Catherine Ringer

© r.corlouer
Passeport artiste
18 décembre 1957
Suresnes (Ile de France)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Auteur / Chanteuse / Compositeur
Genre musical:  Chanson

Voici une femme de caractère, dotée d'une voix exceptionnelle et d'un talent artistique indéniable. Catherine Ringer, moitié des Rita Mitsouko, fait partie du paysage musical français depuis les années 80 et continue à occuper une place particulière, due sans doute à sa créativité, voire à sa fantaisie, mais aussi à son indépendance d'esprit.

Biographie: 

Catherine Ringer naît le 18 décembre 1957 à Suresnes. Son père Sam Ringer, juif polonais, arrivé en France en 1947 après plusieurs années de déportation dans les camps nazis, est artiste peintre. Sa mère Jeannine est architecte. La jeune Catherine est élevée avec son frère, dans une ambiance très musicale. Très jeune, elle se met à la musique et s'initie à quelques instruments.

Elle débute une carrière d'enfant mannequin faisant une entrée discrète dans le monde du spectacle. Pas franchement passionnée par les études, elle quitte l'école à 15 ans. Elle multiplie alors les expériences artistiques, du cinéma au théâtre, en passant par la danse et le chant. Jeune adulte, elle participe même à des films X, un aveu qui fera grand bruit lors d'une interview quelques années plus tard.

1980 : naissance des Rita Mitsouko

Le véritable tournant dans sa jeune carrière d'artiste, a lieu au moment où elle rencontre en 1979, un grand escogriffe dénommé Fred Chichin. Leur esprit créatif va rapidement fonctionner de façon complémentaire et après quelques tâtonnements, Catherine et Fred vont travailler en duo et vivre en couple. C'est en 1980 que les Rita Mitsouko donnent un premier concert sous ce nom de scène. Mais il faut attendre 1985 et la sortie du 45 tours "Marcia Baïla" pour que le succès auprès du grand public soit au rendez-vous.

Catherine Ringer, avec son look décalé, impose rapidement un style unique, entre provocation, excentricité et folie artistiques. Sa voix exceptionnelle lui permet de s'imposer comme une véritable chanteuse. Les Rita Mitsouko poursuivent une carrière bien remplie, menée tambour battant au rythme des sorties d'album et des tournées françaises et internationales, et ce jusqu'au décès de Fred. Avec lui, elle aura eu trois enfants (Ginger née en 1985, Simone née en 1990 et Raoul né en 1992)

Pendant toute cette période, Catherine Ringer privilégie le travail du duo. Cela n'empêche pas quelques apartés. En 1987, elle donne la réplique à Marc Lavoine, dans la chanson "Qu'est-ce que t'es belle". En 1995, elle se joint à l'accordéoniste Richard Galliano lors d'un concert donné à la Cité de la Musique.

Après la sortie de l'album des Rita "La Femme trombone" et la tournée qui suit, Catherine se lance dans un projet sans Fred : "Concha Bonita", une comédie musicale dont le livret est signé par Alfredo Arias (qui assure aussi la mise en scène) et René de Ceccatty et la musique, par Nicola Piovani. Catherine Ringer tient le rôle titre, celui d'un transsexuel. Les représentations ont lieu au Théâtre de Chaillot à Paris de décembre 2002 à février 2003, puis en tournée en France et en Italie.

En 2005, on retrouve la chanteuse sur un titre ("Maudie") de l'album de Thomas Fersen, "Pavillons des fous".

L'aventure des Rita Mitsouko se termine avec la mort de Fred Chichin survenue le 28 novembre 2007.

Catherine décide tout de même de finir la tournée entamée après la sortie de "Variety" et la rebaptise "Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko and more". Celle-ci  prend fin les 21 et 22 juillet 2008 avec deux concerts à La Cigale.

Seule à la barre, Catherine Ringer poursuit sa carrière avec une détermination qui force l’admiration. Elle participe notamment à un hommage au compositeur italien de musiques de films Nino Rota. Un projet qu’elle avait commencé à conceptualiser avec Fred Chichin. Le disque "Rendez-vous avec Nino Rota" sort en novembre. Aux côtés de chanteuses comme Sharleen Spiteri (Texas), Maria de Medeiros ou Susana Rinaldi, Catherine y chante deux chansons tirées de films italiens : "Belfagor Stomp" et "Parla piu piano".

En septembre 2009, elle offre au public "Je kiffe Raymond", une chanson "d'humeur" sur Domenech, le sélectionneur de l'équipe de France de football tant décrié.

2011 : "Ring n'Roll", premier album solo

En 2009 et 2010, la voix de Catherine Ringer se fait entendre sur deux bandes originales de films : "Liberté" de Tony Gatlif ("Les Bohémiens") et "Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec" de Luc Besson ("L'Adèle").

Elle remonte réellement sur le ring de la chanson en 2011 en publiant son premier album solo, "Ring n'Roll", à nouveau produit par Mark Plati, qui l'a poussée à se remettre à écrire. Fidèle à cette petite salle parisienne qu'elle aime tant, Catherine Ringer préface ce nouvel album d'une série de concerts à la Boule noire du 30 mars au 4 avril. Sur scène, elle bouillonne d'énergie et son disque, qui paraît le 2 mai 2011, aussi. La chanteuse y passe du français à l'anglais, du rock torturé à la pop légère, de la chanson soyeuse à l'électro dansante. Elle grogne sur "Punk 103", s'interroge sur "Pardon", rugit d'amour sur "Vive l'amour"…

Multiple, surréaliste, absurde, touchante, Catherine Ringer a retrouvé le goût de chanter et de siffloter, et ça s'entend. Son chagrin, elle l'exprime sur un seul titre, magnifique : "Malher", quatre minutes d'hommage passionné et déchirant construit autour d'un adagietto de la Symphonie N°5 du compositeur viennois, qu'elle et Fred Chichin adoraient écouter ensemble.

Catherine Ringer donne un concert à guichets fermés à la Cigale, le 19 mai 2011, avant de poursuivre la tournée de "Ring n'Roll", accompagnée à la guitare par son fils Raoul Chichin.

En mars 2012, les Victoires de la musique sacrent Catherine Ringer Artiste-interprète féminine de l’année.

2014 : "Plaza Francia, a new tango song book"

En 2014, Catherine Ringer s’associe aux deux musiciens de Gotan Project pour former le groupe Plaza Francia. Avec Christoph H. Müller et Eduardo Makaroff, Catherine Ringer rapproche le tango et la pop anglo-américaine. À l’origine, l’ex-chanteuse des Rita Mitsouko ne doit participer qu’à quelques titres de l’album, mais le trio est si intense qu’elle participera à toutes les chansons de l'album.

Elle qui ne connaît pas un mot d’espagnol, mais qui côtoie depuis plus de trente, l’univers latino s’adapte à la perfection à cette langue durant les quinze chansons de "Plaza Francia". Avec ce projet, le trio part en tournée et fait salle comble durant plusieurs mois en France. Le trio se produit notamment le 29 avril dans la salle parisienne des Folies-Bergère et le 1er décembre à la Cigale. Possédée par les rythmes argentins, Catherine Ringer excelle dans cet art du tango, tant par sa voix que par son jeu de scène.

On la retrouve sur scène le 25 octobre 2015 à la Philharmonie de Paris, pour une soirée hommage à la carrière de Jacques Higelin.

Mai 2016

Discographie
CHRONIQUES ET FANTAISIES
Album - 2017 - Because Music
RING N' ROLL
RING N' ROLL
Album - 2010 - Because Music
Écouter avec