Sinclair

© B. Guay / AFP
Passeport artiste
1971
Tours (France)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Auteur / Chanteur / Compositeur
Genre musical:  Funk / Pop

Jeune recrue de la scène musicale française, Sinclair représente un certain courant funk qui a surgi en France au milieu des années 90.

Biographie: 

Né en 1970 à Tours, Mathieu Blanc-Francard dit Sinclair (pseudonyme qui sonne à nos oreilles comme un nom de héros de série télévisée), est le fils de Dominique, un des plus grands ingénieurs du son français. Son frère Hubert est producteur et DJ (sous le nom de Boom Bass). Quant à son oncle, Patrice, il reste comme un des premiers animateurs de radio à avoir popularisé la "world music".

Elevé dans la région parisienne, il se met vraiment à la musique à 15 ans, délaissant sa scolarité (et ratant par la suite le baccalauréat). Travaillant la guitare et les claviers, il se familiarise aussi aux techniques de studio. Attiré rapidement par la magie de la musique noire-américaine, il s'intéresse rapidement à la voix et aux mélodies de Stevie Wonder dont il est un grand admirateur, mais aussi à la guitare délirante de Jimmy Hendrix, au funk de Sly Stone et enfin au génie touche à tout de Prince, grand maître des années 80 du funk.

En 1992, avec l'aide de son frère, il enregistre un album "Que justice soit faite" : Sinclair y joue de tous les instruments sauf de la batterie. Il désire contrôler ainsi le production de ce qui constitue d'abord une maquette. Tout ceci est fait dans son appartement. L'album sort en 1993. Le premier single s'intitule "Votre image". Ce funk à la manière française séduit le public jeune. Les textes sont simples et bien tournés, rendant compte de la vie quotidienne de l'artiste. Il donne un premier concert important avec neuf musiciens au New Morning le 12 mai 1993. Le "Systeme Sinclair" est né. Il s'ensuit une centaine de concerts en France, en Europe et au Canada. Sinclair est même récompensé par le titre de révélation de l'année 95 par les Victoires de la Musique.

1995 : "Au mépris du danger"

Dans la foulée de ce premier album, il en sort un second en 95 qu'il a enregistré avec son groupe dans la campagne française. Son style ne diffère pas du précédent. "Au mépris du danger" comme il s'intitule, raconte un peu les aventures de Sinclair. Les arrangements sont devenus plus sobres et les mélodies sont valorisées. Le premier single s'appelle "A la ronde". Les tournées reprennent, faisant de la scène le milieu naturel dans lequel évolue Sinclair, épaulé par son groupe "Le Système". Au terme de 250 concerts, le chanteur s'arrête enfin et devient sédentaire.

En 1997, après l'expérience intensive de la scène, Sinclair sort un nouvel album "La bonne attitude". Ce troisième opus marque un véritable tournant : les chansons montrent une nouvelle recherche musicale légèrement démarquée de ses influences passées et tournée vers une écriture plus française.

Après avoir tourné toute l'année 98, Sinclair clôt son tour de France avec une chaude soirée au Zénith de Paris le 28 novembre. Cette soirée donne d'ailleurs lieu à un album live qui sort en 99. Au programme, des titres phares comme "Si c'est bon comme ça", "Ensemble" ou "L'Epreuve du temps", et une rencontre avec un public composé de fans survoltés. Un seul titre est inédit, "Ici et maintenant", écrit spécialement pour la tournée.

2001 : "Supernova Superstar"

Après la sortie du live, les relations avec sa maison de disques deviennent difficiles. Son projet de nouvel album semble pour le moment en suspens. Il faut attendre 2001 pour que les choses se débloquent : Sinclair change de maison de disques. En septembre, sort "Supernova Superstar" un opus contenant douze morceaux enregistrés dans le studio Labomatic qui appartient à son père Dominique, son frère Boom Bass et à lui-même. Toujours aussi largement influencé par le funk, Sinclair compose, écrit et arrange l'ensemble des chansons. Le premier simple "Ça m'fait plus mal" est dédié à sa compagne, l'actrice Emma De Caunes qu'il épouse en septembre. Désireux de retrouver son public, il programme une tournée des clubs pour "se chauffer".

Mais la grande tournée démarre en janvier 2002 alors que l'album atteint les 100.000 exemplaires vendus. Elle doit le mener jusqu'aux festivals d'été avec un passage parisien les 3 et 4 avril au Zénith. Enfin, c'est dans cette même salle que Sinclair est invité à jouer le 9 mars pour la cérémonie des Victoires de la Musique. Il y est d'ailleurs nommé dans la catégorie Meilleur Album de variété-pop de l'année.

La tournée se poursuit et passe par l'Olympia. Les deux soirs (9 & 10 juillet 2002) où Sinclair investit la salle mythique sont  immortalisés dans un DVD live qui paraît le 18 mars 2003, "Live à l'Olympia 2002".

En 2004, un nouvel album, "Comme je suis, 1994-2002", sort le 11 décembre 2004. Il reprend les meilleurs moments de la carrière du rouquin déchaîné et inclut neuf titres inédits ainsi que des versions spéciales de certains de ses tubes. On retrouve une nouvelle fois Sinclair à l'Olympia le 18 avril 2005.

Jusqu'en 2005, Sinclair apparaît sur scène mais se concentre sur ses futures compositions – notamment celles pour la production audiovisuelle. Il compose ainsi la bande originale de la comédie "Ma vie en l'air", qui sort le 7 septembre 2005, avant de se préparer pour une tournée française de 22 dates, du 15 novembre au 19 décembre, le "Electro Acoustic Tour".

2006 : "Morphologique"

En octobre 2006 sort son sixième album, "Morphologique", sur son propre label Mini Strong. Cet opus marque un tournant dans la musique de Sinclair. Les morceaux, toujours aussi survoltés, se teintent maintenant de rock. Sur les 12 titres de l'album, le chanteur parle d'amour ("Morphologique") ou évoque des questions existentielles ("Honni soit"). Le premier extrait diffusé en radio s'intitule "A chaque seconde".

De 2007 à 2009, Sinclair est jury de l'émission de télé "Nouvelle Star" sur M6. Au bout de deux ans, il commence à s'ennuyer et décide d'arrêter. Il se réfugie dans la composition de musiques de films et d'une série télé ("Je vais te manquer", "Le Siffleur" et "Duval et Moretti"), mettant sa voix en retrait.

L'envie de chanter le reprend quand il rencontre Amanda Sthers sur son film "Je vais te manquer". La perspective d'un nouvel album après cinq ans de silence germe alors à nouveau dans son esprit. Pour le produire, il signe un nouveau contrat avec la maison de disques Warner, revenant sur la promesse qu'il s'était fait de ne plus jamais renouer avec une multinationale de la musique après ses déboires avec EMI.

2011 : "Sinclair"

Simplement nommé "Sinclair", l'album paraît le 23 mai 2011. Le premier extrait "Ça tourne dans ma tête" dit toute l'intention du chanteur de faire danser son public enfin retrouvé. Musique tonique, paroles facilement mémorisables, il assène les gros tubes avec la complicité de Volodia, réalisateur attitré des disques de Christophe Maé.

Juin 2011

Discographie
SINCLAIR
SINCLAIR
Album - 2010 - Warner
BEST OF
BEST OF
2007 - Ministrong/Wagram
MORPHOLOGIQUE
MORPHOLOGIQUE
Album - 2005 - Ministrong/Wagram
COMME JE SUIS 1992-2004
COMME JE SUIS 1992-2004
Compilation - 2003
LIVE 2002
LIVE 2002
Live - 2002 - EMI / CAPITOL
Écouter avec
À lire sur Sinclair