Carla Bruni

Carla Bruni
© Dmitry Lekay Kommersant Photo
Passeport artiste
23/12/1968
Turin (Italie)
Pays:  Italie
Langue:  Anglais Français
Qualité:  Auteur / Chanteuse / Compositeur
Genre musical:  Chanson

Mannequin vedette des années 1990, Carla Bruni a passé avec succès le cap souvent difficile de la reconversion en se lançant avec un incroyable succès dans la chanson en 2003. Elle devient en 2008, l'épouse d'un président de la République, Nicolas Sarkozy. La situation est inédite en France : artiste et première Dame de France.

Biographie: 

Carla Bruni-Tedeschi est née à Turin, en Italie, le 23 décembre 1968. Fille d’un riche industriel turinois, dirigeant d’une grande entreprise pétrolière italienne, et d’une pianiste concertiste, la petite Carla ne passe que les cinq premières années de sa vie en Italie. Face à la vague d’attentats et d’enlèvements perpétrés à l’époque par les Brigades Rouges, une organisation terroriste italienne d’extrême gauche, sa famille s’exile en France, à Paris, en 1973.

Entre un grand-père mélomane, une mère virtuose, et un père compositeur d’opéra à ses heures perdues, Carla baigne dans la musique dès son plus jeune âge. Après le piano, elle découvre à neuf ans la guitare, instrument fétiche qui ne la quittera plus. Passionnée de littérature, elle compose ses premières chansons et écrit ses premiers textes.

En 1987, c’est une carrière inattendue qui s’ouvre à elle : celle de mannequin. Remarquée pour son physique filiforme, la belle brune aux yeux bleus, âgée de dix-neuf ans, abandonne ses études d’art et d’architecture pour monter sur les podiums. Et Carla ne passe pas inaperçue dans le petit monde de la haute couture où elle se hisse rapidement au rang de top model  international, au même titre que les stars de l’époque : Claudia Schiffer, Naomi Campbell ou Cindy Crawford. Le mannequinat ne représentant toutefois pas une fin en soi à ses yeux, la belle continue de gratter sa guitare et d’écrire des chansons entre deux défilés pour de grands couturiers.

2002 : "Quelqu’un m’a dit"

En 1997, après dix années d’une carrière au sommet, le mannequin vedette des années 1990 se retire finalement des podiums afin de se consacrer à sa vraie passion, la musique. Carla prend des cours de chant tout en continuant à écrire et composer. Deux ans plus tard, elle offre ses talents d’auteur à Julien Clerc et signe six titres de son album "Si j’étais elle", sorti en 2000.

Forte de cette expérience, Carla s’atèle alors à la réalisation de son premier opus. Aidée par son ami Louis Bertignac, ancien membre du groupe Téléphone, elle écrit et compose les douze chansons de "Quelqu’un m’a dit", paru en 2002. Alors que certains y voyaient avant même sa sortie, le caprice d’un mannequin à la retraite profitant de sa notoriété pour devenir chanteuse, cet album dévoile au grand public les talents cachés d’une chanteuse aux antipodes de la beauté froide figée sur papier glacé.

Ses ballades folk, simples mais originales, portées par sa voix douce et légèrement cassée emballent la critique et le public. Révélation surprise en 2003, Carla Bruni reçoit un an plus tard la Victoire de la musique de l’Artiste féminine de l’année. Ecoulé à plus d’1,2 million d’exemplaires en France et 800.000 à l’étranger, son premier opus l’impose d’office parmi les nouveaux espoirs de la chanson française.

Le 24 octobre 2003, elle fait une apparition sur scène en compagnie du Canadien Daniel Lanois à l'Elysée-Montmartre à Paris. Elle se produit un peu plus tard pour un court concert le 6 novembre pendant le festival des Inrock, toujours à Paris. Après avoir roder son propre spectacle sur des scènes de banlieue parisienne, elle se produit enfin aux Bouffes du Nord à Paris du 17 au 21 février 2004, en compagnie notamment de Louis Bertignac à la guitare. On la retrouve dans la capitale du 11 au 29 mai au Trianon.

Un retour tardif mais gagnant

Un peu décontenancée par un tel succès, la jeune chanteuse a du mal à retrouver l’inspiration. Après quelques rares concerts en province et à Paris, elle se remet au travail tout en multipliant les collaborations : on la retrouve ainsi sur les albums de Julien Clerc et de Louis Bertignac, à "Sol en cirque", en duo avec Jean-Louis Murat et Aldo Romano, ou encore sur un disque hommage à Serge Gainsbourg.

Il faut donc attendre le mois de janvier 2007 pour enfin découvrir le nouvel album de Carla Bruni intitulé "No Promises". Accompagnée une nouvelle fois de Louis Bertignac, Carla a décidé cette fois-ci de mettre en musique les textes de poètes britanniques et américains du XIXe et XXe siècle, tels William Butler Yeats, Wystan Hugh Auden, Emily Dickinson, et bien d’autres. Au lieu de choisir la facilité, elle s’est éloignée de l’univers qui avait fait le succès de son premier album pour chanter en anglais. Au final, le disque ne rencontre pas le succès escompté mais obtient un score honorable avec 200.000 exemplaires vendus.

Carla Bruni revient sur le devant de la scène médiatique en décembre 2007. La presse française révèle sa relation amoureuse avec le Président de la République, Nicolas Sarkozy. Le 2 février 2008, ils se marient dans la plus stricte intimité au Palais de l'Elysée.

Un mois plus tard, c'est le premier voyage officiel de la nouvelle première Dame de France. Nicolas Sarkozy et Carla Bruni se rendent en Angleterre et sont reçus à la cour de la reine Elisabeth II.

2008 : "Comme si de rien n'était"

Le 11 juillet de la même année, Carla Bruni, poursuit son métier de chanteuse et sort un troisième album intitulé "Comme si de rien n'était", titre d'une œuvre photographique de son frère, Virginio Bruni Tedeschi, décédé en 2006. La sortie de cet album est marquée par une grande effervescence des médias qui ne savent plus s'ils doivent aborder le sujet d'un point de vue artistique ou politique.

"Comme si de rien n'était" a été enregistré pendant l'hiver 2007/2008 au studio Labomatic à Paris par le fameux producteur français, Dominique Blanc-Francard. Les textes sont de Carla Bruni (sauf "la Possibilité d'une île" un poème de Michel Houellebecq, "You belong to me" une reprise de Bob Dylan et "Il vecchio e il bambino" une chanson d'un anarchiste italien Francesco Guccini"). Dans leur majorité, ces textes évoquent l'amour bien sûr, mais aussi le temps qui passe. "Salut marin" s'adresse implicitement à son frère perdu.

Du côté musical, l'album de Carla Bruni flirte avec la pop. Moins folk que "Quelqu'un m'a dit", le premier album de la chanteuse, celui-ci distille des arrangements élégants comme dans le premier simple "l'Amoureuse", arrangements de cordes concoctés ici par Benjamin Biolay. La musique du titre "Déranger les pierres" est signée Julien Clerc, un ami de longue date.

La pochette de l'album est signée Jean-Baptiste Mondino. La maison de disques annonce en juillet que les royalties de Carla Bruni devraient être versées à une ou plusieurs œuvres caritatives. A la même époque, l'artiste obtient la nationalité française.

Au total, les ventes de l'album s'élèvent aux alentours de 400.000 exemplaires, France et étranger confondus.

Alors que l'on n'avait pas vu Carla Bruni sur scène depuis sa prise de fonction de première dame, elle participe en juillet 2009 à un grand concert caritatif en l'honneur de Nelson Mandela, à New York. Elle y interprète deux chansons en duo avec le Britannique Dave Stewart. On la retrouve aussi en duo avec Hugues Aufray sur l'album de ce dernier paru en 2009, "New Yorker".

Puis la chanteuse se fait discrète, son rôle d'épouse de chef de l'état prenant toute la place. En octobre 2011, Carla Bruni donne naissance à son deuxième enfant, Giulia, née de son union avec Nicolas Sarkozy.

A la même période sort un album de duos d'Enrico Macias dans lequel on peu entendre Carla Bruni, accompagner le chanteur sur "Les gens du Nord".

2013 : "French Love Songs"

Depuis 2010, les rumeurs courraient sur la préparation d'un quatrième album, qui voit finalement le jour en avril 2013. Carla Bruni peut alors pleinement occuper le champ artistique, son mari n'ayant pas été réélu à la tête de l'Etat en mai 2012. "Little French Songs" est un recueil de 11 chansons, inspirées par l'amour, la mélancolie et les grands noms de la chanson française, ses idoles, à l'image de la reprise en italien de la chanson de Trenet, "Douce France". Musicalement, elle s'entoure de musiciens émérites (Vincent Segal, Ballaké Sissoko, Seb Martel…) et reste fidèle à son style, une chanson folk douce et sensible.

Mai 2013
 

Discographie
FRENCH TOUCH
Album - 2017 - Barclay
LIVE A L'OLYMPIA
LIVE A L'OLYMPIA
Live - 2013 - Barclay
LITTLE FRENCH SONGS
LITTLE FRENCH SONGS
Album - 2012 - Barclay/Universal
COMME SI DE RIEN N'ÉTAIT
Album - 2007 - Naïve
NO PROMISES
Album - 2006 - Naïve
Écouter avec