Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Youssou N’Dour

En 2010, Youssou N’Dour est sur tous les fronts. Ambassadeur acharné de l’unité planétaire, c’est en rapprochant deux capitales internationales de la musique, Dakar et Kingston, que notre invité veut manifester avec force et conviction son désir d’un monde plus juste, tolérant, humain, et généreux.

 

On pourrait penser que cette volonté farouche ne soit qu’une utopie, mais l’authenticité du propos est indéniable. A travers ses œuvres, Youssou N’Dour encourage la bienveillance, il en appelle à la compréhension, et au rejet de toute discrimination.

Le 14 avril prochain, le film « I bring what I love » de Chaï Vasarhelyi sera sur les écrans, et nous donnera une meilleure lecture de l’engagement citoyen de cet artiste au grand cœur. Sur scène, le 23 mars à l’Olympia, c’est le discours musical d’un homme sage qui fera vibrer ses admirateurs parisiens. Quant à son dernier album en date, « Dakar – Kingston » (Emarcy/Universal), c’est la tonalité politique du Reggae qui insuffle l’esprit frondeur des années 2000.

En quelques années, Youssou N’Dour est devenu une personnalité majeure dans L’épopée des Musiques Noires, dont les mots choisis nous invitent à l’écoute et au partage. Gageons que notre conversation du jour parviendra à faire briller l’étoile de Dakar !

→ Le site de Youssou N'Dour

Facebook/Twitter édition