Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Bobby Mc Ferrin

Bobby Mc Ferrin. © Stewart Cohen

Nous avons tous en mémoire « Don’t Worry, Be Happy », cette joyeuse mélodie interprétée par Bobby Mc Ferrin en 1988, et qui reste, à ce jour, son plus grand succès. Si nous fredonnons encore, aujourd’hui, cette chanson devenue très populaire, c’est d’abord grâce au génie de son auteur. Ses prouesses vocales ont conquis des publics très divers à travers la planète, et ce n’est pas son dernier disque qui devrait décevoir les attentes de ses plus fervents admirateurs.

En 2010, Bobby Mc Ferrin se lance un défi imposant : unir les peuples du monde entier à travers la seule force expressive de leurs musicalités respectives. Nos langues, nos accents, nos intonations forment une richesse culturelle unique et universelle qui mérite d’être entendue et mise en relief.

De ce constat évident est né l’idée d’un album ambitieux, « Vocabularies », dans lequel Bobby Mc Ferrin dialogue avec les harmonies de ses contemporains. Qu’elles soient africaines, européennes ou asiatiques, nos voix sont les couleurs sonores de nos origines. Elles disent qui nous sommes et témoignent de notre histoire commune.

Bobby Mc Ferrin reconnaît volontiers avoir ressenti l’appel de ses ancêtres alors qu’il laissait son inspiration guider sa voix. Selon ses dires, il y aurait dans le chant, une mémoire spirituelle de notre existence à travers les âges.

En tout état de cause, Bobby Mc Ferrin est le fruit de cet héritage millénaire, il nous le prouvera une nouvelle fois, cet été, en se produisant dans les principaux festivals européens, notamment en France, en Allemagne, en Norvège et en Hongrie.

Le site de Bobby Mc Ferrinhttp://www.bobbymcferrin.com/

Facebook/Twitter édition