La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité.

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

La tendre poésie de Gianmaria Testa

Gianmaria Testa au studio 136 de RFI. © RFI / P. Vallée

La rencontre avec David Lewis, Nicole Courtois et Michel Orier, un an après la disparition du chanteur italien Gianmaria Testa.

Chef de gare devenu chanteur, Gianmaria Testa a d’abord été reconnu en France, notamment grâce à ses concerts. Après deux ans de carrière, il se produit dans la mythique salle de l’Olympia, ce qui lui vaut enfin la reconnaissance dans son propre pays. Avec son visage rond, sa belle moustache et ses petites lunettes, Gianmaria Testa donnait sur scène l’image d’un homme serein, sincère et naturel. En vingt ans de carrière, il a publié huit albums et a donné des milliers de concerts à travers le monde, en solo, duo ou trio ou groupe. Gianmaria Testa était un amoureux. Du verbe et des notes. Un an après sa disparition, son label Le Chant du Monde publie un coffret contenant ses sept albums studio et quatre disques enregistrés en live.

Facebook/Twitter édition