Patricia Kaas

Patricia Kaas
© françois Guillot AFP
Passeport artiste
5 /12/1966
Forbach (France)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Chanteuse
Genre musical:  Chanson

Si vous voulez lire des chiffres de vente dignes de Londres ou Minneapolis, ne ratez pas les lignes qui suivent! Patricia Kaas est en effet l'artiste française qui réussit aujourd'hui le mieux à l'étranger : la digne descendante des Piaf, Chevalier et autres Montand. Il est vrai qu'elle a repris à son compte un style de chanson réaliste que sa voix chaude et puissante sert à merveille. Populaire chez elle, célèbre à l'étranger, Kaas est un modèle pour notre belle jeunesse...

Biographie: 

C'est dans l'Est de la France, à Forbach (Lorraine), que naît le 5 décembre 1966, Patricia Kaas. Elle est la benjamine d'une famille de sept enfants élevés par une maman au foyer (d'origine allemande) et un papa mineur de fonds. 

Très encouragée par ses parents, Patricia commence à donner des concerts dès l'âge de 8 ans. Son répertoire se constitue de titres de Sylvie Vartan, Claude François ou Mireille Mathieu, mais aussi de standards américains tel "New York New York".

Outre-Rhin

Elle chante dans les bals populaires ou les fêtes familiales accompagnée de son orchestre. Elle devient très vite une véritable professionnelle. A 13 ans, elle est engagée dans un cabaret allemand de Sarrebruck, le "Rumpelkammer", où elle chantera tous les samedis soirs pendant sept ans.

En 1985, elle est remarquée par un architecte lorrain, Bernard Schwartz. Emballé par cette jeune interprète très à l'aise sur scène, il lui obtient une audition chez Phonogram à Paris. Par son ami le compositeur François Bernheim, l'acteur Gérard Depardieu entend la bande de l'audition et craque sur la voix de la jeune fille. Il décide alors de produire son premier 45 tours, "Jalouse". La chanson est écrite par Elisabeth Depardieu, Joël Cartigny et François Bernheim qui restera un des compositeurs privilégiés de Patricia Kaas. Ce premier disque remporte un certain succès.

Dans la foulée, Patricia Kaas rencontre le compositeur Didier Barbelivien qui lui écrit "Mademoiselle chante le blues". Ce 45 tours sort en avril 1987 chez Polydor. C'est un succès immédiat. Le public et la presse font un accueil chaleureux à cette jeune chanteuse qui a déjà plus de dix ans de métier derrière elle. Le disque se vend à 400.000 exemplaires et le jour de ses 21 ans, Patricia Kaas fait la première partie de Julie Piétri à l'Olympia.

En avril 1988, sort son second 45 T, "D'Allemagne", titre co-écrit par Didier Barbelivien et François Bernheim. C'est encore un succès, et Patricia Kaas est engagée pour faire la première partie de Michel Jonasz aux Francofolies de La Rochelle en juillet. A la fin de l'année, Patricia reçoit la "Victoire de la Musique de la meilleure révélation féminine de l'année", l'Oscar de la SACEM (Société des auteurs-compositeurs) de la meilleure interprète et de la meilleure chanson, ainsi que le Trophée RFI pour la chanson "Mon mec à moi". La même année, Patricia Kaas perd sa mère. Elle gardera d'elle un petit ours en peluche qui lui tient lieu de porte-bonheur.

1988 : "Mademoiselle chante le blues"

En novembre 88, sort son premier album "Mademoiselle chante le blues". Un mois plus tard, l'album est disque d'or (100.000 exemplaires). Le succès et la notoriété de Kaas dépassent alors très vite les frontières. Rarement, une artiste française connaît une telle gloire à l'étranger, qui ne s'est jamais démentie par la suite. Dans toute l'Europe, ainsi qu'au Québec et au Japon, son album se vend bien.

Sa voix impressionnante et son physique fragile séduisent un immense public. Partout, on la compare à Edith Piaf.

Justement comme Piaf, Charles Aznavour ou Jacques Brel, Patricia Kaas reçoit en mars 1989, le Grand Prix du Disque de l'Académie Charles Cros A partir d'avril, elle entreprend une tournée de promotion dans toute l'Europe, et fin 1989 son album est double disque de platine (600.000 exemplaires).

Début 1990, Patricia part pour une longue tournée qui durera seize mois et durant laquelle elle donnera environ 200 concerts, dont une semaine à l'Olympia en février. Elle obtient également la Victoire de la Musique pour "la meilleure vente d'album à l'étranger". Une distinction qu'elle obtiendra plusieurs années de suite. Son album est désormais disque de diamant avec plus d'un million d'exemplaires vendus.

Avril 1990 marque la sortie de son deuxième album, "Scène de vie", sur son nouveau label, CBS (devenu depuis Sony). Toujours essentiellement écrit par Didier Barbelivien et François Bernheim, le disque reste en tête du Top Album pendant trois mois. Le succès du disque est confirmé par les six concerts qu'elle donne au Zénith en mai devant des salles pleines et enthousiastes.

1991 : "Scène de vie"

Patricia Kaas aime avant tout chanter sur scène et sait établir une chaleureuse connivence avec le public, même dans des salles gigantesques comme ce sera le cas en Russie par exemple.

Elle est élue "Voix de l'année" par les auditeurs de la Radio RTL en décembre 1990. La chaîne de télévision française FR3 lui consacre une émission dont l'acteur Alain Delon est l'invité. En cette période de fêtes, elle participe également à une émission de télévision à New York enregistrée dans le célèbre music-hall, l'Apollo Theatre.

En janvier 1991, l'album "Scène de vie" est double disque de platine (600.000 exemplaires). En février, Patricia Kaas reçoit la Victoire de la Musique au titre de "la meilleure interprète féminine de l'année 90".

Kaas appartient désormais au panthéon des plus importants interprètes de la chanson française autant par la notoriété que par le nombre de disques vendus.

En mai 1991, elle reçoit à Monte-Carlo, le World Music Award en tant que "Best french artist of the year". En juillet, son album sort aux Etats-Unis. Elle passe tout l'été à le promouvoir sur place. Elle est invitée dans les plus fameuses‚ émissions de télévision du pays ("Good Morning America"), et interviewée par des magazines tels Time Magazine ou Vanity Fair.

A l'automne, elle entreprend une tournée en Allemagne où elle est très populaire (elle parle couramment l'allemand), suivie de récitals à travers le Bénélux (Belgique, Luxembourg, et Pays-Bas) et la Suisse.

Russe

En novembre, sort un album enregistré en concert, "Carnets de scène", et une vidéo qui se vend à 300.000 exemplaires.

Fin 1991, elle retourne aux Etats Unis pour enregistrer une des émissions les plus regardées du pays, le "Johnny Carson Show", célèbre "talk-show" dans lequel les plus grandes stars internationales sont conviées à parler de leur actualité. Puis, elle s'envole pour la Russie où elle donne trois concerts devant des salles de 18.000 personnes. Elle est accueillie comme une reine. Le public russe l'adore.

En février 1992, elle reçoit pour la troisième fois (et pas la dernière), la Victoire de la Musique de "L'album le plus exporté". Son disque "Scène de vie" s'est en effet vendu à 900.000 exemplaires hors des frontières.

En mars, elle enregistre "La vie en rose" d'Edith Piaf avec un quatuor à cordes pour l'album "Urgences" au profit de la lutte contre le sida.

Puis en avril, elle repart une fois encore aux Etats-Unis où les critiques des plus grands journaux du pays sont conquis par cette nouvelle voix venue de France. Elle y donne 8 concerts acoustiques entourée d'une formation de quatre musiciens de jazz..

Après cinq ans de carrière au sommet, Patricia Kaas a déjà vendu près de 5 millions de disques à travers le monde. Sa tournée internationale de l'été 92 traverse 19 pays et attire 750.000 spectateurs. Au cours de cette tournée, Patricia est invitée par Luciano Pavarotti à Modène en Italie pour participer à un gala humanitaire

En octobre 1992, elle entre en studio à Londres pour enregistrer son troisième album "Je te dis vous". Patricia Kaas opte pour ce disque le producteur anglais Robin Millar. Elle souhaite recréer avec lui les ambiances sensuelles qu'il a su donner quelques années plus tôt aux albums de la chanteuse Sade.

En mars 1993, sort le premier simple, "Entrer dans la lumière". Le mois suivant, c'est l'album de quinze titres "Je te dis vous", qui sort dans 44 pays. Il se vendra à plus de deux millions d'exemplaires.

Hanoï

A la fin de l'année, Patricia repart pour une longue tournée à travers dix-neuf pays. Au printemps 1994, elle donne deux concerts au Vietnam, à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville. Elle est la première chanteuse française à se produire dans ce pays depuis les années 50. Le Ministre des Affaires Etrangères français lui reconnaît un rôle d'ambassadrice dans ce pays où la langue française, autrefois couramment parlée, a aujourd'hui laissé place à l'anglais.

Dans tous les pays d'Asie du sud-est où elle chante (Cambodge, Corée du sud, Vietnam), l'accueil réservé à la chanteuse est souvent proche du délire.

En 1994, sort un nouvel album de Patricia Kaas enregistré en public en une seule fois à Caen (Calvados) le 8 avril 1994 et qui s'intitule "Tour de charme".

A cette époque, Patricia est pressentie pour tenir le rôle de Marlène Dietrich dans un film du réalisateur américain, Stanley Donen. Mais le projet n'aboutit pas. La chanteuse, très courtisée par le cinéma, ne trouve cependant pas de rôle qui la motive, les scénarios tournant souvent autour d'histoire de chanteuse de cabaret... En 1995, c'est Claude Lelouch qui fait appel à elle, mais pour chanter la chanson titre de son film "Les Misérables".

En 1995 de nouveau, Patricia reçoit une fois encore les Victoires de la Musique du "Disque le plus exporté" et de la "Meilleure artiste française de l'année". Elle se rend également à Monte-Carlo pour recevoir un World Music Award.

Après l'étape asiatique de sa tournée internationale en mai, la jeune femme démarre à New York l'enregistrement de son quatrième album dès juin. Cette fois, Patricia Kaas participe à la réalisation du disque aux côtés du producteur Phil Ramone. Grand nom de la production artistique, Phil Ramone a beaucoup travaillé entre autres avec Paul Simon, Ray Charles ou Sinead O'Connor.

Outre Barbelivien et Bernheim, Patricia Kaas interprète sur ce disque des titres écrits par James Taylor, Lyle Lovett, Zazie et par son compagnon, le chanteur belge, Philippe Bergman. Le premier extrait de l'album, "Quand j'ai peur de tout", est co-écrit par l'Américaine Diane Warren, et par Jean-Jacques Goldman, qui, sous un pseudonyme, lui avait déjà composé un titre dans son album précédent.

1997 : "Dans ma chair"

L'enregistrement est arrêté quelques temps en juin, après le décès de son père. L'album "Dans ma chair" sort le 18 mars 1997. Sa voix est toujours la même, rauque et chaleureuse. En revanche, la chanteuse qui a maintenant 30 ans, apparaît différente : changement de look, changement de coiffure.

L'année 98 est consacrée à une tournée internationale de 110 dates. Trois soirées sont prévues sur la plus grande scène parisienne, Bercy, en février 98 complétées d'une semaine à l'Olympia en juin. A l'occasion de ce spectacle qui retrace les dix ans de chanson de Patricia Kaas, un double album live est enregistré et sort le 18 août 1998 sous le nom de "Rendez-Vous".

Durant l'été 98, elle chante en Allemagne et en Egypte. Puis après quelques vacances en septembre, Patricia part donner une série de récitals en Russie où elle jouit d'une immense popularité.

Moins d'un an plus tard, alors que son album "Rendez-vous" sort dans 10 pays européens, au Japon et en Corée, la France découvre le premier extrait ("Ma liberté contre la tienne") de son nouvel l'album "Mot de passe". Deux titres écrits par Jean-Jacques Goldman et dix par Pascal Obispo (qui assure aussi la réalisation du disque) en collaboration avec plusieurs paroliers assurent une fois de plus le succès de ce nouvel opus.

Comme à son habitude, Patricia entame une longue tournée dès la sortie de l'album, sa quatrième grande tournée internationale. L'Allemagne au cours de l'été puis la France à l'automne avec une étape parisienne au Zénith du 12 au 20 novembre 99. Quelques jours plus tard, c'est sur la scène du spectaculaire hôtel Le Paris de Las Vegas, que la Lorraine passe deux soirées triomphales. Les concerts la mènent jusqu'en Finlande ou en Russie sur un rythme soutenu. Ils se succèdent jusqu'à la fin du mois d'août 2000, date à laquelle sort un double album live. La première partie de ce disque reprend ses morceaux dans leur version acoustique, la seconde partie est consacrée à une version symphonique qu'elle a pu expérimenter par deux fois en Allemagne puis au Luxembourg. La sortie de ce disque marque sans doute le début d'une pause professionnelle dont la chanteuse dit avoir besoin après une période de tournées aussi intense.

A l'automne, elle apparaît lors d'un spectacle Holiday on Ice à Paris en septembre aux côtés d'autres artistes dont Cheb Mami ou Carole Fredericks. Mais, son grand rendez-vous de fin d'année est le concert qu'elle donne le 2 novembre au Palais des Congrès avec le Paris Philharmonic Orchestra. Sous la direction d'Yvan Cassar.

Flirt avec le cinéma

Le public attendait depuis longtemps que Patricia passe à la comédie. C'est chose faite en mai 2001 puisqu'elle tourne avec le réalisateur Claude Lelouch un film intitulé "And now...Ladies and Gentlemen". En août, elle enregistre à Londres ce qui sera la bande originale du film, à savoir des standards français interprétés en anglais. L'album est arrangé et produit par Robin Millar avec qui elle avait déjà travaillé. En octobre 2001, elle sort un "Best of" avec un inédit "Rien ne s'arrête". Le 10 du même mois, elle se produit à Berlin dans un concert en faveur des enfants réfugiés en Afghanistan et au Pakistan, les bénéfices étant reversés à la Croix Rouge allemande.

En avril 2002, sort le CD "Piano Bar", album de reprises et bande originale du film "And now... Ladies and Gentlemen" lequel est présenté hors-compétition au festival de Cannes le mois suivant. La performance de la chanteuse est saluée par la critique. Puis la sortie internationale du film amplifie encore la notoriété de Patricia Kaas dans le monde.

Le disque "Piano Bar" est mis en scène lors d'une série de concerts au Cirque d'hiver de Paris les 2, 3 et 4 octobre 2002. Puis, d'octobre à décembre, il devient une tournée internationale qui mène la jeune femme de l'Europe (Allemagne, Autriche, Suisse, Belgique,  Pays-Bas, Angleterre) à l'Asie (Japon, Corée) et à l'Europe de l'Est (Ukraine, Biélorussie, Lituanie, Lettonie et Russie). Quatre dates américaines sont prévues pour avril 2003.

2003 : "Sexe fort"

Décembre 2003, Patricia Kaas revient aux affaires avec un album électrique, "Sexe fort". Le gotha de la variété française alimente l’album en chansons tantôt rock tantôt bluesy : parmi les contributeurs à la musique, Jean-Jacques Goldman, Pascal Obispo, François Bernhein, et aux textes Francis Cabrel, Etienne Roda Gil, Renaud. L'ex-Téléphone Louis Bertignac y joue quelques riffs. 

Jamais aussi forte que sur scène, la chanteuse entame une longue tournée en 2004 et, en particulier, clôture triomphalement les Francofolies de La Rochelle le 17 juillet. Côté humanitaire, elle participe notamment au Sidaction 2004 (23-25 avril). 

Du 14 au 16 octobre, la chanteuse se produit à Paris au Grand Rex puis sur la scène du Zénith de la capitale, les 21 et 22 janvier 2005. En mars, elle donne des concerts dans une quinzaine de villes russes. Elle boucle sa tournée française le 29 aout 2005 par un passage à l'Olympia à Paris. On la retrouve par la suite sur les routes américaines pour une tournée en octobre.

2008 : "Kabaret"

Décidée à faire une pose après ces nombreux concerts donnés aux quatre coins du monde, on retrouve Patricia début 2008 : elle enregistre un duo avec le groupe russe, Uma2rman, "Tu ne téléphoneras pas".

C'est en décembre de la même année, qu'elle fait son grand retour avec de nouvelles chansons, et surtout un spectacle, intitulés "Kabaret". Ce sont les Russes qui en ont la primeur. En effet, Patricia Kaas se produit en Russie du 22 novembre au 19 décembre avec un passage à Moscou le 24 novembre. Les chansons sont disponibles en téléchargement légal sur internet le 15 décembre.

"Kabaret" a été conçu comme un hommage aux années 30 et à ses grandes héroïnes, de Garbo à Dietrich en passant par Suzy Solidor et Martha Graham. Les chansons sont arrangées et réalisées par Frédéric Helbert, le complice de longue date. Le spectacle quant à lui fait appel à des danseurs venus d'horizons différents (Opéra, danse contemporaine, etc.). Le décor est conçu par Christophe Martin, scénographe du metteur en scène Bob Wilson. Les chorégraphies sont signées Régis Obadia, un chorégraphe contemporain. C'est la maison de couture Lanvin qui est en charge des costumes. Une production haut de gamme pour le retour sur scène de la belle.

Patricia Kaas présente ce spectacle au Casino de Paris entre le 20 et le 31 janvier 2009. Elle part ensuite en tournée.

Elle débute sa tournée en novembre 2008 et se produit du 22 novembre au 19 décembre en Russie. Elle présente ensuite son spectacle au Casino de Paris entre le 20 et le 31 janvier 2009. Puis, c'est en France et en Europe du Nord que se poursuit cette tournée jusqu'en février 2010, avec un nouveau passage au Casino de Paris du 8 au 10 janvier 2010.

Alors que l'on sait la chanteuse lorraine très appréciée en Russie, elle est amenée à défendre les couleurs de la France au concours de l'Eurovision qui se déroule à Moscou en mai 2009. Elle y interprète "Et s'il fallait le faire", mais n'obtient malheureusement pas le prestigieux prix européen.

"L'ombre de ma voix" est le nom de son autobiographie qui sort en mars 2011.

Alors que la chanteuse présente au Midem à Cannes, son nouveau projet consacré à Édith Piaf, elle reçoit des mains du ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, les insignes d'officier de l'ordre des Arts et Lettres.

2012 : "Kaas chante Piaf"

Le cinquantième anniversaire de la mort d'Édith Piaf approche (octobre 2013) et Patricia Kaas, chanteuse à voix s'il en est, veut rendre hommage à la "Môme" Piaf. Elle sélectionne des chansons connues et moins connues et fait appel au compositeur d'origine polonaise, Abel Korzeniowski, pour la mise en musique.

C'est ainsi que naît le disque "Kaas chante Piaf" avec des morceaux comme "Milord", "Avec ce soleil" ou "Padam, Padam". Mais surtout, ce projet est un spectacle que Patricia Kaas va présenter dans de nombreux pays. Elle démarre à Londres au Royal Albert Hall le 5 novembre 2012 et poursuit à New York (Carnegie Hall), à Montréal, Genève, Bruxelles, Séoul, Moscou, Kiev, etc. jusque début décembre. Elle entreprend une véritable tournée à partir du mois de février 2013 en France, en Europe, etc. Du 26 février au 2 mars, elle donne plusieurs représentations à l'Olympia à Paris.

Mai 2013

Discographie
KAAS CHANTE PIAF A L'OLYMPIA
KAAS CHANTE PIAF A L'OLYMPIA
Live - 2013 - RWE
KAAS CHANTE PIAF
KAAS CHANTE PIAF
Album - 2011 - RICHARD WALTER
19
19
Compilation - 2008
KABARET
KABARET
Album - 2007 - Sony Columbia
TOUTE LA MUSIQUE...
TOUTE LA MUSIQUE...
Live - 2004 - Columbia
Écouter avec