La bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. « La Bande », avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité. La bande passante fait également appel aux nombreux spécialistes musique de RFI et des experts de la discothèque et des produits dérivés.

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Le festival Africolor aux couleurs du Burkina Faso

Thomas Sankara. © DR

La session live avec Simon Winse pour la création «Sankara arrive», présentée au festival Africolor.

Le 30 octobre 2014, avant d’envahir le parlement burkinabè, la foule scandait un nom, celui de Thomas Sankara. Dernière idole panafricaine, le « Che » africain conserve une aura qui a survécu à la chute des idéologies dont il se réclamait, tant son discours a marqué son époque. L’Afrique a changé depuis que l’icône de la libération des peuples a inspiré les mouvements de vigilance citoyenne. La création « Sankara arrive » évoque cette figure, devenue mythique, de l'Afrique au son des chansons de l’époque et des anecdotes chantées par Simon Winsé, Smockey, Moussa Koita et Amadou Daou, un spectacle entre passé et avenir, entre espoirs démocratiques et chansons engagées. « La patrie ou la mort, nous vaincrons... »

La chronique hip-hop d'Hortense Volle consacrée tout naturellement au rap burkinabè à travers le court-métrage «Segtaab rap» réalisé par La Fleuj, tournée en octobre 2015 au festival « Ouaga Hip-Hop ».