Manau

Manau
© Pierre verdy / AFP
Passeport artiste
Date de création:  1998
Pays:  France
Langue:  Français
Genre musical:  Rap / Musique celtique

Du rap celtique. Voilà de quoi étonner, voire agacer les puristes du genre. Le succès phénoménal remporté par le groupe Manau au printemps 98, confère à cette nouveauté une légitimité que personne ne pourra dénier.

Biographie: 

Les trois membres du groupe Manau (nom gaélique de l'Ile de Man) vivent en région parisienne. Martial Tricoche, chanteur et auteur des textes, Cédric Soubiron, Dj et R.V. (Hervé) Lardic, compositeur et instrumentiste ont en commun leurs origines bretonnes.

Martial (né en 1969) a connu l'univers pas toujours drôle de la banlieue, plutôt branchée hip hop que "celtitude". Vers 1988, il partage le micro d'une station FM associative avec son ami Cédric (né en 73). L'un tchatche, l'autre scratche. Au bout de deux ans, l'aventure radiophonique des deux jeunes gens s'arrête. Ou presque. En effet, Cédric se fait embaucher par une radio privée, Skyrock.

Il y rencontre R.V. (né en 74), qui vient jouer en direct à l'antenne, avec son groupe Mean While. R.V. a fait le conservatoire pendant sept ans et maîtrise quelques instruments comme l'accordéon, les claviers, la basse ou la guitare.

Pendant ce temps, Martial a commencé à écrire des textes et découvre grâce à un ami de son frère, la culture celtique. Il s'intéresse alors aux barons du genre, de Dan Ar Braz à Tri Yann en passant par Yann-Fanch Kemener. Les premiers textes qu'il écrit sont directement influencés par "l'Epopée celte" de Jean Markale. Histoires de druides, de guerriers, de tribus.

Une fois rassemblé, le trio va imaginer un mélange inédit, celui du rap et de la musique celtique. Ils concoctent plusieurs cassettes de démo, dont une, atterrit sur le bureau de la maison de disques Polydor. Le groupe signe alors un contrat et "La Tribu de Dana" est le premier titre que l'on va pouvoir entendre sur les ondes des radios en mai 98. Le succès est quasiment instantané. Tout le monde accroche au refrain entêtant de la chanson qui d'ailleurs reprend le thème traditionnel "Tri Martolod" arrangé dans les années 70 par le barde Alan Stivell. Celui-ci n'apprécie d'ailleurs pas cet "emprunt" et leur fait un procès.

"Dans la vallée…"

Devant le raz de marée de "la Tribu de Dana" (quelques 1,5 million d'exemplaires vendus en plusieurs mois seulement), Polydor demande à Manau de concevoir un album en très peu de temps. Les trois compères relèvent le défi et s'enferment en studio. Aidés par Loïc Taillebrest, joueur de bombarde et de cornemuse, ils enregistrent l'album "Panique celtique" qui sort en juillet 98. Quatre mois après, on comptabilise 500.000 exemplaires vendus.

Sur la pente ascendante, Manau fait quelques scènes durant l'été 98 : celle des Francofolies de la Rochelle ou même une à Marseille. A l'occasion d'un festival à Saint-Renan en Bretagne, Manau rencontre les vétérans de Tri Yann.

En février 99, alors qu'il est en tournée, le groupe reçoit la Victoire de la Musique de l'album rap/groove de l'année. C'est à peu près à cette époque que le trio devient un duo suite au départ de Hervé. C'est donc à deux qu'ils montent sur la scène de l'Olympia de 8 mars.

 Succès éphémère ou début d'une réelle carrière, la question se pose pour le moment. Mais en juillet 99, Manau reçoit un disque de diamants pour "Panique celtique", ce qui correspond à 1 million d'exemplaires écoulés. N'oublions pas que Manau est quand même à l'origine d'un genre nouveau : le rap celtique.

Et de deux

A l'automne 2000, le groupe sort un deuxième album, "Fest Noz de Paname". Enrichis par les huit mois de tournée, forts de nombreuses rencontres artistiques, Manau a travaillé un an sur ce disque. Ils ont gagné en maturité et se sont éloignés d'un celto-rap qui avait fait leur popularité. On peut d'ailleurs entendre deux duos avec les chanteuses Maurane et Dee Dee Bridgewater qui prouvent que Manau a ouvert son horizon musical.

Quelques temps après la parution de cet album, le groupe fait une pause et Martial se lance en solo. Son album sort le 27 mai 2003. "Premier pas", dans lequel il s'attaque au "Métèque" de Georges Moustaki. Malgré une composition éloignée de celle qui a fait le succès de Manau, les fans suivent, mais ils ne sont pas assez nombreux pour que ce premier essai solo se transforme en un véritable succès. Cela ne décourage pas Martial qui enregistre, pendant l'été 2005,  "Seul et en silence". L'album est prêt mais sa sortie est reportée à courant 2007 puisque, dans l'intermédiaire, Manau s'est reformé ! Le groupe sort "On peut tous rêver", le 10 janvier 2005 et se lance peu après sa sortie dans une grande tournée pour présenter ce nouvel album.  

Malgré quatre ans d'absence, le public est présent et reprend le fameux "Dans la vallée, oh oh, de Dana, li la la la la" en chœur, tout en s'intéressant à la nouvelle production de Manau. Eloigné des sonorités celtiques qui ont fait le succès du groupe, plus acoustique, "On peut tous rêver" ne convainc pas la critique mais le public apprécie son côté très festif, marque de fabrique du groupe. La tournée 2006, qui mène le groupe de part et d'autre de l'Hexagone, débute le 13 juillet et se poursuit tout au long de l'année, avec des passages remarqués en Suisse et en République Tchèque.


Juillet 2006

Discographie
BEST OF
BEST OF
Compilation - 2006 - Polydor
ON PEUT TOUS RÊVER
ON PEUT TOUS RÊVER
Album - 2004 - Polydor
FEST NOZ DE PANAME
FEST NOZ DE PANAME
Album - 1999 - Polydor
PANIQUE CELTIQUE
PANIQUE CELTIQUE
Album - 1997 - Polydor
Écouter avec