Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Le Gwoka rencontre le Jazz

Fruit de la souffrance des esclaves dans les plantations de Guadeloupe, le Gwoka est une forme d'expression militante qui a accompagné le quotidien de millions d'hommes et de femmes à travers les siècles. Tradition populaire héritée du patrimoine ancestral africain, le Gwoka continue de porter l'identité caraïbe en 2013.

Jadis interdits sur les ondes radio, les artisans du Gwoka peinent toujours à trouver leur place dans «L'épopée des Musiques Noires». Pourtant, d'éminents représentants de cet idiome originel veillent toujours aujourd'hui à maintenir la flamme. Cet effort de préservation d'un langage sonore historique nous rappelle combien l'engagement artistique résiste à l'érosion du temps.

Il n'est d'ailleurs pas incongru de comparer les accents Jazz et Gwoka. Les rites et codes de ces deux genres musicaux traduisent une destinée commune profondément inscrite dans la mémoire du peuple noir. Le saxophoniste américain David Murray avait, lui-même, ressenti cette filiation spirituelle, il y a une dizaine d'années, en faisant paraître plusieurs albums de Gwoka Jazz inspiré...

Il est cependant regrettable que les défenseurs acharnés d'un métissage naturel et incontestable ne trouvent pas l'exposition médiatique à laquelle ils aspirent. Ces créateurs discrets œuvrent, depuis des décennies, pour une meilleure visibilité et pour la pratique d'un art qui commémore chaque jour la grandeur de leurs aînés.

Le pianiste Grégory Privat et le batteur Sonny Troupé, nos invités du jour, font partie de ces virtuoses respectueux dont la maestria invite à l'écoute et à l'ouverture. Ils dessineront avec nous les contours du Gwoka actuel, à quelques jours de leurs prestations respectives à Paris.

- Sonny Troupé se produira au New Morning dans le cadre du Gwoka Jazz Festival, du 27 au 29 septembre 2013.

- Grégory Privat se produira au Duc des Lombards, les 30 septembre et 1er octobre 2013.

http://sonnytroupe.com/

http://www.gregoryprivat.com/

https://www.facebook.com/GwokaJazzFestival

 

Facebook/Twitter édition