Sinik

© Sixonine
Passeport artiste
26/6 /1980
Paris
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Auteur / Chanteur / Compositeur
Genre musical:  Rap

Spécialiste du clash verbal, proche de Diam’s, Sinik est souvent considéré comme le Eminem du rap français. Après avoir fait ses preuves dans l’underground au début des années 2000, il est devenu en l’espace de deux albums l’un des rappeurs les plus populaires en France.

Biographie: 

D’origines algérienne par son père kabyle, et française par sa mère, Thomas Idir naît le 26 juin 1980 à Paris mais grandit aux Ulis, à 25 kilomètres de la capitale. L’adolescent que ses copains se mettent à appeler Sinik ne s’attarde pas sur les bancs de l’école. Il fait ses débuts dans le rap en 1996, d’abord au sein du groupe Amalgame, puis du collectif Ul Team Atom dont il se détache progressivement.

En 2000, il sort sous son nom un premier CD de six titres (dont deux instrumentaux) intitulé "Malsain". Sur la chanson, "Rien à arroser", il est en duo avec Diam’s qu’il a rencontrée quelques années plus tôt et avec laquelle il entretient une relation quasi fraternelle. Le rappeur multiplie les apparitions aux côtés d’autres artistes de la même mouvance, signe en 2001 un titre sur la compilation "Mission suicide", co-réalise avec Stomy Bugsy la BO  du film "3 zéros" de Fabien Onteniente sur les écrans en 2002.

Cette même année, après avoir monté le label 6O9 (Six-O-nine), il commercialise le CD cinq titres "Artiste triste" mais ne peut le défendre comme il l’aurait souhaité, contraint de faire un nouveau séjour en prison. Sinik reconnaît avoir été condamné à quatre reprises et avoir passé au total près d’un an en détention. Cela n’empêche pas sa cote de monter. Invité par Sniper et Zoxea sur leurs albums respectifs, il participe aussi à un nombre impressionnants de mixtapes qui lui permettent de se faire connaître du public rap. Certains de ces morceaux figurent sur "En attendant l’album", qui paraît en juin 2004. Le succès de ce street CD, vendu en dehors du circuit classique de distribution, confirme cette réputation grandissante. Plusieurs titres sont repris sur "La Main sur le cœur", son véritable premier album publié en janvier 2005.

2005 : "La main sur le cœur"

Classé rapidement parmi les meilleures ventes d’album, "La main sur le cœur" devient Disque d’or. Dans le morceau, "L’Assassin", Sinik réutilise des phrases assénées à ses adversaires lors des battles, ces joutes verbales entre rappeurs, et grâce auxquelles il est devenu en 2003 le vainqueur de la deuxième édition de la compétition "Dégaine ton style", commercialisée en DVD. Parmi les quinze autres morceaux, “D.3.32” fait référence à la cellule qu’il a occupée à la prison de Fleury-Mérogis, tandis que "Le même sang" lui donne l’occasion de retrouver Diam’s.

Le rappeur part ensuite défendre ses chansons sur scène. La tournée Indépendance Tour qu’il effectue avec les groupes L’Skadrille et Tandem passe par la salle parisienne de l’Elysée-Montmartre en mai 2005. Trois semaines plus tôt, Kool Shen l’avait sollicité pour participer à son ultime concert au Zénith de Paris.

2006 : "Sang Froid"

Nourri au rap français, Sinik invite en retour l’ancien acolyte de Joey Star au sein de NTM à qui il a emprunté la mélodie du morceau "That’s For My People". La nouvelle version rebaptisée "Si proche des miens" figure sur son second album "Sang Froid" dans lequel le rappeur partage également le micro avec Tunisiano, du groupe Sniper, ainsi que les chanteuses Vitaa et Kayna Samet. Une partie des productions est l’œuvre du tandem Tefa & Masta, reconnu entre autre pour son travail avec Diam’s. A la qualité des instrumentaux s’ajoute l’écriture incisive et habile de l’artiste, capable de métaphoriser sa dépendance au cannabis dans "Mon pire ennemi" ou de raconter dans "La Cité des Anges" les sentiments qu’ont fait naître sa visite à des enfants malades dans un hôpital parisien. L’univers et l’esprit du rap restent bien présents, comme dans ce morceau caché, à la toute fin du CD : dans la tradition du "clash" et avec des paroles très explicites, Sinik prend pour cible le rappeur Kizito qui avait cherché à l’humilier quelques mois plus tôt.

Commercialisé au début du mois d’avril 2006, le disque entre aussitôt à la seconde place du classement des meilleures ventes. Le même mois, le rappeur se produit devant le public du Bataclan à Paris et entame une nouvelle tournée française. En juillet, il se rend en Algérie pour deux concerts, dans la capitale Alger et au festival de Timgad. Après avoir joué sur l’île de La Réunion en octobre, il est sur les planches de l’Olympia en novembre. Sa prestation est filmée et fait l’objet d’un DVD paru quatre semaines plus tard.

Tout en menant sa carrière personnelle, Sinik continue à collaborer à un grand nombre de projets avec d’autres artistes. En 2007, il participe à l’album d’Idir et signe un des titres de la BO du film "Taxi 4" de Gérard Krawczyk. Mais c’est aussi son clash musical avec le rappeur Booba, et leur altercation sur les Champs-Élysées en février, qui le ramène dans l’actualité. Attaqué sur le morceau "DUC", il répond avec "L’Homme à abattre", auquel Booba réplique par "Carton Rose". Sinik projette dans un premier temps de poursuivre les hostilités avec "Carton Rouge", mais préfère ensuite en rester là et se concentrer sur son troisième album.

2007 : "Le Toit du monde"

Celui-ci s'intitule "Le Toit du Monde". Sinik le dévoile à la presse du haut de la Tour Montparnasse, à Paris, en décembre 2007. Avec, le chanteur élargit son spectre musical et flirte avec la pop en chantant en duo avec James Blunt sur le titre "Je réalise". Il se fait même dansant et presque joyeux sur "Dans mon club", l'histoire d'une boîte de nuit souterraine… Fidèle à ses origines et à ses amis des Ulis, il décrit son département dans "l'Essonne'Geless" et partage le micro avec son amie Diam's sur "Né sous X", fiction noire autour d'une paternité prématurée. Sinik part en tournée en mars 2008 et s'arrête au Zénith de Paris le 28, entouré sur scène de plusieurs invités comme Diam's, Vitaa, Soprano ou encore James Blunt.

Malgré de nouveaux ennuis avec la police (pour conduite sans permis) et des critiques visant le manque de variation de son flow, il se penche sur la création d'un nouvel album, assurant que ce sera le dernier. "Ballon d'or" paraît le 30 novembre 2009. Attaché aux symboles, Sinik le lance cette fois-ci depuis le Parc des Princes, un stade qui accueille de nombreux matchs de foot, à Paris. Ce nouvel album inclut "Gladiateurs", écrit pour soutenir l'équipe d'Algérie au Mondial de football 2010. Les premiers extraits de "Ballon d'or" diffusés en radio sont "Adrénaline" et "Mort ou vif". Le rappeur investit le Bataclan, à Paris, le 7 décembre 2009.

En juin 2011, Sinik ressurgit avec un street CD : "Le côté malsain". Un projet qu'il a voulu indépendant de tout formatage et qui contient plusieurs inédits ("Dis leur 2011", "Boule de cristal", "100 regrets" ou "Collision" avec Youssoupha) ainsi que des titres plus anciens. Dans la foulée, il annonce qu'il œuvre à un cinquième album, prévu pour 2012.

Ce nouvel opus, intitulé "La plume et le poignard", paraît en effet en septembre 2012. Sinik y livre 19 titres au flow tantôt incisif, tantôt adouci. Plusieurs featuring figurent sur l'album, notamment Kayna Samet sur le morceau "Pinocchio". Séparé de sa maison de disque, le projet a été réalisé par la propre structure indépendante du rappeur, Six-O-Nine. C'est donc avec très peu de promotion et sans passage radio que Sinik défend son disque, qui peine à atteindre les 25.000 exemplaires écoulés.

2015 : "Immortel II"

Très vite, il annonce plancher sur un sixième album, qui se concrétise quelques années plus tard sous le nom d'"Immortel II", paru en avril 2015. Faisant figure d'ancien, Sinik y livre une vision assez noire et sans illusion de la société et du monde du rap, comme dans "Le cancer de la banlieue", tout en prenant du recul sur son propre parcours ("J'ai plus 20 ans").

Novembre 2015

Discographie
IMMORTEL II
IMMORTEL II
Album - 2014 - Sixonine/Musicast
LA PLUME ET LE POIGNARD
LA PLUME ET LE POIGNARD
Album - 2011 - East West
BALLON D'OR
BALLON D'OR
Album - 2008 - ULM / Universal
LE TOIT DU MONDE
LE TOIT DU MONDE
Album - 2007 - Up Music
LE TOIT DU MONDE
LE TOIT DU MONDE
Album - 2006 - Up Above
Écouter avec
À lire sur Sinik