Troublemakers

Troublemakers
© dr
Passeport artiste
Date de création:  2000
Pays:  France
Langue:  Anglais
Qualité:  Compositeur / DJ
Genre musical:  Electro / Jazz

C’est en 2000 que les "fauteurs de trouble" marseillais débarquent sur la scène électro internationale avec un premier album très remarqué. Loin de la clinquante French touch, la musique des Troublemakers envoûte et transporte son auditeur dans un univers cinématographique aux effluves seventies.

Biographie: 

Originaires de Marseille, c’est à la fin des années 90 que Lionel Corsini, Arnaud Taillefer et Fred Berthet donnent naissance au Troublemakers. La musique et l’univers très particulier du groupe doit beaucoup aux parcours et aux influences personnels de ces trois "fauteurs de trouble". Né en 1972, Lionel Corsini est l’aîné de la bande. Avec un père DJ dans l’une des plus grosses boîte de nuit de la cité phocéenne, Lionel a baigné dans le vinyle depuis sa plus tendre enfance. C’est donc en toute logique qu’il s’est retrouvé très vite DJ au Trolleybus sur le vieux port. Plus connu sous le nom de DJ Oil, sa musique évolue alors entre funk, jazz, rythm’n’blues, hip-hop, latino, électro et acid jazz.

De trois ans son cadet, Arnaud a commencé à s’intéresser à la musique le jour où il a découvert Miles Davis. A 14 ans, cet adolescent peu ordinaire écoute de plus en plus de jazz et s’ouvre très vite à l’électro. Mais paradoxalement, l’image prend le pas sur les notes, et Arnaud décide d'entrer aux Beaux Arts. De 18 à 25 ans, ce fana de musique de film passe le plus clair de son temps chez lui à dévorer des cassettes vidéo avec une préférence pour les oeuvres d’Hitchcock, De Palma et Tarantino. Diplômé du Conservatoire en électro-acoustique, Arnaud s’improvise alors "techno-graphiste" tout en restant fortement influencé par la musique son travail.

Fred Berthet quant à lui, est tombé dans l’électro depuis le début des années 90. Originaire de Paris, il fait partie des premiers à avoir organisé des soirées techno dans les clubs de la capitale. En 1993, il crée le groupe Pelican et produit son premier deux titres chez Omninsonus. Mais en 1997, il décide de partir s’installer dans le Sud. Un an plus tard, il sort - en collaboration avec son ami Antoine Boulé - un nouveau maxi sur le célèbre label de Chicago, Guidance Recordings, sous le nom de Venus Attack Project.Parallèlement à ces activités de DJ, Fred dirige les ateliers de musique assistée par ordinateur (MAO) à la Friche de la Belle de Mai à Marseille. Et c’est en 1999, lors d’un de ses cours de sampling que les destins de ces trois gaillards vont se croiser et se lier.

Une fusion innovante et envoûtante

Ensemble, ils partagent leur passion pour la musique et commencent à travailler à la création d’un album: les Troublemakers sont nés. Mais les maisons de disques françaises estimant que leur travaux "manquent de génie" ou ne sont pas assez commerciaux, c’est sur le très pointu label américain Guidance Recordings (encore lui) que sort en 2000 leur premier opus intitulé "Doubts & Convictions". Leur style si particulier est très difficilement définissable. Evoluant entre électro et jazz, leur musique se nourrit des influences de chacun. Lionel amène sa sensibilité soul, funk, tandis qu’Arnaud apporte la touche cinématographique à leurs productions. Fred quant à lui, agence les morceaux et les peaufine jusqu’au mixage final. Grâce à Guidance, le disque sort rapidement aux Etats-Unis et au Japon, et le groupe entame une tournée américaine qui lui permet d’affirmer un véritable talent pour le live. Sur scène, les compères s’entourent de véritables musiciens dont le flûtiste Magic Malik, pour compenser le côté rébarbatif et statique de la plupart des concerts éléctro. Leur musique se mêle aux images projetées par un vidéo-jockey, créant ainsi une osmose unique entre l’environnement sonore et visuel du live.

Porté par des ventes prometteuses, le groupe sort une réédition française de l’album en 2001, agrémentée de deux inédits et d'un remix. En 2003, MK2 Music, label distributeur de musiques de films, leur confie la réalisation du deuxième volet de leur série Stéreo Pictures. Le concept est simple: laisser carte blanche à des artistes pour réaliser une bande originale de film imaginaire. Pour ce volume 2, les Troublemakers vont retravailler des vieilles bandes sonores en piochant dans leur palettes de sons. Au final, Stéreo Pictures Vol. 2 nous fait replonger dans l’ambiance des films des années 70, entre soul, jazz, funk et rythm'n'blues. Mais Fred, beaucoup plus attiré vers l’électro, décide de quitter le groupe en 2004 pour poursuivre sa carrière de son côté.

Loin de se laisser abattre, les deux compères restant nourrissent un projet ambitieux: réaliser un album dont la musique accompagnerait un moyen-métrage écrit par Arnaud. C’est le mythique label de jazz Blue Note qui leur permettra d’aller au bout de cette aventure. En mai 2004 sort donc "Express Way", le film d’Arnaud en DVD, tourné dans les quartiers délabrés de Marseille, accompagné de l’album CD des Troublemakers, très riche, fortement empreint de cette ambiance seventies qui leur est si chère ; ils ont d’ailleurs effectué le mixage avec le matériel de l’époque! Pour l’enregistrement, Lionel et Arnaud ont fait appel aux musiciens de M, Vincent Ségal (violoncelle) et Sébastien Martel (guitare), ainsi qu’au célèbre flûtiste Magic Malik. Au final, ils nous livrent donc un album cinématographique, qui s’apprécie aussi bien avec les oreilles qu’avec les yeux… Créateurs d’un genre unique se situant à la croisée des chemin du cinéma et la musique, ces deux fauteurs de trouble n’ont pas fini de nous faire rêver.

Octobre 2004

Discographie
Express Way
Express Way
Album - 2003 - Blue Note
STÉREO PICTURES VOL. 2, Bande Originale de Film imaginaire
STÉREO PICTURES VOL. 2, Bande Originale de Film imaginaire
Album - 2002
DOUBTS & CONVICTIONS
DOUBTS & CONVICTIONS
Album - 1999
Écouter avec
À lire sur Troublemakers