Patrick Fiori

Patrick Fiori
© Fethi Belaid / AFP
Passeport artiste
29/09/1970
Marseille (France)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Chanteur
Genre musical:  Chanson

Biographie: 

Corse par sa mère et d'origine arménienne par son père, Patrick Fiori naît le 23 septembre 1969 à Marseille. Il est élevé en Corse, à Cargèse, au milieu de quatre frères et sœurs. Doté d'une voix spectaculaire dès ses jeunes années, Patrick chante fréquemment au cours des fêtes de famille et autres événements locaux en tous genres. A 13 ans, il chante même dans une comédie musicale à l'opéra de Marseille, "Au jardin de l'enfance".

Corse

Connu dans la région corse, il "monte" à Paris en 1986 pour participer à une émission de télévision, "Les habits du dimanche" dont le but est de sélectionner de jeunes artistes brillants dans leur catégorie (chanson, mode, etc.). Patrick Fiori reste en lice sept semaines de suite. Cette première expérience parisienne le mène directement en première partie des spectacles de Gilbert Montagné dès l'année suivante.

Il faut attendre 1992 pour entendre à nouveau parler de Patrick qui emporte le premier prix de la chanson francophone à Perpignan. Sa voix exceptionnelle commence à être connue et en 93, Marie-France Brière, alors directrice des programmes de France 2 (2ème chaîne de la télévision française) fait appel à lui pour représenter la France au concours Eurovision de la chanson. Elle commande au chanteur François Valéry une chanson sur la Corse, "Mama Corsica".

C'est ainsi que le 15 mai 93, le jeune chanteur se retrouve en Irlande face à des millions de téléspectateurs sur la scène du concours européen. Il en remporte la quatrième place. Cette réussite ne lui apporte cependant pas de suites professionnelles. En 94, il auto-produit un album avec l'argent de sa famille et de ses amis. Le CD est diffusé en Corse et dans la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, avant d'être enfin distribué à l'échelle nationale.

Paris

Vers 1997, Patrick Fiori auditionne devant Eddy Marnay, célèbre parolier français. Celui-ci, impressionné par sa voix, l'aiguille vers Luc Plamondon et Richard Cocciante qui sont en train de rechercher des chanteurs pour leur prochaine comédie musicale, "Notre-Dame de Paris". Patrick Fiori est engagé sur-le-champ pour tenir le rôle de Phoebus. Cet emploi est une véritable aubaine pour le jeune homme dont la carrière décolle dès lors pour de bon.

En janvier 98, "Notre-Dame de Paris" est présenté en avant-première devant le public très professionnel du Midem (Marché International du Disque) de Cannes. Le succès qu'il y rencontre est annonciateur du véritable triomphe à venir. En effet, cette comédie musicale inspirée du roman de Victor Hugo, devient un phénomène commercial puisque les albums s'arrachent et que plusieurs mois avant la première sur scène au Palais des Congrès de Paris en septembre 98, toutes les places sont louées. De l'automne au printemps 99, la troupe franco-québécoise de "Notre Dame de Paris" est dans tous les médias. Chacun des membres devient une vedette et pas un magazine ou un plateau de télé n'a composé sans eux au cours de l'hiver 98-99.

Pour Patrick Fiori, la pioche est d'autant meilleure, qu'un des extraits du spectacle, "Belle", qu'il chante en trio avec les Canadiens Daniel Lavoie et Garou, devient un hit énorme en Europe et au Québec.

Montréal

De fil en aiguille, le Corse signe un contrat sur le label Tristar (Sony) pour un album solo. Parallèlement au méga-succès de "Notre-Dame de Paris", sort donc un CD simple, "Elle est". L'album suit de peu. Il a été enregistré à Montréal et composé en partie par Rick Allison, producteur de Lara Fabian. La chanteuse belgo-canadienne devient d'ailleurs dès 98 la compagne de Patrick Fiori au grand bonheur des journaux tabloïds.

98 est décidément l'année de Patrick Fiori. Il est sollicité par les deux plus grands studios producteurs de dessins animés pour chanter quelques titres sur les versions françaises des bandes originales. C'es ainsi qu'on peut l'entendre sur la B.O. de "Mulan" produit par Walt Disney, et sur celle du "Prince d'Egypte" produit par les studios de Steven Spielberg, Dreamworks.

Au printemps 99, Patrick s'envole pour le Québec avec toute la troupe de "Notre-Dame de Paris" où le spectacle est monté jusqu'à l'été avant de revenir quelques semaines en Europe avant de retrouver le Canada à l'automne.

Mais quand les nouvelles versions du spectacle sont mises en place début 2000, Patrick Fiori n'y a plus sa place. Contrairement à la plupart des chanteurs de la version initiale, il ne continue pas l'aventure ni de la nouvelle version française, ni de la version anglaise. En revanche, il tente de développer sa carrière solo. Début 2000, il participe à la tournée des Enfoirés au profit des Restaurants du Coeur.

Puis, il sort un nouvel album le 26 avril, "Chrysalide". Beaucoup plus sobre que ses précédentes productions, cet album évoque certaines mélodies de Michel Polnareff. Les mois de mai à juillet sont consacrés à une large promotion avant d'attaquer à l'automne, une tournée à travers le pays.

L'année suivante, il poursuit ses concerts et se produit aussi en Suisse, en Belgique et au Canada. Début 2002, il participe au concert des Enfoirés organisé pour les Restos du Coeur. En septembre, il sort enfin un nouvel album (éponyme) dans lequel il rend hommage à sa ville natale, "Marseille", le premier simple. Il co-écrit sept des douze titres de l'album avec notamment Jean-Jacques Goldman, Jacques Vénéruso et Julie Zenatti.

L'album se vendra à quelques 300.000 exemplaires. En 2003 et 2004, Patrick Fiori parcourt la France entière et donne plus de 130 concerts.

2005 : "Si on chantait plus fort"

Et le voici de retour en studio. C'est dans l'île de Beauté qu'il enregistre les quatorze titres de "Si on chantait plus fort", opus qui sort en septembre 2005. On retrouve parmi les auteurs et compositeurs plusieurs de ses amis : Jean-Jacques Goldman qui signe "Toutes les peines" le premier extrait de l'album, son frère Jean Kapler, Patrice Guirao, Julie Zénatti, sa compagne dans la vie, Patrice Carmona, Bernard Di Domenico, etc. Un disque où on ne semble pas avoir économisé les riffs de guitare, un hommage indirect à des artistes que Patrick Fiori admire beaucoup tel que U2, Bruce Springsteen ou AC/DC.

A partir d’avril 2005, Patrick Fiori se produit sur les scènes françaises le temps d'une grande tournée. Il s’arrête avec ses musiciens à l’Olympia les 13 et 14 janvier 2007.

Il publie "Les choses de la vie" en novembre 2008, disque multilingue sur lequel on l’entend chanter en français, en italien, en espagnol et en anglais des musiques de films ("Le Parrain", "Les Parapluies de Cherbourg", "Borsalino"…). Il s’amuse également à inventer des paroles à des morceaux qui en étaient dépourvus, comme le fameux air à la guitare du film "Jeux interdits" de René Clément. Le premier simple issu de cet album s’appelle "Liberta". Figurent également un duo avec Tina Arena sur la mélodie de "Fame" et un titre écrit par son ami Jean-Jacques Goldman ("Merci"). La tournée de "Les choses de la vie" débute en mars 2009. Chaque concert se déroule en deux parties : la première est consacrée aux reprises des bandes originales de films, la seconde à ses autres chansons.

En juillet 2009, la compagne de Patrick Fiori, Ariane, qu’il a épousée en 2008, lui donne un petit garçon.

Mai 2010

Discographie
PROMESSE
Album - 2017 - Smart Sony
CORSU MEZU MEZU
CORSU MEZU MEZU
Album - 2014 - Smart Sony
CHOISIR
CHOISIR
Album - 2013 - Sony music
L'INSTINCT MASCULIN LIVE
L'INSTINCT MASCULIN LIVE
Live - 2010 - Columbia
L'INSTINCT MASCULIN
Album - 2009 - Columbia
Écouter avec