La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité. La bande passante fait également appel aux nombreux spécialistes musique de RFI et des experts de la discothèque et des produits dérivés.

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

La mosaïque d'Idir

Le chanteur Idir. © Patrick Swirc

La rencontre avec Idir pour son nouvel album Ici et Ailleurs.

Parce qu’il a l’Algérie dans le cœur et un village kabyle dans la tête, parce que sa mère était une poétesse, qu’elle lui a beaucoup appris, notamment des poèmes dont il s’inspirera par la suite, tout comme sa grand-mère, toutes deux lui ont fait prendre conscience et connaissance de tous les éléments constitutifs de leur culture, parce qu’il a chanté l’immigration, les droits de l’homme, la démocratie, l’injustice, la culture berbère, ses traditions, la nostalgie, l’entraide ; parce que chez les Kabyles, la chanson légitime la langue, parce qu’il se méfie des pouvoirs quels qu’ils soient, parce qu’il estime qu’un artiste est perdu dès qu’il ne possède plus sa liberté d’agir, pour au moins ces raisons, Hamid Cheriet dit Idir passe ce soir par « la Bande ».

Facebook/Twitter édition