La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité. La bande passante fait également appel aux nombreux spécialistes musique de RFI et des experts de la discothèque et des produits dérivés.

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

L'électro pop acidulée de Cléa Vincent

Cléa Vincent. © Elodie Daguin

La session live avec Cléa Vincent pour son premier album « Retiens mon désir ».

Faussement naïves, les mélodies attrape-cœurs de Cléa Vincent se révèlent d’une honnêteté déconcertante. Toujours directe et spontanée, cette trentenaire parisienne perpétue la tradition de la variété française, école Michel Berger. Interprétées principalement au piano, ses chansons, légères en apparence, se montrent vite aussi entêtantes qu’addictives. A cette orchestration minimaliste et solaire, Cléa Vincent ajoute une discrète touche électronique qui achève de nous charmer. Elle nous présente son premier album « Retiens mon désir » en session live.

Pour ses trente ans, le Festival de jazz de Tourcoing accueillait le projet « Autour de Chet ». Sur scène, les Tourquennois ont pu, entre autres, entendre les trompettistes, Erik Truffaz et Airelle Besson, ou encore les chanteurs Hugh Coltman et Sandra Nkaké, avec le batteur Cyril Atef faire vibrer l'âme de l'intense jazz man Chet Baker. Un reportage d'Antoine Lalanne-Desmet.
 

Facebook/Twitter édition