Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, L’épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Charles X appelle à la paix !

Charles X. © Flavien Prioreau

Avec un nom pareil, la référence à un certain Malcolm X paraît inévitable. Et pourtant, l’engagement citoyen de Charles X est davantage porté par une candeur juvénile que par un militantisme revendicateur. Ce jeune Californien de 25 ans n’a qu’un seul credo, la paix, l’amour, la bienveillance. Bien qu’il accepte l’héritage culturel et militant de ses aînés, il prend progressivement conscience que le moment exige une ouverture d’esprit et un appel universel à la tolérance, seul réflexe productif face aux dérèglements idéologiques du XXIème siècle.

Cette posture, presque naïve, est cependant le fruit d’une lente maturation psychologique que ses oeuvres révèlent au fil des mois. Car, depuis 2015, Charles X a déjà fait paraître trois albums dont les titres claquent comme des slogans au cœur de l’actualité. Son premier cri, « The Revolution and the day after », semblait donner le ton d’une fronde contre l’ordre établi. Puis, « Sounds of Yesteryear » épousait ce besoin irrépressible de connaître le patrimoine. Enfin, « Peace » synthétise le travail de réflexion d’un jeune artiste pétri d’interrogations qui le conduiront inévitablement à une quête existentielle.

 

Charles X. © Flavien Prioreau

 

S’il ne veut même pas analyser, en ces termes, son développement personnel, Charles X reconnaît volontiers son ignorance et tient désormais à apprendre vite, à parfaire ses connaissances historiques et à donner du sens à son propos. Sa musique est d’ailleurs le reflet de cette boulimie créative qui noie parfois l’auditeur dans un maelström de sonorités et de trouvailles stylistiques un poil déroutantes. Entre Soul originelle, Rap incandescent, et mélodies pianistiques soyeuses, il lui faudra peut-être trouver, dans l’avenir, le dénominateur commun à toutes ces fulgurances tout juste maîtrisées.

Sommes-nous en présence d’un petit génie en pleine croissance ? Saura-t-il rendre lisible son univers multicolore ? Son joyeux feu d’artifice entrera-t-il dans « L’Epopée des Musiques Noires » ? Il est encore trop tôt pour en avoir la certitude, mais l’inventivité de son répertoire, la fraîcheur de son discours et le détachement nonchalant du personnage face à ses interlocuteurs, nous indiquent qu’il y a en Charles X une force de caractère qui pourrait bien nous surprendre dans quelques temps.

Aurons-nous cette révélation le 23 mars 2017 au New Morning à Paris ?

Charles X à RFI. © RFI/Joe Farmer

 

Page Facebook de Charles X

Facebook/Twitter édition