Lara Fabian

Lara Fabian
© Tony Barson/WireImage
Passeport artiste
1970
Etterbeek (Belgique)
Pays:  Canada
Langue:  Français Anglais
Qualité:  Auteur / Chanteuse / Compositeur
Genre musical:  Chanson

Après des premiers pas belges, c'est en tant que Québécoise que Lara Fabian devient une des divas des années 90. Voix puissante, répertoire romantique et populaire, la chanteuse s'est hissée à coup de tubes au sommet des charts.

Biographie: 

De père belge et de mère italienne, Lara Fabian voit le jour le 9 janvier 1970 à Etterbeek en Belgique. Elle grandit en Sicile, avant d'émigrer en Belgique. Dès ses 14 ans, sa voix devient célèbre à travers le plat pays lors de tournées qu'elle entreprend avec son père guitariste. Elle se forge ainsi une solide expérience scénique qui lui donne tous les atouts pour se présenter en 1986 au concours Tremplin. Comme tous les ans à Bruxelles, a lieu ce concours révélateur de jeunes artistes. Pour Lara Fabian, c'est un passage réussi puisqu'elle remporte les trois principaux prix.

Deux ans plus tard, elle obtient la quatrième place du Concours Eurovision de la chanson avec le titre "Croire" dont les ventes s'envolent aussi vite vers les 600.000 exemplaires à travers l'Europe.

Félix

Lors d'une tournée de promo au Québec pour le simple "Je sais", Lara tombe amoureuse de ce pays. En 1991, elle s'installe définitivement à Montréal et effectue ainsi le chemin inverse de son grand-père sicilien qui, né à New York, est finalement revenu vivre en Europe.

Les Québécois l'adoptent immédiatement. La même année, sort son tout premier album, "Lara Fabian". Le succès ne se fait pas attendre et les simples "Le jour où tu partiras" et "Qui pense à l'amour?" s'envolent dans les ventes. Sa voix puissante et son répertoire romantique séduisent un large public qui, à chacun de ses concerts, lui réserve un accueil chaleureux. D'ailleurs, dès 91, elle est nommée aux Félix, récompenses de la chanson québécoise.

En 92 et 93, les tournées s'enchaînent et Lara est présente sur la scène de nombreux festivals. L'année 93 se termine sur un disque d'or (50.000 exemplaires vendus) et une nouvelle nomination aux Félix.

Le Disque d'or prolonge le succès commercial de Lara Fabian. Très vite, les ventes atteignent le score des 100.000 disques écoulés. Dans la lignée de Céline Dion, et dans un répertoire proche, Lara Fabian enflamme les salles du Québec et sa cote de popularité est en hausse constante ce qui se vérifie lors de sa tournée "Sentiments acoustiques" dans 25 villes de la province francophone.

Dans la foulée, un sondage la consacre "artiste la plus prometteuse du Québec", fait assez exceptionnel pour une chanteuse non-québécoise.

En 1994, sort son deuxième album, "Carpe Diem". En deux semaines, le disque est certifié or. Et en quelques mois, les ventes dépassent les 300.000 exemplaires. Lors du Gala de l'ADISQ 95 qui célèbre la remise des Félix, Lara Fabian reçoit le prestigieux prix de la "Meilleure interprète de l'année" et celui du "Meilleur spectacle". Parallèlement, elle est également récompensée à Toronto, lors de la cérémonie des Juno, équivalent anglophone.

1996/1997 : "Pure"

Lorsque son troisième album "Pure" paraît en octobre 96 (au Canada), Lara est une énorme vedette. Produit par son complice Rick Allison, producteur des deux premiers disques, "Pure" permet à Lara Fabian de signer plus de titres que dans son précédent travail. Elle s'entoure aussi d'auteurs confirmés dont Daniel Seff ("Ici") et Daniel Lavoie ("Urgent désir").

Toujours en 96, la firme Walt Disney demande à Lara de tenir le rôle vedette d'Esmeralda dans le dessin animé "Le Bossu de Notre Dame".

Populaire, Lara l'est tellement, qu'elle choisit de s'intégrer définitivement à la vie et à la culture québécoise. Le 1er juillet 96, à l'occasion de la Fête du Canada, la jeune Belge devient canadienne.

L'automne 96 est une longue période de promotion. Quant à 97, c'est une année européenne pour Lara Fabian dont l'album connaît un vertigineux succès sur le vieux continent. "Pure" y sort le 19 juin, et le simple, "Tout", se vend à près d'un demi-million d'exemplaires. Le 18 septembre, elle reçoit son premier disque d'or européen remis par Polygram Belgique.

Le 26 octobre 97, sur cinq nominations aux Félix, elle obtient le prix de "L'Album le plus populaire de l'année". Enfin dès janvier 98, elle retrouve son Europe natale pour une tournée qui s'arrête le 28 janvier à l'Olympia de Paris. Quelques jours après, Lara Fabian reçoit la Victoire de la Musique (française) de la Révélation de l'année 97, récompense étrange pour une artiste déjà largement confirmée dans son pays. Les 25 et 26 avril, elle fait un retour parisien sur la scène du Palais des Sports, ultra complet pour les deux soirées.

Après une participation au concert des Enfoirés, organisé par les Restos du Cœur en 98, Lara file le parfait amour avec Patrick Fiori, le beau Phoebus de la comédie musicale Notre-Dame de Paris.

L'Amérique à tout prix

Après Michel Sardou qui l'a invitée en juin à chanter en duo avec lui lors d'un passage au centre Molson de Montréal, c'est la star française Johnny Hallyday, qui demande à Lara Fabian de chanter avec lui en septembre. Lors de son méga show des 5, 6 et 11 septembre au Stade de France dans la proche banlieue parisienne, Johnny entonne avec Lara une impressionnante version de "Requiem pour un fou".

Au cours de l'été, Lara Fabian poursuit l'écriture et l'enregistrement de son album en anglais qui sort en novembre 99 en Europe et au Canada. Une tournée française de 24 dates confirme alors sa place de star dans l'Hexagone.

Enregistré aux Etats-Unis, à Londres et à Montréal, l'album "Adagio" est l'œuvre des plus grands producteurs américains. Deux ans seront nécessaires pour le faire. Il aura fallu aussi que le patron de Sony, Tommy Mottola craque à l'écoute de la chanteuse. On y trouve donc de grands noms de la production, Rick Allison à nouveau, mais aussi Walter Afanassieff (Barbra Streisand), Patrick Leonard (Madonna) et Brian Rawling (Cher). Avec ce disque, Lara Fabian tente d'investir le marché international et en particulier celui des Etats-Unis, sur les traces de Céline Dion.

Pari réussi en Europe où la chanteuse enchaîne télé sur télé au cours du printemps 2000. Son album s'écoule à plus de 5 millions d'exemplaires en quelques mois. Le single "I will love again" est classé 1er au Billboard Club Play Chart. Mais le vrai challenge est la sortie sur le territoire américain le 30 mai 2000. Le résultat est positif mais Lara a du mal à faire oublier Céline. A grands renforts de promo et de passages télé dans des émissions regardées par toute l'Amérique (Tonight Show with Jay Leno,...), Lara Fabian se classe tout de même 6ème du Billboard-Heatseeker.

En juillet et août 2000, elle donne une tournée triomphale de 24 dates à travers la France, Belgique et Suisse. Sur sa lancée, elle remporte le Félix de l'Artiste québécois s'étant le plus illustré dans une autre langue que le français, lors du gala de l'ADISQ, le 5 novembre.

Cette année marque malheureusement aussi la fin de son histoire avec Patrick Fiori.

L'Amérique trop chère

En janvier 2001, Lara participe à l'opération humanitaire annuelle des Enfoirés aux côtés d'une trentaine d'artistes français. Sur le front américain, il est évident que la chanteuse peine à faire son trou. Il n'y a pas deux places pour une francophone, Céline Dion étant la reine indétronable en la matière. La comparaison, permanente, tourne toujours à la défaveur de Lara Fabian. Le 2 mars, elle chante "I will love again" lors de l'élection de Miss USA, mais les efforts de la maison de disques, Sony, s'épuisent.

En mars, du 18 au 31, elle prévoit une large période de promotion au Brésil où une de ses chansons, "Love By Grace" a été diffusée régulièrement dans une célèbre série télé, lui donnant ainsi une notoriété immédiate. Elle doit ainsi visiter ses fans à Rio, Sao Paolo et la capitale Brasilia.

Juin 2001 est pour elle une nouvelle étape dans sa conquête du "Star-system" américain. Elle interprète "For Always" la bande originale du dernier film de Spielberg, "AI".

Considéré en France comme un demi-échec (la comparaison avec Céline la poursuivant toujours), l'album en anglais se vend tout de même à 2 millions d'exemplaires dans le monde.

2001 : "Nue"

En juillet 2001, le simple "J'y crois encore" précède de quelques semaines la sortie de l'album intitulé sobrement "Nue". Lara signe là tous les textes (en français) et désire vraiment renouer avec son public francophone. Enregistré à Montréal, cet opus est produit par Ricky Allison. La recette du succès semble appliqué à la lettre : une voix puissante, des mélodies simples et efficaces, des arrangements bien ficelés. De quoi faire plaisir à ses fans de la première heure.

Hormis la promotion de cet album qu'elle continue à assurer, la chanteuse enregistre en octobre le thème en portugais "Meu grande amor" pour un soap opera brésilien de TV Globo, diffusé aussi au Portugal, en Amérique latine et aux Etats-Unis. Quelques semaines plus tard, elle enregistre avec Florent Pagny le titre "Et maintenant" qui figure sur l'album "Deux".

Elle attaque la tournée "Nue" par Bruxelles en Belgique le 14 décembre, avant de se produire entre le 17 et le 19 décembre au Zénith à Paris. Elle poursuit ses concerts jusqu'en mars 2002 à travers toute la France.

A l'occasion de la Coupe du monde de football qui se déroule en Corée et au Japon, la FIFA (Fédération Internationale de Football), édite un album sur lequel on trouve "World At Your Feet". Ce titre chanté par Lara représente la Belgique.

A la suite de la tournée "Nue", sort un double CD live et un DVD intitulé "Lara Fabian Live". Elle repart très rapidement sur les routes pour cette fois, une tournée acoustique. Entre novembre 2002 et février 2003, Lara interprète sur scène son propre répertoire mais aussi quelques reprises comme "Mistral Gagnant" de Renaud ou encore "Caruso". Sur le disque intitulé du nom de la tournée, "En toute intimité",  enregistré à l'Olympia à Paris les 2 et 3 février 2003, on trouve aussi un morceau "Tu es mon autre" qu'elle chante en duo avec Maurane. Un extrait de cet album tourne sur les radios, "Bambina" qu'elle interprète avec Jean-Félix Lalanne, le célèbre guitariste qui n'est autre que son compagnon dans la vie. Elle refait une série de concerts en dehors de l'Hexagone en 2004, de Moscou en passant par Beyrouth ou Tahiti.

Forte de ce nouveau succès, Lara Fabian tente de s'imposer sur le marché international, à l'instar d'une Céline Dion. Elle sort un album en anglais en mai 2004 "A wonderful life", dont le premier extrait mis sur le marché est "Big deal". Cet album ne rencontre pas le succès escompté. L'artiste se tourne rapidement vers la conception de son nouvel album studio en français.

2005 : "9"

"9" est dans les bacs en février 2005. La pochette représente la chanteuse en position fœtale. Doit-on en déduire qu'il s'agit avec cet opus, d'une renaissance ? Peut-être, dans la mesure où Lara Fabian a opéré un certain nombre de changements dans sa vie personnelle et artistique. Elle a quitté le Québec pour se réinstaller en Belgique. Elle a aussi modifié la composition de son équipe. Sur cet album, elle a fait appel à Jean-Felix Lalanne pour les compositions. Sa voix est un peu plus posée, moins poussée. Presque tous les textes, écrits par ses soins, parlent de l'amour et du bonheur trouvé. Une nouvelle vie semble se dessiner pour la jeune femme.

Après une tournée européenne de 80 dates, Lara Fabian sort en octobre 2006 la version live de "9", "Un regard neuf". En 2007, elle sort le duo "Un Cuore Malato" avec le chanteur Gigi d’Alessio et fait un bébé avec son compagnon depuis quatre ans, le réalisateur Gérard Pullicino : leur fille Lou naît le 20 novembre 2007.

Lara réapparaît en mai 2009 avec un album de reprises : "Toutes les femmes en moi". Elle y  donne des versions soul, gospel ou r’n’b de chansons d’artistes qui ont marqué sa vie personnelle et artistique : "l’Hymne à l’amour" d’Edith Piaf, "Göttingen" de Barbara, "Message personnel" de Françoise Hardy, "Soleil" de Nana Mouskouri et ou encore "l’Amour existe encore" de Céline Dion.

Lara Fabian occupe le Zénith de Paris du 7 au 9 octobre 2009.

Alors qu'un double album best of sort en novembre 2010, Lara s'investit dans le développement de sa carrière en Russie et dans les pays de l'Est où elle est devenue une star, multipliant les concerts. Ces contrées voient la sortie en novembre de cette même année de l'album "Mademoiselle Zhivago", chanté en cinq langues et composé par le Russe Igor Krutoy, suivi d'une tournée lors de laquelle Lara Fabian donne trois concerts au Kremlin, à Moscou. Le disque s'écoule à 800.000 exemplaires en Europe de l'Est.

Longtemps repoussée, la sortie de ce projet en France et au Benelux a finalement lieu en juin 2012, sous la forme d'un coffret incluant un live enregistré au Kremlin et un livret de photos. Sans maison de disques, cette parution se fait toutefois dans une certaine discrétion, l'album n'étant distribué que dans quelques enseignes.

2013 : "Le secret"

En avril 2013, Lara Fabian publie un nouvel album original, "Le Secret", produit par son propre label et lancé par le simple "Deux ils, deux elles", une chanson en référence au mariage gay. Une tournée débute à l'automne mais des problèmes de santé obligent la chanteuse à espacer ses concerts. Suite à un accident auditif, Lara est en effet victime d'une brusque surdité et contrainte au repos. En janvier 2014, elle annule finalement l'ensemble de ses concerts pour se soigner.

Du côté de sa vie personnelle, Lara Fabian se marie en juin 2013 avec un Italien, Gabriel Di Giorgio, dans un petit village de Sicile.

C'est à l'été 2014 que Lara Fabian donne à nouveau de ses nouvelles, avec la parution d'un single en duo avec le chanteur turc Mustafa Ceceli, intitulé "Make Me Yours Tonight" et un concert donné à Istanbul le 13 août.

Septembre 2014
 

Discographie
CAMOUFLAGE
Album - 2017 - 9 productions
MA VIE DANS LA TIENNE
Album - 2014 - WM France
LE SECRET
Album - 2012 - 9 productions
MADEMOISELLE ZHIVAGO
Album - 2011 - Universal
BEST OF
Compilation - 2009 - Polydor
Écouter avec