Grand Corps Malade

Grand Corps Malade
© Julien Mignot
Passeport artiste
31/7 /1977
Le Blanc-Mesnil (France)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Auteur / Chanteur
Genre musical:  Slam

Figure emblématique du slam en France grâce au succès de son premier album "Midi 20", paru en 2006, Grand Corps Malade a su populariser une forme artistique proche de la poésie en lui confectionnant un habillage musical.

Biographie: 

Fabien Marsaud naît le 31 juillet 1977 au Blanc-Mesnil, en région parisienne, et grandit dans la ville voisine de Saint-Denis où son père occupe les fonctions de secrétaire général de la mairie. Sa mère est bibliothécaire mais le garçon préfère la musique à la lecture. S’il écoute les disques de Barbara, Brassens ou Renaud que possèdent ses parents, il n’échappe pas à l’influence du rap et de NTM, groupe phare de la Seine-Saint-Denis.

Bon basketteur, il envisage son avenir dans le sport, qu’il aimerait enseigner. En juillet 1997, alors qu’il est animateur d’une colonie de vacances, un mauvais plongeon dans une piscine le conduit à l’hôpital. A son réveil, il est partiellement tétraplégique. Une longue rééducation lui permet de recommencer à marcher mais il ne peut toutefois se déplacer sans une béquille.

Clameur de poèmes

En 2003, entraîné par l’un de ses amis d’enfance, il découvre le slam, une discipline artistique apparue aux Etats-Unis vingt ans plus tôt, qui consiste à déclamer des poèmes. Aussitôt séduit, il ne tarde pas à écrire ses premiers textes et à faire ses débuts au micro en public au Théranga, un café africain du XVIIe arrondissement de Paris. Fabien s’est trouvé un pseudonyme : Grand Corps Malade. Avec le collectif de slammeurs 129h, il prend part à toutes les soirées slam, monte en 2004 Le Cercle des poètes sans instru, crée l’année suivante l’association Flow d’encre pour animer des ateliers d’écriture.

Au cours de l’une de ses prestations dans un bar en mai 2005, il est remarqué par l’humoriste Jean Rachid qui, après avoir écouté quelques maquettes de ses poèmes mis en musique, propose de mettre ses relations dans le monde artistique au service du slammeur. En septembre, Grand Corps Malade se produit a cappella sur la scène du Réservoir à Paris, devant un public composé de nombreux artistes invités pour l’occasion. La soirée sert de rampe de lancement : quelques semaines plus tard, Fabien fait la première partie du duo Mouss et Hakim (ex-Zebda) dans une salle parisienne, puis celles de l’humoriste Elie Semoun et du comédien Edouard Baer dans les premiers mois de l’année 2006.

2006 : "Midi 20"

En mars, il ouvre le spectacle d’Eric & Ramzy à l’Olympia quand sort son premier album. Enregistré avec quelques musiciens en une dizaine de jours, "Midi 20" entre directement à la huitième place du classement officiel des meilleures ventes d’albums, avant de se hisser en troisième position. Longtemps confidentiel, le slam connaît son premier succès populaire. L’album est Disque d’or en un mois et se vendra au final à plus de 600.000 exemplaires.

Accompagné par ses musiciens, Grand Corps Malade joue à guichets fermés les 15 et 16 mai 2006, à la Cigale à Paris. Après avoir été à l’affiche de festivals tels que les Francofolies de La Rochelle ou le Paleo à Nyon, en Suisse, il donne en octobre une série de neufs concerts au Bataclan, à Paris. Durant les huit mois suivants, il se lance dans une tournée de plus de 60 dates, qui fait escale à l’Olympia les 9 et 10 février 2007 et s’arrête aussi en Belgique et en Suisse.

A la 22e édition des Victoires de la Musique organisées en mars 2007, le slammeur de Saint-Denis est récompensé à deux reprises dans les catégories "Album révélation de l’année" et "Artiste révélation scène de l’année". Programmé au festival des Vieillies Charrues, à Solidays, aux Francofolies de Montréal, il revient le 10 octobre à Paris sur la scène du Palais des Congrès.

Bien qu’il ait été très souvent sur les routes depuis la sortie de son disque, Grand Corps malade trouve le temps de participer à d’autres albums : "Putain de toi" une compilation en hommage à Georges Brassens, "La Mécanique du Cœur" de Dionysos, "Musique des lettres" de Rouda, "Eclipse totale" d’Ami Karim.

En mars 2008 paraît son second album, intitulé "Enfant de la ville". Enregistré à Paris au cours du dernier trimestre de l’année 2007, il est réalisé par Feedback, percussionniste de Grand Corps malade sur scène. Tout en s’appuyant sur sa fidèle équipe, Fabien a élargi le cercle en sollicitant des musiciens et compositeurs de renom, tels qu’Alain Lanty, pianiste de Renaud, et Alejandro Barcelona, accordéoniste de Thomas Fersen. Sur la chanson "A la recherche", il invite également les rappeurs Oxmo Puccino et Kery James à partager le micro. Une nouvelle tournée française débute en avril, passant de nouveau par l’Olympia les 22, 23 et 24 mai.

L'artiste, quand son emploi du temps lui en laisse le temps, se consacre à l'animation d'atelierS de slam, dans les écoles, les prisons et même les maisons de retraite.  

En juillet 2008, il est fait Chevalier des Arts et des Lettres. Il écrit en 2009 des textes pour les nouveaux albums de David Hallyday et de Line Renaud.

2010 : "3e temps"

Artiste concerné par la vie de la cité, Grand Corps Malade propose dans l'album qui parait en octobre 2010, "3e temps", des textes en prise avec la réalité sociale et politique. C'est ainsi que le clip du titre "Education nationale", dénonçant les manquements du système scolaire français, est visionné 500.000 fois sur internet avant de se retrouver insérer dans cet opus. Devenu père d'un petit garçon quelques mois plus tôt, l'artiste se sent aussi inspiré par cet évènement heureux qui l'a poussé avant même la naissance à écrire le titre "Définitivement". D'une génération à l'autre, l'inspiration est éclectique puisqu'il signe le texte d'un duo avec Charles Aznavour, qui lui, en signe la musique : "Tu es donc j'apprends".

La plupart des titres sont enregistrés live dans le célèbre studio Labomatic de Dominique Blanc-Francard avec des musiciens de renom.  

Au début de l'année 2011, il démarre une nouvelle tournée, qui le mène entre autres au Casino de Paris du 28 au 31 mars.

En 2012, Grand Corps Malade écrit "Patients", son premier récit où il livre avec humour et sensibilité les douze mois qu’il a passés en centre de rééducation pour handicapés lourds. Avec plus de 200.000 exemplaires vendus, son livre est un succès. Plus tard, en octobre 2015, le slameur annonce qu’il va coréaliser une adaptation cinématographique de son autobiographie avec le cinéaste Medhi Idir.

Il écrit par ailleurs la chanson "La Mer et l’Enfant" pour l’album "Sans attendre" de Céline Dion.

2013 : "Funambule"

Grands Corps Malade sort son quatrième album studio "Funambule" en octobre 2013. Plus intimiste que les précédents, il évoque sans complexe sa paternité et son enfance à travers les douze morceaux. A noter son très beau duo avec la chanteuse Sandra Nkaké, "Te manquer" mais aussi avec Francis Cabrel, "La traversée", et "la course contre la honte" avec le comédien Richard Bohringer.

Sur le plan artistique, il quitte sa maison de disque AZ/Universal pour rejoindre le label indépendant Believe Recording. La réalisation est confiée au trompettiste Ibrahim Maalouf, apportant de nouvelles sonorités.

En août, il devient papa une seconde fois.

Courant 2014, il sort le simple "15 heures du matin" en duo avec l’auteur-compositeur-interprète français John Mamann ainsi que la chanson "La Médaille", une reprise de Renaud, qui paraît sur l’album "La Bande à Renaud".

Côté cinéma, il prête sa voix au personnage de Joe dans le film "Jack et la mécanique du cœur", un film réalisé par Mathias Malzieu et Stéphane Berla.

2015 : une année intense

Le 9 janvier 2015, il publie sur les réseaux sociaux une chanson intitulée "#JeSuisCharlie" en hommage aux victimes de l’attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo.   

La même année, Grand Corps Malade écrit et réalise en collaboration avec Medhi Idir le court-métrage "Le bout du tunnel", adapté d’une de ses chansons éponymes. Toujours au cinéma, il apparaît dans le documentaire "Patience, patience, t’iras au paradis" de la réalisatrice et journaliste belge Hadja Lahbib.

Fabien est également décoré Officier des Arts et Lettres. Il devient par ailleurs parrain de l’association Sourire à la Vie.

Pour annoncer son prochain album, l’artiste crée la surprise en faisant un concert à la station de métro parisien Jaurès où il présente quelques titres inédits. En octobre 2015, Grands Corps Malade sort "Il nous restera ça", un patchwork musical inédit.

Dans ce nouvel album, le slameur invite des auteurs et interprètes à écrire un texte autour de l'expression "Il nous restera ça", puis à venir le chanter sur des compositions des musiciens Babx et Angelo Foley. On y entend entres autres les voix de Renaud qui chante pour la première fois depuis 2009, de Charles Aznavour, d'Hubert-Félix Thiéfaine, de Richard Bohringer ou encore de Ben Mazué.

À partir d’octobre 2015, Grands Corps Malade part en tournée sur les routes de France avec son album "Funambule". Le 25 novembre, il se produit sur la scène du Châtelet à Paris avec l'Orchestre Symphonique Confluences.

L’Académie Charles-Cros lui décerne le prix Parole et Musique pour cet album en novembre.

Novembre 2016

Discographie
IL NOUS RESTERA ÇA
IL NOUS RESTERA ÇA
Album - 2014 - Pias
Funambule
Funambule
Album - 2012 - Believe recordings
3e TEMPS
3e TEMPS
Album - 2009 - AZ
ENFANT DE LA VILLE
ENFANT DE LA VILLE
Album - 2007 - AZ
MIDI 20
MIDI 20
Album - 2005 - AZ
Écouter avec