Mr Oizo

Depuis le succès du titre Flat Beat en 1999, Mr Oizo s’est consciencieusement attaché à brouiller son image. Après deux albums très expérimentaux et un film (Steak) fraîchement accueilli, il sort Lambs Anger. Un disque lumineux, pourvu de  - horreur ! – tubes taillés pour la radio et les pistes de dance.

Lambs Anger

Depuis le succès du titre Flat Beat en 1999, Mr Oizo s’est consciencieusement attaché à brouiller son image. Après deux albums très expérimentaux et un film (Steak) fraîchement accueilli, il sort Lambs Anger. Un disque lumineux, pourvu de  - horreur ! – tubes taillés pour la radio et les pistes de dance.

 

 

 

 

 

Mr Oizo a un grain. Nulle allusion à sa santé mentale mais bien plutôt à sa musique. Depuis son premier album Analog Worms Attack paru en 2000, le Français Quentin Dupieux développe un style très particulier : des sons saturés, des boîtes à rythmes bas de gamme alliées à de subtils collages ou décalages.

Une recherche sonore un poil autiste qui eut pour principal effet – très certainement volontaire - de faire fuir le grand public. Depuis le clip de sa marionnette Flat Eric fumant une saucisse, Mr Oizo avait tout fait pour ne surtout pas devenir populaire… avec succès !

De prime abord, Lambs Anger, son troisième album, semblait partir dans la même direction. La pochette, reprenant une image choc d’un court métrage de Luis Buñuel (Un chien andalou) présente ce bon vieux Flat Eric à deux doigts de se faire trancher l’œil par un rasoir.

Mais apôtre fidèle du contre-pied, Mr Oizo surprend une nouvelle fois. Il livre ici son disque le plus accessible, voire clairement dansant pour une majorité de pieds, sans jamais renier son style de prédilection.

Avec Hun et Z, Quentin Dupieux propose des titres dans la lignée de ses précédents travaux, même s’il triture beaucoup moins les couches sonores. Véritable retour vers le futur de l’électro, le Français propose ici un florilège de pièces funky technoïdes telle Cut Dick ou des réminiscences abrasives des ambiances free party avec Bruce Willis is dead et Gay dentist. Le Français atteint certainement le sommet de son art et de la rencontre avec le grand public avec Two Takes it. Sans aucunement renier son identité, il propose un tube qui ne dépareillerait pas sur un album de Madonna ou Kylie Minogue. Pas sûr que ce soit un compliment pour Mr Oizo…

 

 

 


 

 Ecoutez un extrait de

- 08/09/2016

 

 

Mr Oizo Lambs Anger (Ed Banger/Because) 2008