. Avec Didier Pain et Franck Langolff, elle rencontre donc Gainsbourg chez lui dans son célèbre hôtel particulier de la rue de Verneuil à Paris. Le contact est établi, et Gainsbourg qui la surnomme "Lolycéenne", commence à lui écrire plusieurs titres avec Franck Langolff.

Le 14 mai 1990, sort donc son deuxième album, "Variations sur le même T'aime". Le disque est beaucoup plus mature que le premier et surprend ses fans, ainsi que ses détracteurs. L'image de Vanessa se modernise et sa singularité‚ s'affirme. Le premier simple "Tandem" est mis en scène dans un célèbre clip du réalisateur Jean-Baptiste Mondino. Dans cet album, Vanessa aborde la langue anglaise avec une reprise du tube de Lou Reed, "Walk on the wild side".

Pour cet album, elle reçoit la Victoire de "La meilleure interprète féminine de l'année 90".

1992 : "Vanessa Paradis"

En 1991, Vanessa Paradis ajoute une corde à son arc en remplaçant le mannequin Inès de la Fressange pour représenter le parfum "Coco" de Chanel. Elle tourne à cette occasion une publicité, réalisée par Jean-Paul Goude, et dans lequel on la voit transformée en petit oiseau (de paradis).

En 1991, Vanessa, qui désire de plus en plus travailler avec un producteur américain, part s'installer six mois à New York, avec son oncle et manager, Didier Pain. Elle va alors rencontrer le chanteur Lenny Kravitz qui va lui écrire un album entièrement en anglais. Ce nouveau disque, qui s'appelle simplement "Vanessa Paradis", sort en octobre 1992. Sa sonorité est très axée sur les années 60 et 70, et le look de la chanteuse à cette époque, prend le même chemin.

L'accueil de l'album en France, est plutôt mitigé voire sévère. La critique n'a pas souvent été tendre avec Vanessa Paradis et ce n'est pas à l'occasion d'un album en anglais, qu'elle semble vouloir le devenir.

Début 1993, à 20 ans, Vanessa fait ses réels débuts sur scène avec une tournée de 70 concerts qui démarrent le 3 mars à Deauville devant un parterre de 15.000 adolescents.

A Paris, elle se produit à l'Olympia pendant une semaine du 30 mars au 11 avril, puis au Printemps de Bourges en avril.

En 1994, sort un album enregistré à l'Olympia et dont le premier extrait est une reprise de Jacques Dutronc, "Les cactus".

En 1994, elle participe au concert donné en faveur des Restos du cœur, l'association humanitaire de l'humoriste Coluche. Depuis 1993 déjà, et plusieurs années de suite, on la verra aux côtés de nombreux artistes français, chanter au profit de cette association qui chaque hiver, fournit des repas aux personnes défavorisées.

Enfin, en cette année 94, la chanteuse tourne son deuxième film. Dans ce film de Jean Becker, "Elisa", elle interprète une jeune fille à la recherche de son père, joué par Gérard Depardieu. Le film sort le 15 février 1995.

Tourbillon

L'actualité de Vanessa Paradis en 1995, outre ce film, c'est un concert acoustique enregistré spécialement pour la chaîne cryptée, Canal+, et qui est diffusé en mai. Dans une ambiance intimiste, elle chante 16 titres tirés de ses propres albums, mais aussi du répertoires des Rita Mitsouko, des Beatles, des Rolling Stones, de Serge Gainsbourg, Lou Reed ou encore Lenny Kravitz. La totalité des fonds que ce film, diffusé en septembre 96 sur la deuxième chaîne française, a rapporté (750.000 francs), est entièrement versée à l'association Rêve du journaliste Patrick Chêne, association au profit de l'enfance et dont Vanessa est la marraine.

L'année suivante, on retrouve Vanessa Paradis lors de l'ouverture du Festival de Cannes en mai. Pendant la cérémonie, elle chante pour l'actrice Jeanne Moreau, présidente du jury, la chanson, "Le Tourbillon" tirée du film de François Truffaut "Jules et Jim". Très émue, la comédienne finit par accompagner la jeune chanteuse dans un très joli duo.

Dans les mois qui suivent, les deux artistes vont se retrouver sur le tournage du film de René Manzor (frère du chanteur Francis Lalanne), "Un amour de sorcière". Le film sort sur les écrans français début 1997.

En 1996, le chanteur Maxime Le Forestier fait appel à elle pour partager un duo sur le titre "Chienne d'idée". Déjà en 1989, elle avait chanté avec Johnny Hallyday sur la chanson "Si j'étais moi", écrite par Etienne Roda-Gil.

Le réalisateur Patrice Leconte fait tourner Vanessa Paradis à quelques mois d'intervalle : en 98, elle est la partenaire de Jean-Paul Belmondo et Alain Delon dans "Une Chance sur deux" et en 99, c'est au tour de Daniel Auteuil de lui donner la réplique dans "La Fille sur le pont".

2000 : "Bliss"

En ce qui concerne la musique, les choses vont très lentement d'autant plus que Vanessa met au monde une petite fille le 27 mai 1999. Elle se prénomme Lily Rose Melody et son père n'est autre que Johnny Depp, le célèbre acteur américain avec qui d'ailleurs la jeune femme a des projets cinématographiques.

Il faut donc attendre septembre 2000 pour enfin pouvoir écouter le premier simple ("Commando") du nouvel album de Vanessa Paradis, intitulé "Bliss". L'album sort le 17 octobre. Véritable événement dans la vie d'une chanteuse qui n'a rien sorti depuis 1994, et contrairement à ses précédents albums, "Bliss" est le produit des propres choix de Vanessa. Si elle en est l'essentiel auteur, elle a en outre su s'entourer de musiciens et de compositeurs dont l'univers la touche : M, Franck Monnet, Didier Golemanas, et même Alain Bashung pour une musique.

Début 2001, l'actualité de Vanessa Paradis est la préparation de sa tournée, non moins événementielle que l'album, puisque c'est la deuxième seulement en quinze ans de carrière. Après des répétitions à Cannes, le premier concert a lieu le 15 mars en banlieue parisienne à Rueil-Malmaison. Une trentaine de concerts doivent par la suite se succéder jusqu'en juin avec deux passages parisien : à l'Olympia du 20 au 25 mars et au Zénith le 30 mai.

Le 9 avril 2002, la chanteuse met au monde son deuxième enfant, un garçon prénommé Jack.

On voit Vanessa dans "Atomik Circus, le retour de James Bataille" un film des frères Poiraud sorti en 2004, puis dans "Mon Ange" de Serge Frydman sorti en 2005.

L'année suivante, elle participe au disque du conte musical de Louis Chédid et Pierre-Dominique Burgaud, "Le Soldat rose". Elle est sur scène avec le reste des interprètes pour deux représentations exceptionnelles en novembre sur la scène du Grand Rex.

2007 : "Divinidylle"

Son retour à la chanson a vraiment lieu en septembre 2007, vingt ans après ses débuts dans le métier. "Divinidylle" est un album produit par son ami Matthieu Chédid. Il signe aussi quelques titres. Tous les deux se retrouvent sur un duo "Les Piles", une chanson écrite et composée par Thomas Fersen. Jean Fauque signe les paroles de "Chet Baker", Brigitte Fontaine, celles de "Irrésistiblement" et Franck Monnet, celles de la "La mélodie", de "La Bataille" et du morceau "Les Revenants". Le premier simple intitulé "Divine idylle" est signée Marcel Kanche, Georges Kretek et Alain Chamfort, compose quant à lui la musique de "Junior suite". Elle-même a écrit "Jackadi". Vanessa rassemble autour d'elle de grands talents de la chanson française. Avec sa voix enfantine et son allure de jeune fille, la jeune femme continue de fasciner.

 

La tournée de "Divinidylle" est amorcée à l’automne 2007. Les 13 et 14 novembre, Vanessa Paradis est au Zénith de Paris et le 19 décembre au Palais Omnisports de Bercy. En mars 2008, la chanteuse décroche deux Victoires de la musique dans la catégorie "Album de l'année" et "Artiste féminine de l’année". L’été qui suit, on voit la belle sur les scènes d’une dizaine de festivals : le 11 juillet aux Francofolies de la Rochelle, le 18 juillet à celles de Spa, en Belgique, le 20 juillet aux Vieilles Charrues, en Bretagne…

A la rentrée 2008, de nombreux enregistrement de concerts sont en stock pour donner naissance à un film et à un album live qui retracent cette grande tournée. C’est le "Divinidylle Tour", dans les bacs le 15 septembre 2008. Outre les tubes de "Divinidylle", il présente des versions revisitées en live de "Joe le taxi", "Be my baby" ou encore "Tandem".

La chanteuse livre un premier best of en décembre 2009, un double CD qui résume 22 ans de carrière. Parmi les titres proposés, un inédit, Il y a, une comptine d’adulte écrite par Gaëtan Roussel et soutenu par un clip réalisé par son compagnon Johnny Depp. La compilation se vend à plus de 300.000 exemplaires.

En mars 2010, elle figure au générique du film de Pascal Chaumeil "L'Arnacœur", une affiche qu'elle partage avec Romain Duris. Le film rencontre un énorme succès.

Une tournée acoustique dont les arrangements ont été imaginés par Albin de la Simone, a lieu pendant l'été 2010. Elle mène Vanessa à l'Opéra royal du château de Versailles le 10 et 11 juillet. Un album live intitulé "Une nuit à Versailles" est enregistré à cette occasion et sort en novembre 2010. L'artiste poursuit cette tournée à partir de janvier 2011 sur les scènes internationales (États-Unis, Japon, Angleterre, Belgique, Suisse, Canada). Elle se produit même sur la scène des Folies Bergères du 24 au 31 janvier à Paris.

En 2011, elle prête sa voix à une des héroïnes du film d’animation "Un Monstre à Paris" (réalisé par Bibo Bergeron) et à la bande originale de celui-ci, composée par Patrice Renson et M. C'est ainsi qu'elle interprète avec ce dernier, la chanson "La Seine".

En juin 2012, après 14 ans de vie commune, Vanessa Paradis et Johnny Depp qui formaient un des couples les plus "glamour" de la planète, se séparent.

2013 : "Love songs"

Vanessa Paradis revient en mai 2013 avec un nouvel album intitulé "Love songs", réalisé par l'incontournable Benjamin Biolay. Ce dernier a composé sept des 20 chansons présentées dans cet album ambitieux dont le thème principal est l'amour. Il y interprète aussi le duo "Les Roses roses".

Le casting des auteurs-compositeurs est par ailleurs impressionnant : Mathieu Boogaerts, Mickaël Furnon (Mickey 3D), Adrien Gallo des BB Brunes, Ben Ricour, François Villevieille (Elephant), Marcel Kanche, et le Britannique Carl Barât, chacun apportant une sensibilité particulière à l'ensemble.

A noter que l'on y trouve le morceau "New year", co-composé avec Johnny Depp et leur fille aînée, sur un texte signé Ruth Ellsworth. Vanessa reprend aussi une chanson italienne "Tu si na cosa grande" qu'elle interprète par ailleurs dans un film de l'Américain John Turturro "Fading Gigolo".

Les musiques puisent largement dans des styles très différents comme la soul, la chanson, la new wave, voire même la world music.

La chanteuse livre avec "Love songs", un album dense et foisonnant et retrouve une fois de plus la faveur des critiques et du public.

Juillet 2013

Discographie
LOVE SONGS TOUR Best of live
LOVE SONGS TOUR Best of live
Live - 2013 - Barclay
LOVE SONGS
LOVE SONGS
Album - 2012 - Barclay/Universal Music
UNE NUIT A VERSAILLES
UNE NUIT A VERSAILLES
Compilation live - 2009 - Barclay/Universal
BEST OF
BEST OF
Compilation - 2008 - Barclay/Universal
DIVINIDYLLE TOUR
DIVINIDYLLE TOUR
Compilation live - 2007 - Barclay
Écouter avec