La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité.

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

La modernité retro de Louis Arlette

Louis Arlette. © L. Serroussi

La session live avec Louis Arlette pour son nouvel album Sourire Carnivore.

Louis Arlette. Un nom un peu rétro. Ce n’est pas le moindre des paradoxes de cet artiste pourtant d’une modernité folle. Il revendique le fait d’appartenir à la famille de la chanson française puisqu’il chante en français, mais il revendique aussi son
originalité. Si des groupes comme The Cure, Depeche Mode, Kraftwerk, la musique industrielle dans son ensemble, l’ont influencé, il n’est pas passé à côté du pop rock francophone ainsi que la chanson plus traditionnelle, des maîtres tels que Brel, Brassens, Gainsbourg et Vian. On navigue en eaux claires entre rock, pop, indus et chanson française. Ses mélodies envoûtantes et sa production intense, profonde et novatrice pourraient bien le révéler au grand public. Louis Arlette, une chanson française différente. François Alquier

La chronique hip-hop d'Hortense Volle.