Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Jimmy Cliff

Jimmy Cliff. © Service de Presse

50 ans de carrière, 25 millions d'albums vendus dans le monde, Jimmy Cliff est une figure emblématique de la planète reggae ! Si l'on retient d'abord de son répertoire quelques classiques percutants comme «Reggae Night» ou «Many Rivers to Cross», il n'est pas interdit de se retourner sur d'autres moments saillants de son épopée...

C'est un peu l'intention de «Re-Birth». Cette nouvelle production réalisée par Tim Armstrong nous invite à redécouvrir la tonalité Ska/Rock Steady qui rythmait le quotidien du jeune Jimmy Cliff dans les années 60. Cet écho sonore d'un passé glorieux nous rappelle insidieusement combien la Jamaïque fut et reste un îlot de créativité musicale essentielle.

C'est aussi l'occasion de réaffirmer la force expressive et l'engagement citoyen de milliers d'artistes qui ont épousé le combat militant des héros d'antan. Il n'est, de fait, pas très étonnant d'entendre Jimmy Cliff répondre au soulèvement punk d'autrefois en s'appropriant aujourd'hui «Guns of Brixton», titre majeur immortalisé par «The Clash» en 1979.

A 64 ans, Jimmy Cliff résiste aux effets de mode, aux revers de l'histoire, aux coups du destin, et martèle son attachement aux vraies valeurs de sa terre natale. Le Reggae serait-il le Blues des Jamaïcains ? La voix du peuple ? L'élan contestataire d'une génération ?

Réponse le 26 mai 2012 au Bataclan à Paris, avant une tournée estivale qui passera par les provinces de France (La Perrière, La Grande-Motte, Manosque, Sélestat, Gignac, Crozon, Pauillac...), mais aussi les capitales européennes (Stockholm, Amsterdam, etc.).

http://www.jimmycliff.com/

Facebook/Twitter édition