Dany Brillant

© Bertrand Guay AFP
Passeport artiste
28/12/1965
Tunis (Tunisie)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Auteur / Chanteur / Compositeur
Genre musical:  Chanson

Avec sa moue de jeune premier, et son look un peu daté, Dany Brillant suit les traces de ses idoles, Frank Sinatra et Charles Aznavour. Du rock des années 50 à la variété gaie et populaire en passant par le mambo et le cha cha cubain, Dany Brillant offre un répertoire éclectique, emprunt de nostalgie.

Biographie: 

Dany Brillant est né le 28 décembre 1965 à Tunis. Il passe toute son enfance en banlieue parisienne. Pour son quatorzième anniversaire, son grand-père lui offre une guitare dont il apprend à jouer seul en reproduisant les chansons qu'il entend à la radio aidé d'un livre d'accords. Ses idoles sont Elvis Presley, Frank Sinatra, Yves Montand et Michel Legrand. 

Son adolescence est studieuse et plutôt solitaire. Son parcours reste classique : Baccalauréat C (scientifique), puis études de médecine qu'il quitte à l'âge de vingt ans. Il commence alors à chanter aux terrasses des cafés, puis de fil en aiguille, il commence à se produire dans les cabarets comme les "Trois Maillets" à Saint-Germain-des-Prés.

1991 : "C'est ça qui est bon"

Après avoir essuyé de nombreux refus des maisons de disques qui reprochent à son style d'être démodé, c'est finalement en 1991 que sort son premier album, "C'est ça qui est bon". Le simple "Suzette", est un succès immédiat.

Les textes un peu désuets, une voix claire et une musique rappelant le jazz des années 50, sont les principales caractéristiques des chansons de Dany Brillant.

Le second album, "C'est toi", qui sort en 1993 confirme le chanteur dans son image de crooner de charme. L'orchestration de ses nouvelles chansons est confiée à un compagnon de longue date, Rembert Egues, une célébrité cubaine qui dirige à Paris un véritable big band (16 violons, une section de cuivres, soit une quarantaine de musiciens au total).

Finalement, c'est à la Havane, capitale cubaine, dans les studios gouvernementaux d'Egrem, que Dany Brillant choisit d'enregistrer son troisième album, "Havana" qui sort en 1996. Couplets efficaces, musiques de danse (mambo et cha cha cha bien cuivrés) enregistrées dans l'ambiance torride de la capitale cubaine, puis remixées à Paris, font de Dany Brillant un chanteur à l'ancienne qui n'oublie cependant pas de séduire un public jeune. Il décroche pour cet album, un disque de platine (300.000 exemplaires vendus).

Du 24 janvier au 2 février 1997, Dany Brillant s'installe à l'Olympia de Paris, avant une longue tournée française qui se termine en octobre au Palais des Sports de Paris.

1999 : "Nouveau jour"

En avril 99, Dany Brillant réapparaît avec un quatrième album, "Nouveau jour", enregistré à Londres. Le jeune homme, âgé de 34 ans, présente ce disque comme celui de la maturité. Il en a une nouvelle fois écrit l'ensemble des titres excepté une reprise de Charles Aznavour, "Sur ma vie". En juin 99, il est choisi pour faire la première partie de Céline Dion au Grand Stade de France. En octobre, il entreprend pour lui-même, une série de concerts qui commencent par ceux donnés à Paris au Palais des Sports du 21 au 24 octobre. Il y est entouré d'une vingtaine de musiciens complétés par une section de cuivres, des percussions latines et douze violons. Dany Brillant est en tournée jusqu'en décembre.

Récemment signé chez Columbia, Dany travaille alors à l'écriture d'un nouvel album qu'il enregistre à Rome au Forum Music Village, le studio d'Ennio Morricone. "Dolce Vita" sort en octobre 2001. Ecrits et composés par lui-même, les morceaux sont largement inspirés par la musique italienne romantique. Ainsi donc, les thèmes traités ne sont pas très originaux puisqu'ils tournent autour des femmes, de l'amour mais aussi de la famille. Très avare d'informations sur sa vie privée, on sait néanmoins qu'une de ses chansons est dédiée à sa fille Léah.

En janvier 2002, il participe, à Marseille, à l'enregistrement annuel des grands concerts au profit de l'association humanitaire des Restaurants du cœur. Puis, il prépare sa tournée Dolce Vita qui démarre le 1er mars 2002 à Rouen. Il est à Paris, sur la scène du Grand Rex, les 8, 9 et 10 mars suivants.

2004 : "Jazz... à la Nouvelle Orléans"

2004 est l’année de la synthèse et de la confirmation d’un style : Dany Brillant aime le jazz et, surtout, les grands orchestres qui swinguent. Le nouvel album, "Jazz... à la Nouvelle Orléans", a été enregistré aux Etats-Unis avec les musiciens d’Harry Connick Jr. Sa voix se rapproche de celle de son modèle, Charles Aznavour. Il convie aussi l’esprit de Franck Sinatra sur la seule reprise de l’album, "Fly me to the moon". Les concerts au Petit Journal Montparnasse en juin sont l’occasion pour l’artiste de rappeler ses débuts dans les cabarets de St Germain des Près.

La musique va toujours de pair avec son engagement humanitaire : il participe, en avril, au programme télévisé de TF1, "10 ans Ensemble contre le sida". 

En 2005 sort le DVD live "Jazz… De Saint-Germain-des-Prés à la Nouvelle-Orléans", accompagné de bonus : clips et documentaires sur les coulisses des albums "Nouveau Jour", "Dolce Vita"et "Jazz… à la Nouvelle-Orléans". Le CD audio live "Casino" suit de près : enregistré lors de la tournée "Jazz à la Nouvelle-Orléans", il revisite tous les tubes de Dany Brilland, façon big band : "Quand je vois tes yeux", "Un jour", "Suzette", "Garde la danse"…

2007 : "Histoire d'un amour"

Le chanteur obtient en 2006 le rôle d'un séducteur un peu ridicule dans le film "Changement d'adresse" de et avec Emmanuel Mouret. L'année qui suit, il sort un septième album au printemps 2007 : "Histoire d'un amour". Fait de reprises décalées de grands classiques des années 1920 à 1950 ("Strangers in The Night", "Volare", "Mambo Italiano", "Les Moulins de mon cœur"…), il est enregistré à La Nouvelle-Orléans avec des musiciens de swing. A l'image des 33-tours des années 1950, le style de danse appropriée à chaque chanson est indiqué sous chaque titre : "Besame Mucho" en fox-trot, "Strangers in The Night" en jerk, "Volare" en lindy hop etc…

Soucieux de faire renaître la danse de couple, Dany Brillant construit sa tournée sur le même principe que "Histoire d'un amour" : en mêlant chanson et danse autour d'une série de concerts/dancing intitulés "Dany Brillant vous invite à venir danser". Du 27 au 30 septembre, il s'installe au Palais de congrès, à Paris, où il fait bouger 12.000 personnes !

Le 11 octobre, il sort le DVD bonus "Apprends à danser", dans lequel le spectateur trouve plein de conseils pour danser à deux. Les shows dansants sous la boule à facettes, qui font revivre les plus grandes heures des bals populaires, se poursuivent jusqu'au printemps 2008, avec une date événement à Bercy, à Paris, le 12 avril.

Fort de ces cartons à la fois discographiques ("Histoire d’un amour" s’écoule à 350.000 exemplaires) et scéniques (plus de 100 dates de tournée, toutes complètes !), Dany Brillant récidive avec un disque pour danser la salsa. Enregistré à Puerto Rico sous la férule d’Angel "Cuco" Pena, l’un des grands maîtres de la musique portoricaine, "Puerto Rico" sort le 5 octobre 2009. Le premier extrait de l'album s'intitule "On verra demain". Une grande tournée débute en janvier 2010.   

Décembre 2009

Discographie
ROCK AND SWING
Album - 2018 - Warner Music France
LE DERNIER ROMANTIQUE
LE DERNIER ROMANTIQUE
Album - 2013 - Warner
VIENS A ST GERMAIN
VIENS A ST GERMAIN
Compilation - 2011 - Barclay
PUERTO RICO
PUERTO RICO
Album - 2008 - Warner
HISTOIRE D'UN AMOUR
HISTOIRE D'UN AMOUR
Album - 2006 - Columbia
Écouter avec