Tahiti 80

Tahiti 80
© DR
Passeport artiste
Date de création:  1993
Pays:  France
Langue:  Anglais

Avec leur pop néo-sixties, les quatre Rouennais du groupe Tahiti 80 ont conquis un public plus international que français. Le public japonais adore !

Biographie: 

C'est sur le campus de l'université de Rouen que commence l'aventure en 1993 quand Xavier Boyer alors étudiant en anglais rencontre Pedro Resende. Tous les deux musiciens, ils enregistrent une démo. L'année suivante, le duo devient trio grâce à l'arrivée de Mederic Gontier, étudiant en économie et par ailleurs guitariste. Enfin en 95, le batteur Sylvain Marchand intègre le groupe, enfin au complet. Ils prennent le nom de Tahiti 80, s'inspirant d'un simple T-shirt que le père de Xavier a un jour ramené de Tahiti.

Tous partagent une passion pour la pop des années 60, des Kinks au Beatles. Dès 95, ils autoproduisent un tout premier mini-album, "Twenty minutes" qu'ils tirent à 536 exemplaires. Il fait aujourd'hui figure de collector. Après plusieurs années de concerts, de contacts infructueux avec des maisons de disques, le groupe signe avec les éditions Atmospheriques. De fil en aiguille, la major Sony via son label Trema s'intéresse au quatuor et leur ouvre une voie royale pour enregistrer leur premier album. C'est ainsi qu'ils travaillent à New York avec le producteur américain Andy Chase avant de mixer le tout en Suède avec Tore Johansson (Cardigans, St Etienne).

1999 : "Puzzle"

L'album sort donc en octobre 1999 sous le nom de "Puzzle". Le groupe démarre alors une tournée et plus qu'en France, c'est en Belgique qu'ils rencontrent un fort succès. D'ailleurs, la France sera toujours étrangement le point faible de leur parcours. Entièrement chanté en anglais, le répertoire de Tahiti 80 a tous les atouts pour faire une carrière internationale. C'est dans cette direction que les entraîne leur maison de disques. Le 25 avril 2000, "Puzzle" sort au Japon où il connaît une énorme réussite. 25.000 précommandes sont déjà enregistrées le jour de la sortie et en six semaines, 50.000 exemplaires sont écoulés. Leur premier voyage au Pays du Soleil Levant du 15 au 23 mai confirme cet engouement. Dès l'été, ils sont d'ailleurs de retour sur l'île nippone pour le Festival Summer Sonic 2000. Enfin, leur performance japonaise se concrétise un peu plus lorsque la chanteuse culte Kahimi Karie, qui a déjà travaillé avec Bertrand Burgalat ou Katerine, leur demande des titres.

Après le Japon, c'est aux Etats-Unis que sort l'album le 6 juin 2000. 15.000 précommandes sont enregistrées et les ventes vont continuer à grimper régulièrement au cours de l'été suivant. Le groupe donne deux concerts à New York à cette période.

Le 19 juin 2000, Tahiti 80 est invité à faire la première partie des Anglais d'Oasis à Marseille. Puis, deux jours plus tard, ils sont à Paris pour la Fête de la musique. A la fin de l'été, ils entament une longue tournée aux Etats-Unis du 31 août au 9 octobre.

Export

Nettement plus connus à l'étranger, c'est sur l'export que sont faits tous les efforts. Que ce soit au Japon ou aux Etats-Unis, ainsi qu'en Europe, leurs singles sont déclinés dans des versions différentes, remixés par divers DJs comme Cornelius, Soulwax ou Todd Terry pour "Heartbeat", le 4ème titre le plus programmé sur les radios japonaises en 2000. Tout est fait pour faire de chaque single un événement. Le premier, "I.S.A.A.C" sort accompagné de trois inédits et une reprise de "So you want to be a rock'n'roll star" des Byrds. Dans la foulée sort aussi "Easy Way Out", "Yellow Butterfly" en 2000 et en 2001, paraît "Songs from outer Space" aux Etats-Unis et au Japon, une version enrichie de l'album et un CD de huit titres avec des remixes et des inédits.

Après une tournée américaine du 15 au 22 mars 2001, Tahiti 80 fait un passage au Printemps de Bourges. Mais leur nouvelle cible est alors la Grande-Bretagne où l'album sort le 30 avril, 18 mois après sa sortie originale. Le challenge est symbolique pour le groupe pour qui ce pays est à la source de leur amour de la pop. Mais alors que le groupe a atteint les 120.000 exemplaires écoulés au Japon ce qui a valu un disque d'or et une nomination aux Japanese Gold Discs Awards, l'aventure anglaise est plus difficile, les Français ne bénéficiant pas d'un crédit sympathie aussi fort qu'au Japon. Une tournée anglaise a lieu fin avril.

L'année suivante, dès le 8 octobre, Tahiti 80 sort un nouvel album intitulé "Wallpaper for the soul". Il est publié dans un premier temps aux Etats-Unis et au Japon, pays dans lesquels le groupe fait plusieurs concerts. Suit une mini-tournée européenne (Hollande, Autriche, Belgique, etc). La sortie du disque en Europe est prévue au début de l'année suivante.

Après quelques dates hors de l'Hexagone, une tournée aux Etats-Unis et au Japon, le groupe prend quelques mois de repos. Il présente pourtant en décembre 2003 au pays du Soleil levant, une compilation intitulée "Extra Pieces of Sunshine". Elle rassemble des faces B des éditions japonaises de simples ainsi que des remixes inédits. La sortie internationale se fait en mai 2004.

2005 : "Fosbury"

Il faut attendre le début de l'année 2005 pour pouvoir écouter un premier titre du nouvel album studio de Tahiti 80. Il s'agit d'un maxi "Changes" qui préfigure la sortie de l'album "Fosbury" en avril. Le groupe qui a sollicité Serban Ghenea et Neal Pogue, les ingénieurs son des groupes américains Outkast ou Nerd, propose sur ce nouvel opus une pop matinée d'influences soul et plus discrètement hip hop. Les textes sont toujours chantés en anglais et parle essentiellement d'amour. En bref, un mélange bien dosé de morceaux pour dancefloors.

Les quatre garçons donnent à cette occasion de multiples concerts, dont un à Paris à La flèche d'or, le 22 mai 2006.

Désireux de s'essayer à des expériences solo, les membres du groupe entreprennent ensuite des projets personnels. Xavier sort un album sous le nom d’Axe Riverboy en juin 2007, également disponible au Japon, évidemment. Pedro, quant à lui se lance dans un projet electro-dub avec MaRadioStar, Médéric dans des expérimentations electro avec Rainbow Dogs…

En 2008, les membres du groupe se retrouvent sur l'album "Activity Center" qui sort en septembre. On doit le nom de cet opus à un jouet d'une célèbre marque, qui permet aux enfants de "bidouiller" des sons. Le groupe cette fois-ci conçoit les morceaux, de l'écriture à la production, dans son propre studio à Rouen. Du coup, le quatuor, recentré sur ce qu'il sait faire, distille une pop enlevée et chaleureuse. Le premier simple extrait s'intitule "All around".

Une tournée démarre début octobre. Tahiti 80 se produit dès le 7 à Paris à la Maroquinerie pour enchaîner sur des dates en France et à l'étranger. 

En pleine crise du disque, Tahiti 80 se sépare de sa maison de disque (Universal) et crée son propre label, Human Sounds (en référence au "Pet Sounds" des Beach Boys). C'est donc en toute indépendance que le groupe démarre l'enregistrement de son cinquième album à l'hiver 2010, enrichi de deux musiciens habituellement présents sur scène, Julien Barbagallo et Raphaël Léger.
 
"The Past, the Present and the Possible" paraît en février 2011. Délaissant un peu les guitares, la pop du groupe se tourne vers les boîtes à rythmes pour évoquer des influences new wave, et les textes se font plus sombres.

Une tournée démarre au printemps, avec des dates au Japon et en France, mais aussi en Chine, aux États-Unis ou encore en Allemagne.

2014 : "Ballroom"

Après cette longue série de concerts, le groupe se repose quelque temps avant de publier son sixième album, "Ballroom", en octobre 2014. Les cinq musiciens – le batteur Julien Barbagallo étant parti rejoindre la formation australienne Tame Impala – ont fait appel au producteur américain Richard Swift (The Black Keys, The Shins, etc.) pour cet opus enregistré entre leur home studio de Rouen et les États-Unis. La patte de Swift confère à ces morceaux une ambiance "sombre et sexy" sur des thèmes évoquant l'amour ou la musique. Le premier simple à paraître s'intitule "Crush!".

Le groupe se produit alors sur plusieurs scènes françaises.

Septembre 2015

Discographie
BALLROOM
BALLROOM
Album - 2013 - Human Sounds
THE PAST, THE PRESENT & THE POSSIBLE
THE PAST, THE PRESENT & THE POSSIBLE
Album - 2010
ACTIVITY CENTER
ACTIVITY CENTER
Album - 2007 - Barclay
FOSBURY
FOSBURY
Album - 2004 - Atmosphériques
WALLPAPER FOR THE SOUL
WALLPAPER FOR THE SOUL
Album - 2001 - Atmosphériques
Écouter avec