Deep Forest

© Youri Lenquette
Passeport artiste
Date de création:  1991
Pays:  France

En ce début de XXIème siècle, Deep Forest, dont la musique mêle modernité et ethnicité, est un des groupes français les plus connus de la planète.

Biographie: 

A la fin de 1991, deux musiciens originaires de la région de Douai, dans le nord de la France, Michel Sanchez et Eric Mouquet, ont l'idée de transformer de rares mélodies pygmées et mélanésiennes en titres "dance". Habitués des studios d'enregistrement et adeptes des prestigieuses collections de disques ethniques (Ocora ou le Musée de l'Homme), Michel Sanchez a gardé le souvenir entêtant de polyphonies pygmées de Centrafrique, collectées par l'ethnomusicologue Shima Aaron, et de chants réunis aux îles Salomon par des chercheurs du Musée de l'Homme de Paris. Le travail de Deep Forest consiste alors, non pas simplement à fusionner les genres, mais à recomposer ce qu'ils avaient déjà samplé (échantillonné) autour des voix et des mélodies. Des rythmes dance, ils ne gardent que les ambiances au synthétiseur, les boucles de batterie mais aussi le mouvement lancinant de la ligne de basse.

Ce jeu de découpages-collages dure six mois pendant lesquels les deux musiciens travaillent à Bruxelles sur du matériel de pointe.

La danse ethnique

En mai 1992, "Sweet Lullaby" sort sur les radios. Quatre mois plus tard, le titre entre dans le Top 50 français, avant d'être nommé aux Grammy Awards américains et de servir de bande annonce pour de nombreux spots publicitaires dans le monde entier.

L'album, lui même intitulé "Deep Forest", paraît en juillet 92 et se vend à plus d'un million et demi d'exemplaires. Il est double disque d'or en France et dans de nombreux pays, devient disque d'or (Grande-Bretagne, Norvège) et de platine (USA, Nouvelle Zélande, Australie).

Dans la foulée, sort l'album "World Remix", qui est surtout une stratégie de la maison de disque. Le simple "Sweet Lullaby" se trouve donc décliné en plusieurs versions, Ambient mix, Appolo Mix, Round the world mix,…

Les clubs new-yorkais en raffolent. C'est ainsi que les mélodies pygmées se retrouvent dans les discothèques du monde entier.

En mai 1995, "Bohême" sort dans trente-cinq pays. Les disques d'or se multiplient. La chanson-titre de ce nouvel album recèle la recette du succès du groupe : mélodies simples, arrangements subtils, voix chargée d'émotion et ici, une influence marquée cette fois par l'Europe de l'est. En février 96, le duo reçoit un Grammy Award (récompense américaine) pour le meilleur album dans la catégorie "World music".

La première apparition scénique de Deep Forest a lieu en juin 1996 pour la clôture du sommet des chefs d'Etat des sept pays les plus industrialisés du monde, le G7 à Lyon. Ce spectacle, animé avec l'Orchestre National de Lyon, précède une tournée qui les mène d'Europe de l'est à l'Océanie.

En 1997, ils réalisent un album pour un jeune artiste camerounais inconnu, Wes, émigré dans le nord de la France. Mêlant les chants traditionnels du Cameroun aux rythmes dance, le simple extrait de l'album, "Alane", est le tube de l'été en France.

Après avoir vendu près de 3 millions d'albums sur les cinq continents, Deep Forest reprend son vol avec un troisième CD qui sort le 20 janvier 1998. Cette fois, c'est dans les Caraïbes et en particulier à Cuba qu'ils ont puisé l'essentiel de leur inspiration. Le nom de l'album, "La Comparsa", évoque d'ailleurs les fêtes de rues improvisées de la plus grande île des Caraïbes. Sanchez et Mouquet se sont pour l'occasion entourés de noms tels que Wes, Ana Toroja ou le Syrien Abed Azrie. Parmi les 13 morceaux, c'est "Madazulu" qui est choisi comme premier extrait. Le 21 septembre, le groupe se produit à l'Olympia à Paris. En 1999, sort un live "Made in Japan" réalisé lors d'un concert à Tokyo en 1998.

Rock'n'roll

Alors que le duo vient de finir la bande originale d'un film d'Alain Corneau, "Le Prince du Pacifique" qui sort en 2000, il se remet à travailler sur un album original. Cette fois-ci, il s'éloigne un peu des ambiances "exotiques" et s'inspire de situations difficiles et dures découvertes au cours de ses nombreux voyages. Il utilise donc beaucoup plus de guitares et de batterie qu'auparavant, donnant à l'ensemble des morceaux une note plus rock. Deep Forest délaisse un peu ses sonorités électroniques teintées de world music qui a fait son succès. En juin 2002, sort donc dans de nombreux pays "Music detected" sur lequel on retrouve des artistes comme l'Indonésienne Anguun ou l'Américaine Beverly Jo Scott.

Juillet 2002

Discographie
MUSIC DETECTED
MUSIC DETECTED
Album - 2001 - Saint George
MADE IN JAPAN
MADE IN JAPAN
Compilation live - 1998 - Sony
COMPARSA
COMPARSA
Album - 1997 - Sony
BOHEME
BOHEME
Album - 1994 - Sony Columbia
WORLD MIX
WORLD MIX
Album - 1993 - Sony Columbia
Écouter avec