Louis Bertignac

Louis Bertignac
© AFP / STEPHANE DE SAKUTIN
Passeport artiste
23/02/1954
Oran (Algérie)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Chanteur / Compositeur
Genre musical:  Rock / Chanson

La guitare du groupe Téléphone, c'était lui ! Louis Bertignac a depuis longtemps raccroché sa panoplie de Keith Richards du plus grand groupe de rock français des années 70/80, pour endosser celle du "lonesome musician".

Biographie: 

Louis Bertignac est né à Oran (Algérie) le 23 février 54. Trois ans plus tard, sa famille décide de rentrer à Paris craignant le climat d'insurrection qui règne à ce moment-là en Afrique du Nord. Louis et sa petite soeur sont élevés alors dans le XII ème arrondissement de la capitale. Pour le jeune garçon, la première expérience de cours de guitare classique s'avère ennuyeuse. Il abandonne rapidement mais s'achète un livre d'accords. 

A treize ans, il entre au lycée Carnot à Paris. Louis est un élève brillant et un bon joueur de foot. La musique le passionne. Ses modèles sont les grands groupes anglo-saxons, Rolling Stones, Led Zeppelin ou Beatles. Durant cette période du début des années 70, il rencontre Corine Marienneau puis Richard Kolinka. Il entendra parler de Jean-Louis Aubert un peu plus tard et le rencontrera dans un magasin de disques près de son lycée. Si la cellule du groupe Téléphone est constituée, il faudra attendre quelques temps avant que tout le monde ne se retrouve.

En attendant, Louis Bertignac passe son baccalauréat scientifique avec succès. Véritablement accro de son instrument, la guitare, il devient vite excellent dans ce domaine. En 74, il fait la connaissance de Valérie Lagrange, chanteuse française dont la carrière débute en fait dans les années 60. Louis en tombe amoureux. Elle lui présente un de ses amis qui n'est autre que Jacques Higelin. Celui-ci embauche ce guitariste débutant mais plein d'avenir. Avec Higelin, Louis Bertignac fait une tournée (BBH 75) et participe à l'enregistrement de "Irradié", album phare de la carrière du chanteur.

En groupe

Décidé à voler de ses propres ailes, Louis Bertignac va bientôt s'investir dans une aventure collective : le groupe Shakin'Street est composé de lui-même, de son amie Corinne Marienneau et d'un autre musicien, Eric Levy. Après un succès d'estime, le groupe se dissout rapidement.

En 76, les affaires reprennent. En effet, c'est à l'occasion d'un concert mémorable au Centre Américain de Paris, le 12 novembre que le groupe Téléphone voit officiellement le jour. Les quatre parisiens deviennent, et pour quelques années, la figure emblématique de la scène rock française. Louis Bertignac figure parmi les meilleurs guitaristes du moment. Mais quelques dix ans de vie artistique commune auront raison de la cohésion du groupe.

En effet, en avril 86, Téléphone annonce à la plus grande surprise du public sa dissolution. Problèmes d'égos semblent dire certains, divergences artistiques pour d'autres : le résultat est là. Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka partent de leur côté alors que se dessine pour Louis Bertignac et Corine Marienneau un projet de nouveau groupe.

Les Visiteurs

L'album des Visiteurs sort en 87. Plein de rage et de colère, il rend compte de l'état d'esprit de Bertignac après l'aventure Téléphone. Pourtant, c'est un slow qui reste dans les mémoires, chanté par un Bertignac presque tendre : "Ces idées-là". En 90, un autre opus des Visiteurs sort : "Rocks". Le succès est mitigé. Cette formation est sans doute un passage obligé pour Bertignac, car de guitariste, il devient chanteur. De lui même, il reconnaît que cette nouvelle casquette lui convient mieux, malgré une voix sans grande ampleur.

La période "Visiteurs" est sans doute une transition en douceur vers la carrière solo de l'artiste. Corinne quant à elle, se dirige vers le théâtre. Après un grand voyage en Inde et au Népal, Bertignac signe son premier album en 93. "Elle et Louis" est enregistré dans des studios entre Paris et New York, et produit par le fameux Tony Visconti. Vanessa Paradis vient jouer les choristes de luxe. Manu Katché, batteur de renom apporte lui aussi sa contribution. Fidèle à son instrument de prédilection, Bertignac balance le titre "Vas-y guitare" avec enthousiasme. Les textes (signés Olivier Lorsac) de cet album ne sont malheureusement pas à la hauteur du reste. C'est sans doute une des raisons pour laquelle le public boude un peu cet album.

Au printemps 93, Louis Bertignac commence à sillonner la France avec une formation acoustique, avant de retourner chez lui concocter maquette sur maquette, à l'aide de sa guitare et de l'indispensable ordinateur. S'il a l'impression d'avancer, les textes ne lui paraissent pas satisfaisants. Sa maison de disques Columbia le met alors en relation avec le célèbre parolier Etienne Roda-Gil. Un nouvel album est donc enregistré dans des studios new-yorkais avec l'ingénieur du son et producteur Chris Kimsey, longtemps collaborateur des Rolling Stones.

En 96, sort donc l'album intitulé "96". Résolument rock, guitares en avant, Bertignac part à la recherche de ses sources musicales. Le résultat est sans surprise mais efficace. Il enchaîne ensuite quelques dates à travers la France. En mars 98, un double CD live de Louis est mis sur le marché. Il est accompagné par un CD-ROM présentant son univers, jeux, studios, etc.

Il trouve sa voie

Alors que Téléphone laisse un souvenir impérissable à toute une génération, Louis Bertignac envisage de reformer le groupe. Malheureusement, le projet échoue pour diverses raisons contractuelles. Il poursuit tout de même ses activités artistiques puisqu'il produit et réalise les disques de deux artistes qu'il connaît bien, pour avoir eu avec elles des relations sentimentales : Corine (ex-bassiste de Téléphone) qui sort un album éponyme et Carla Bruni, ancien mannequin qui se lance avec bonheur dans la chanson. Les deux disques sortent en 2002, avec pour Carla Bruni un grand succès (2 millions de disques vendus). Cela a pour conséquence de remettre Bertignac sous les feux de la rampe. A l'occasion de cette collaboration, il demande à la jeune femme de lui écrire des textes pour un prochain album.

Entre temps, il contracte une hépatite C qu'il doit soigner. Il part au Népal, pays qu'il apprécie beaucoup, pour se ressourcer. En 2004, naît son premier enfant, Lola. 

Alors que Louis Bertignac est remis de ses problèmes de santé, en février 2005, sort finalement le premier album original depuis neuf ans, intitulé très à propos "Longtemps". Sur les douze chansons, dix sont écrites par Carla Bruni. Entre sensibilité féminine et expérience du guitar hero, l'équilibre semble trouvé. L'album permet au musicien de montrer la réalité de son talent. Le premier simple extrait de l'album s'intitule "Je joue". D'ailleurs, alors qu'il n'est jamais aussi à l'aise que sur scène, Louis part sur les routes de France en tournée. Il passe par l'Européen à Paris le 12 avril et affiche complet.  

En 2007, Louis Bertignac signe encore une fois les arrangements du nouvel album de Carla Bruni, "No promises", sur un mode aussi limpide et intime que le précédent. Il officie aussi au sein de Band of Gnawa, avec Cyril Atef, Roy Ehrlich et Akram Sedkaou, un groupe qui fait revivre les grandes chansons rock des années 70 avec des arrangements de musique gnawa. Ils se retrouvent régulièrement pour donner quelques concerts.

Les années suivantes, le guitariste se fait plutôt discret. Il donne des concerts lors de petits festivals et deux au bout du monde : à New Delhi, en Inde et à Katmandou, au Népal, en 2009.

2011 : "Grizzly"

Il ne resurgit dans les bacs qu'en 2011 avec "Grizzly", album sur lequel il empoigne à fond la guitare et renoue avec un rock puissant et décomplexé. Cet album est réalisé par Martin Meissonier, plutôt connu pour son travail dans le domaine de la world music. Bertignac  demande à Boris Bergman, fidèle parolier d'Alain Bashung, de s'occuper des textes et à Cyril Atef, de Bumcello et de Band of Gnawa (remplacé sur un titre par Richard Kolinka, batteur de Téléphone) de s'emparer de la batterie. Hilaire Penda vient compléter cette formule énergique, et c'est en trio que le chanteur/guitariste et ses deux musiciens partent en tournée en Inde et en France au printemps 2011, avec une date à l'Olympia, à Paris, le 8 juin.
 

En 2012, toujours en tournée pour son album "Grizzly", Louis Bertignac assure de mai à juillet les premières parties des concerts de Johnny Hallyday. Il se produit notamment lors des trois dates de la star au Stade de France, du 15 au 17 juin, devant près de 80.000 personnes.
 
Cette même année, le chanteur guitariste fait son apparition sur les écrans télé à travers le programme musical "The Voice" diffusé sur TF1. Durant les deux premières saisons, il officie en tant que juré de l'émission de télé-crochet, aux côtés de Jenifer, Garou et Florent Pagny. Cette aventure lui apporte une notoriété décuplée et ouvre son auditoire à un public plus large.
 
C'est dans ces conditions que Louis Bertignac fait son retour discographique en septembre 2014 avec l'album "Suis-moi". Bien que toujours rock, les riffs de guitare se font un peu moins fougueux que sur le précédent opus, et l'artiste ajoute quelques ballades à son répertoire. Ses thèmes de prédilection, l'amour, les femmes, la musique américaine et les guitares, sont toujours présents. Il démarre à l'automne une tournée qui le mène sur les routes de France durant de longs mois.
 
2015 : Les Insus
 
A l'été 2015, une rumeur se fait de plus en plus persistante : Téléphone serait de retour. Juste avant la réédition de la discographie du groupe, Louis Bertignac rejoint en fait deux de ses ex-complices – Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka – sous le nom Les Insus ?, le temps d'une poignée de concerts lors desquels ils font revivre la période dorée de leurs débuts. Ils se produisent le 11 septembre à Paris au Point Ephémère, puis pour deux dates supplémentaires à Lille et Lyon.
En décembre, les Insus annoncent une tournée pour l'année 2016.
 
Décembre 2015

 

Discographie
PREMIER RANG
Live - 2018 - Verycords
SUIS-MOI
SUIS-MOI
Album - 2013 - Polydor
GRIZZLY
GRIZZLY
Album - 2010 - Polydor
LIVE
LIVE
Compilation live - 2005 - Polydor
LONGTEMPS
LONGTEMPS
Album - 2004 - Polydor/Universal
Écouter avec