La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité. La bande passante fait également appel aux nombreux spécialistes musique de RFI et des experts de la discothèque et des produits dérivés.

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

1. Akalé Wubé

Akalé Wubé.

La session live avec Akalé Wubé.

Akalé Wubé, c'est l'histoire improbable liant des jeunes Parisiens à des musiciens éthiopiens des seventies. Comme d'autres musiciens occidentaux, le saxophoniste et flûtiste Etienne de la Sayette tombe sur la collection « Ethiopiques », conçue par Francis Falceto, où sont rassemblés certains trésors de la musique enregistrés à Addis Abeba dans les années 1970, le fameux « Swingin' Addis ». Il décide de revisiter ce riche patrimoine, et c'est ainsi que se crée Akalé Wubé, qui signifie « Quelle jolie fille » en amharique. Cette métaphore poétique, empruntée à l'un des thèmes du saxophoniste Getatchew Mekurya, fait référence à la « beauté de l'âme ».

le site d'akalé wubé