La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité.

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Benoît Doremus, entre slam et chanson française

Benoît Doremus.

La session live avec Benoît Doremus pour son nouvel album « Tachycardie ».

Hier, il attendait que « Jeunesse se passe », aujourd’hui il chemine « En tachycardie » ; à cause des filles, à cause de la vie, des jeux de l’amour et des aléas de l’existence. Dérision tendre, écriture ciselée, Benoît Dorémus égrène ses mots à fleur de peau, déroule ses états d’âme, et trace sa route avec une authenticité touchante, qui en fait l’un des chanteurs français les plus attachants du moment. Et tant pis si les artistes sont des « bêtes à chagrin ».

La chronique « Les doigts dans la reprise » de Laurence Haziza avec cette semaine, le classique de Charles Trenet « Douce France ». 

Cette journée du 14 mars marque aussi la seconde "Journée de la langue française dans les médias audiovisuels". Le chanteur Vianney, récemment sacré "meilleur artiste masculin" aux Victoires de la Musique est parrain de cette opération. Il répond à Raphaële Kipen sur sa mobilisation en faveur de la langue française.