La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité.

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Les chansons vagabondes de François Puyalto

François Puyalto. © Emmanuelle Jacobson-Roques

La rencontre avec François Puyalto pour son premier album Le nom des animaux.

Hirsute et élégant, flâneur et incisif, abrasif et sensuel, le premier album du très passionnant François Puyalto associe joyeusement les contraires.
Bassiste et compagnon de route d’Emily Loizeau, musicien accompli, il rejoint avec Le nom des animaux, le club des bassistes chanteurs. Une basse jouée avec tant de virtuosité qu’elle prend parfois la place d’un instrument central, harmonique, telle un guitare, et qu’on peut entendre dans quelques titres, en solo. Dans ce disque à l’écriture sèche, tendue, il y est beaucoup question d’escapade, de pas de côté, d’une nature manquante et salvatrice. Il y a quelque chose d’une tradition orale, d’un vagabondage savant et inspiré, épris de liberté.

La chronique de Laurence Pierre avec, aujourd'hui, le livre de David Dufresne, New Moon Café de Nuit Joyeux.

Facebook/Twitter édition