Prix découvertes

Wock

Wock
Passeport artiste
Date de création:  1996
Pays:  Sénégal
Langue:  Wolof

Lauréat du Prix Découverte RFI en 2000, le groupe sénégalo-français Wock est le résultat d'un belle rencontre humaine et musicale.

Biographie: 

C’est à Saint-Louis du Sénégal qu’est né le groupe Wock, ville de rencontre de ses deux leaders : Pape Abdou Seck, le poète enraciné dans le pays de ses ancêtres, et Dimitri Reverchon, nomade par tradition, le Ciotaden (habitant de la Ciotat) d'origine russe qui s’est définitivement installé à Saint-Louis en 1996, ville magique, plus calme que Dakar, que le groupe aime pour ses rues peuplées de maison aux façades de chaux colorées, où se promènent encore quelques carrioles ramenant "un petit bout de Louisiane" en Afrique.

Wock se plait à vivre à coté de la légende de Mame Coumba Bang, génie du fleuve Sénégal qui protége habitants et marins en échange d'offrandes.

Jeune chanteur sénégalais du groupe, Pape, 21 ans, est le dernier descendant d'une famille de griots. Le griot est la tradition orale, qui relate conte, romance et chante aux sons d'instruments traditionnels les histoires et la culture pour les transmettre de génération en génération. Habité par la musique dès son plus jeune âge, Pape a toujours chanté malgré la pression familiale exercée par son père qui souhaitait l'orienter vers des études universitaires. Sans céder Pape s'est tracé son chemin pour vivre sa passion, chantant d'abord dans les cours de récréation jusqu’aux terrains de football puis dans les fêtes familiales et locales, avant d'intégrer l'orchestre étatique régional de Saint-Louis. Finalement il rencontre Dimitri, qu'il décide de suivre dans l'aventure Wock. Loin de s’arrêter au statut d’interprète, Pape a co-composé certains titres de l'album et écrit la plupart des textes. Mais c'est surtout sa voix que l'on remarque dont Dimitri déclare qu’"à elle seule, elle exprime toute l'étendue et la richesse de l'Afrique. Elle a de plus une fonction sacrée car il est d'une famille de griots, mémoire du peuple, livres vivants du Sénégal".

Autre leader du groupe, Dimitri, batteur, a passé une partie de son enfance en Afrique aux côtés de son voyageur de père avant de s'installer près de Marseille, précisément à la Ciotat, dans "la calanque de Figuerolles", lieu magique situé sur les bords de la Méditerranée pour repartir quelques années après vers l'autre continent, celui qu’il a adopté et qui l’a adopté.

Compositeur de la plupart des titres, Dimitri est à l'origine de l'aventure Wock. Il est celui qui a réalisé son rêve jusqu’au bout : vivre pour la musique en Afrique. Il tombe amoureux de Saint-Louis : "Sur le pont, construit par Gustave Eiffel, posé comme une corde qui relie le continent Africain à l'île de Saint-Louis, j'ai su en voyant la ville apparaître, les mosquées, les couleurs, les balcons de style colonial évoquant presque la Nouvelle-Orléans que c'était ici que je voulais vivre, un sentiment que je n'avais jamais ressenti avant."

Compagnon de route de Dimitri depuis 15 ans, Paul Bossy, le guitariste du groupe, prend une part active dans les arrangements de l’album. Denys Carcelero a très vite rejoint le projet Wock au Sénégal, en tant que bassiste. Enfin, Vieux Saar, Sénégalais rencontré un soir dans une boite de nuit de Saint-Louis, est le dernier à rejoindre le groupe mais occupe un place très importante tant sur l’album que sur le centre de la scène où il rejoint Pape pour danser et assurer les percussions.

Keeman qui signifie "miracle, merveille" est le nom du premier album de Wock, résultat de la rencontre entre Dimitri Reverchon, le légataire de la "république indépendante de Figuerolles" et Pape Abdou Seck, l’héritier des griots de Saint Louis qui la résume ainsi : "Le Sénégal c’est le rythme, j’ai découvert la mélodie. Entre les deux, une corde a su naître pour les relier. "

Wock, métissage improbable et bigarré, familier pourtant, où se côtoient les mots du Coran et la foi nécessaire, les percussions africaines et les guitares électriques pop anglaises inspirées de U2, Sting ou encore Peter Gabriel sont parmi les influences reconnues. Le mélange s'opère naturellement. Pape le prouve, l'album le démontre : la langue wolof ("Un rythme avant d'être une langue" aime à préciser Pape) a un swing propre, elle emprunte des sonorités anglaises, russes, de la "jota" espagnole. Elle permet d'étirer les voyelles, d'étirer le fil qui relie Marseille à Saint-Louis où se sont préparés et enregistrés les titres de l’album.

"Sama Amie", leur premier single, ouvre l'album et donne le ton : le titre, somptueux, sonne comme un classique familier, équilibre parfait entre les choeurs, les arrangements "policés" et la voix, toujours poignante.

Le groupe peut se targuer d’avoir une riche évolution en cinq ans d’existence :

En 1996, ils partent pour leur première tournée en Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Togo, Bénin…) et assurent les premières parties de Ray Lema, Princess Erika au Festival des Nuits Métisses ainsi que Youssou N'Dour, puis ils se lancent rapidement sur les routes de France, enregistrent à Cologne un CD 4 titres auto produit qui sera diffusé par la radio FIP et ira jusqu'à faire exploser les standards des radios sénégalaises.

En 1997, le groupe assure les premières parties de Manu Dibango, participe au Festival International de Jazz de Saint-Louis, effectue une tournée européenne. L'année suivante, ils multiplient les prestations : au Festival de Montreux, au North Sea Jazz Festival à la Haye (Pays Bas), où ils sont invités par Joe Zawinul, le légendaire pianiste de Miles Davis et le fondateur du groupe Weather Report . Ils rencontrent aussi Phil Collins et Carlos Santana. Enfin, ils tournent en Afrique : Tchad, Cameroun, Gabon, Centrafrique et bien sur au Sénégal.

En 1999, Wock signe chez BMG France. Cette signature sur un grand label, Dimitri l'avait annoncée comme certaine à ses amis avant même la formation du groupe... C’est en l’an 2000 que sort l’album "Kemaan". Le groupe reçoit alors le Prix Découverte RFI 2000 et est nominé aux Victoires de la Musique 2001 dans la catégorie "Album World de l'année". Toujours en 2000, ils prennent d’assaut la scène du Bataclan le 23 Novembre dans le cadre du Concert Découverte RFI. Enfin, avril 2001 est annonciateur d’une carrière prometteuse avec plus de 25 dates confirmées dont quelques-unes unes au cours de l'été.

Juillet 2001

Avec l'aimable autorisation de BMG France

Discographie
KEEMAN
KEEMAN
Album - 1999 - BMG RCA
Écouter avec
À lire sur Wock