Jabberwocky, un retour sur le dancefloor

Jabberwocky. © Elodie Daguin

Ils ont fait leur apparition au hasard du web. Le groupe électro-pop Jabberwocky accélère le tempo, et consolide sa recette sur Make-Make, où les trois amis donnent plutôt envie de danser et démontrent, cependant, que le monstre dans les aventures d’Alice, de l’autre côté du miroir, ne ferait pas de mal à une mouche.

À l’origine, il y a trois amis et un poème absurde extrait du livre de Lewis Carroll, De l’autre côté du miroir. C’est sous le nom du monstre chimérique Jabberwocky, que Camille, Emmanuel et Simon, étudiants à la faculté de médecine de Poitiers, se sont fait connaître grâce au morceau Photomaton. Gimmick musical, refrain évident et chant évanescent le morceau diffusé sur Internet est devenu un tube avant même que leurs auteurs ne forment réellement un groupe.

Les premiers pas de ces musiciens partagés entre les machines et des instruments tout ce qu’il y a de plus conventionnel se sont faits sous un ciel d’électro-pop, essentiellement chantée par des voix féminines. Pour Make-Make - référence à une divinité créatrice de l’île de Pâques et  jeu de mots avec le verbe anglais, "to make" : faire- le groupe reprend sa recette en accélérant le tempo. Cette fois-ci, les chanteuses s’appellent Tessa B., Elisa Jo, Anna Majidson, Allyson Ezel ou Justine Mauvin, et comme dans la house, ce sont des inconnues du grand public.

On ne se prendra pas la tête avec cette musique dansante à base de claps. L’électro-pop teintée de r'n'b de Jabberwocky a l’ambition d’amener vers le dancefloor et elle le fait plutôt bien (Late night, Stoned, Take me home). Mais comme pour l’électro très pop de Synapson, elle ne ferait pas de mal à une mouche. Où sont les aspérités de leur inaugural Lunar Lane ? Le son qu’on pouvait entrevoir ? Surtout, qu’est-ce qui singularise cette électro-pop hédoniste du commun ?

Peu de choses, il faut le dire. On attendra donc de le voir sur scène et la suite, pour savoir s’il faut ou pas, "(prendre) garde au Jabberwock, mon fils ! À sa gueule qui mord, à ses griffes qui happent !" (De l'autre côté du miroir Lewis Carroll)

Jabberwocky Make-Make (Polydor) 2017

Site officiel de Jabberwocky
Page Facebook de Jabberwocky