Louise Attaque

Louise Attaque
© Yann Orhan
Passeport artiste
Date de création:  1992
Pays:  France
Langue:  Français
Genre musical:  Chanson

Les premières fois que le public et les médias ont entendu parler de Louise Attaque, chacun se demandait ce que cachait ce drôle de nom. Rapidement, le bouche-à-oreille fonctionnant, on a vu émerger pendant l'année 1997, un des meilleurs groupes de la jeune scène française. 

Biographie: 

Gaëtan Roussel le chanteur et Robin Feix le bassiste se rencontrent alors qu'ils sont au lycée. Pour poursuivre leurs études, ils quittent la ville de Montargis où ils habitent et montent à Paris. En même temps, ils se mettent à la musique. Au duo, s'adjoint un troisième musicien, le batteur Alexandre Margraff. Si au début des années 90, ils obtiennent chacun un diplôme intéressant, Caravage, le groupe qu'ils forment à trois, se cherche quant à lui, une identité dans le rock.

Après un tournant acoustique, ils rencontrent le violoniste Arnaud Samuel dans un studio de la région parisienne. Là, commence réellement l'aventure de Louise Attaque.

Très rapidement, ils enregistrent une maquette de huit titres et font leur premier concert au bout de deux mois. Après un passage au Printemps de Bourges, ils rencontrent un éditeur de musique (Ed. Delabel) et signent un premier contrat, puis un second, avec le label Atmosphériques pour l'enregistrement d'un disque.

L'héritage américain

C'est ainsi qu'ils se retrouvent en studio à Bruxelles avec Gordon Gano, le leader du groupe américain punky-rock Violent femmes. Véritable parrain artistique, il représente sans doute la référence de base du quatuor parisien.

En avril 1997, sort un album éponyme. Les textes sont signés Gaëtan Roussel. Ils sont simples mais sonnent bien. Un folk-rock efficace les accompagne, donnant une part belle au violon, instrument qui trouve là une vraie place.

Démarre alors une tournée à travers la France et les festivals. Leur premier passage à Paris s'effectue le 24 avril, revenant plusieurs fois par la suite, comme un rappel qui n'en finit pas. Car le public est de plus en plus nombreux à venir les voir.

Début 1998, on comptabilise quelques 400.000 albums vendus. Succès phénoménal. Le groupe entreprend une nouvelle tournée à partir 19 février, qui passe par Paris les 6, 7 et 8 avril à la Cigale et par le Festival du Printemps de Bourges le 17 avril. Le concert qu'ils y donnent ressemble à une vraie consécration de la profession et surtout du public, composé en grande majorité de jeunes entre 20 et 25 ans. On les voit aussi au festival des Francofolies de la Rochelle en juillet pour un concert triomphal. Préparant un nouvel album, les membres de Louise Attaque se font plus discrets fin 1998. Le 20 février 1999, ils se voient attribuer la Victoire de la Musique du groupe de l'année, soulignant au passage le score extraordinaire de 2.5 millions d'albums vendus depuis 1997. Ils font aussi une mini tournée en septembre au Québec qui leur permet de présenter en avant-première quelques titres de l'album à venir devant un public acquis.

Cet album eponyme se sera vendu en fait à plus de 2.8 millions d'exemplaires. 

2000 : "Comme on a dit"

La petite Louise est de retour en janvier 2000 pour un second album très attendu, "Comme on a dit". Après un tel succès, l'épreuve d'un deuxième album n'est pas aisée. La pochette est noire, relativement sobre. Cet opus écrit entre octobre 98 et juin 99 reste dans la lignée du précédent, même si l'on note une certaine radicalisation musicale. Mais la voix de Gaëtan et le violon d'Arnaud constituent une véritable marque de fabrique. Les références au grand frère Noir Désir ("Tout passe") ou à Jacques Brel ("Sans filet") déjà repris sur scène donnent la dimension de leur musique entre rock et folk. Et comme en plus on ne change pas une équipe qui gagne, c'est encore Gordon Gano qui assure une partie de la production (avec Warren Bruleigh). Dès le 19 janvier, le groupe part pour une tournée de cinq mois.

Bien sûr, grand succès sur les routes de France. Mais en revanche, le groupe se forge une image à la Noir Désir, refusant la plupart des interviews et Louise, la petite fille dessinée par Robin sur la pochette de l'album, va sans aucun doute continuer à attaquer longtemps, participant au succès grandissant des jeunes artistes français qui allient avec bonheur, rock, folk et chanson réaliste.

Au cours de l'été 2000, le groupe, qui cherche toujours à cultiver une démarche hors de l'industrie musicale, décide de monter ses propres festivals avec ses propres invités, tous des amis : les Wampas, Sergent Garcia, Mickey 3D, Cornu ou les Américains Violent Femmes et 16 Horsepower. Ils apparaissent cependant dans les festivals dont, selon eux, "l'esprit est bon". Ils disent vouloir plus de chaleur et de proximité et reprochent aux grosses manifestations, d'être un peu des usines à concerts.

Scission

Après la tournée 2000, le groupe décide de prendre quelques vacances de Louise Attaque et de se consacrer à des projets plus personnels. C'est ainsi qu'en octobre 2001, deux des quatre membres de Louise Attaque, Gaëtan Roussel et Arnaud Samuel, sortent un album en duo sous le nom de Tarmac, "l'Atelier". Très acoustique, cet album est enregistré en vingt jours avec Mélodica, slide, mandoline, violon, banjo, Fender Rhodes, percussions, guitares et voix. Tarmac est invité sur l'album hommage à Georges Brassens, "les Oiseaux de passage", pour les 20 ans de sa mort.

Parallèlement, les deux autres, Robin Feix et Alexandre Margraff, se consacrent à un autre groupe occasionnel, Ali Dragon, plus électro, hip hop et dub dont l'album doit sortir en juin 2002.

Tarmac continue sur sa lancée et sort encore un album "Notre Epoque" puis un live enregistré au Réservoir à Paris en 2003.

Peu enclins à l'autosatisfaction, les différents membres de Louise Attaque ne sont en fait pas sûrs de reprendre leur activité commune. Ils se réunissent une première fois en septembre 2003 pour un test : savoir si leur inspiration collective est encore active et s'ils ont toujours la flamme pour jouer ensemble. Louise Attaque travaille sur un certain nombre de titres pendant l'année 2004. Le groupe enregistre ainsi des maquettes mais ne sait toujours pas si le résultat va être publier. Après un passage aux studios Electric Ladyland à New York, les quatre membres décident qu'ils peuvent poursuivre leur entreprise. Le reste des morceaux est enregistré à Paris. L'album doit être prêt pour septembre 2005.

En attendant, le groupe démarre une tournée internationale en mars 2005 en Russie, puis poursuit le périple en Inde. En mai, ils sont en Amérique latine et de retour en France en juin avec entre autres, un concert exceptionnel à Paris le 17 juin au Grand Rex, intitulé Une nuit parisienne.

2005 : "A plus tard crocodile"

Entre temps, le 1er juin Louise Attaque publie sur les plateformes de téléchargement légales, le premier simple extrait de l'album  "Si c'était hier".

"A plus tard crocodile", l'album tant attendu sort le 5 septembre. La sonorité générale, très reconnaissable grâce à la voix particulière de Gaëtan et au violon d'Arnaud, n'a plus les mêmes accents sombres que l'on connaissait au groupe sur les deux albums précédents. Plus ouvert, plus apaisé sans doute, il propose une musique plus variée, entre folk-rock et chanson, mâtinée de quelques rythmes reggae et de boucles électro. Pour certains, cet album est celui de la maturité. Le public ne s'y trompe pas puisque "A plus tard crocodile" figure dès sa sortie parmi les meilleurs ventes de disques en France.

Le quatuor joue deux fois au Zénith de Paris à guichets fermés en avril 2006 et occupe le Palais omnisports de Paris-Bercy le 29 novembre avec les Têtes Raides et Violent Femmes.

Cette même année, le groupe reçoit la Victoire de l'album pop/rock de l'année pour "A plus tard crocodile". Au Québec, il est aussi distingué par le Prix de l'artiste de la francophonie s'étant le plus illustré au Québec en 2006, lors du gala de l'Adisq.

En 2007, Louise Attaque se remet en sommeil. Gaëtan Roussel s'attelle à la réalisation et à la production de l'album "Bleu pétrole" d'Alain Bashung, travail d'orfèvre pour lequel il est vivement salué. Dans la foulée, il écrit et réalise le titre "Il y a" pour Vanessa Paradis et l'album "Bonjour" de Rachid Taha (on l'entend d'ailleurs en duo avec le chanteur franco-algérien sur le morceau du même nom).

Ce n'est qu'ensuite qu'il prend le temps de s'occuper de son projet à lui : un album "en solo, mais pas en solitaire", dit-il. "Ginger" paraît le 15 mars 2010 et fait l'unanimité auprès de la critique et du public. Gaëtan Roussel a gagné en légèreté et en est récompensé : le 28 avril 2010, il remplit la Cigale de Paris et le 9 février 2011, il reçoit la Victoire de la musique de "l'album rock" de l'année. Le 6 avril 2011, il se produit au Zénith de Paris entouré de Joseph Dahan (le bassiste de la Mano Negra) et de six autres musiciens, mais pas ceux de Louise Attaque.

Pendant ce temps ses collègues poursuivent leur projet personnel : Robin Feix monte le groupe Poney Express avec lequel il sort un album en 2008, "Daisy Street". Arnaud Samuel imagine un spectacle musical en 2010 intitulé "La traversée de l'atlantique" après avoir participé à l'album de Ben'Bop. Quant à Alexandre Margraff, on le retrouve sur les dancefloors sous le pseudo d'Alex Monday.

Sollicités par leur maison de disques, les quatre membres de Louise Attaque planchent sur la sortie d'un best of en 2011. Celui-ci sort en septembre et permet aux aficionados de découvrir deux inédits "Du monde tout autour" et "Snark". L'édition digipack 4 volets propose aussi un DVD avec 4 titres live et un livret.

Pour autant, le groupe ne semble pas se décider à poursuivre l'aventure de sitôt.

2016 : "Anomalie"

Gaëtan Roussel poursuit sa carrière en solo. Mais finalement, se dessine après de nombreuses discussions avec ses anciens partenaires, la renaissance de Louise Attaque.

Le 12 février 2016 sort, pour le bonheur de tous les fans qui n’osaient plus croire à la reformation du groupe dorénavant trio –le batteur Alexandre Margraff ayant quitté l’aventure-, un nouvel opus intitulé "Anomalie".

La voix, le violon, la basse, les dix titres sont à la hauteur des espérances des amoureux de Louise Attaque, pleins de vitalité, de jeunesse, mais aussi de gravité. "Anomalie" est enregistré entre Londres, Berlin, Paris et coproduit par le jeune producteur Olivier Som.

Une tournée d’une quarantaine de dates est lancée dans l’Hexagone, mais aussi en Suisse, en Belgique et au Canada. Toutes les dates affichent complet quelques heures après l’ouverture des guichets. Dix ans après la scission, les fans sont toujours là.

Mars 2016

Discographie
ANOMALIE
ANOMALIE
Album - 2015 - Riviera / Universal
DU MONDE TOUT AUTOUR
DU MONDE TOUT AUTOUR
Compilation - 2010 - Barclay
À PLUS TARD CROCODILE
À PLUS TARD CROCODILE
Album - 2004 - Atmosphériques
COMME ON A DIT
COMME ON A DIT
Album - 1999 - Atmosphériques
LOUISE ATTAQUE
LOUISE ATTAQUE
Album - 1996 - Atmosphériques
Écouter avec