La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité. La bande passante fait également appel aux nombreux spécialistes musique de RFI et des experts de la discothèque et des produits dérivés.

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Akalé Wubé & Girma Bèyènè, quand l'Éthiopie d'hier rencontre celle d'aujourd'hui

© Cyril Fussien

La session live avec Akalé Wubé et Girma Bèyènè, pour leur album Mistakes on purpose.

De la même génération que Mahmoud Ahmed, Mulatu Astatke et Alèmayèhu Eshèté, le chanteur, pianiste et arrangeur septuagénaire Girma Bèyènè est une star oubliée de la musique éthiopienne. De la capitale française, il avait seulement une vague idée, dans laquelle s’entremêlaient la tour Eiffel et Charles Aznavour. La connexion avec Akalé Wubé s’est faite par Francis Falceto, créateur de la collection discographique Ethiopiques, 29 volumes parus à ce jour, grâce à laquelle nombre de musiciens occidentaux se sont pris de passion pour le son éthiopien. Depuis des années, Bèyènè lui demandait de lui trouver un orchestre. Quand il a parlé de ce rêve du musicien éthiopien à Akalé Wubé, les gars ont été immédiatement enthousiasmés !