Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Nokutela Dube

Nokutela Dube. © Cherif Keita Archives

Le 25 janvier 1917, à Johannesburg en Afrique du Sud, disparaissait Nokutela Dube, épouse de John Dube (premier président de l'ANC) et militante valeureuse pour l'éducation des jeunes à travers la musique, dont l'engagement citoyen est enfin salué à sa juste valeur grâce à la ténacité d'un enseignant du Carleton College de Northfield dans le Minnesota, Chérif Keita. Professeur de français et directeur d'Etudes africaines aux Etats-Unis, il se bat depuis bientôt 10 ans pour la réhabilitation de cette femme dont l'épopée unique pourrait aisément faire l'objet d'une adaptation cinématographique tant son aventure personnelle fascine et interroge les historiens.

© Inanda Archives/John Dube Estate
Ohlange High School

Née en 1873, Nokutela Dube a longtemps œuvré pour sa communauté en participant activement à la création d'un établissement scolaire, Ohlange High School, à Inanda près de Durban, où elle dispensait des cours de musique et de chant. C'est ainsi qu'elle popularisa, avec son mari, la mélodie du pasteur méthodiste Enoch Sontonga, « Nkosi Sikelel' Iafrika », qui devint l'un des hymnes du début du XXe siècle en Afrique australe.

Cette œuvre majeure est aujourd'hui le cri de ralliement des panafricanistes et le thème musical le plus connu en Afrique du Sud.

© Library of Congress
Booker T. Washington

Aux côtés de John Dube, Nokutela fut une figure notable du mouvement de libération du peuple sud-africain. Elle comprit rapidement, après un voyage aux Etats-Unis, que les mots de Booker T. Washington, orateur précieux de la contestation noire, pouvaient trouver un écho sur la terre africaine. Sa vie fut donc rythmée par un profond désir de justice et par des combats politiques et artistiques périlleux.

© Cherif Keita Archives
Nokutela Stèle

Lorsque Chérif Keita découvrit l'existence de cette femme courageuse, il se mit en tête de lui rendre la place qu'elle devait occuper dans le patrimoine sud-africain. Il se rendit donc à Johannesburg pour obtenir des autorités locales le droit d'élever une stèle à sa gloire à l'endroit même, où elle fut inhumée un siècle plus tôt. Cette tombe restée anonyme depuis 1917, retrouvait ainsi une identité, et le nom de Nokutela Dube entrait dans la légende...

Cette incroyable épopée fait aujourd'hui l'objet d'un film documentaire que Cherif Keita est heureux de présenter dans les capitales du monde !

© Chérif Keïta Archives
Cherif Keita salue Nokutela