Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Isaac Hayes, l’ombre et la lumière...

Isaac Hayes, à l'Hôtel Hilton, Londres, le 25 février 1972. © Getty images/Michael Putland

Les premières notes de Shaft, le film de Gordon Parks de 1971, identifient immédiatement une époque, un mouvement cinématographique et une voix, celle du «Black Moses», Isaac Hayes. Alors que 2017 marque le 75ème anniversaire de ce très regretté chanteur, pianiste et compositeur noir américain, un ouvrage bref, mais très complet lui rend dignement hommage. Son auteur, David Desvérité, nous fait entrer dans l’univers Soul d’une forte tête, dont l’image de colosse a longtemps caricaturé la véritable destinée.

En observant les différentes représentations d’Isaac Hayes au fil des décennies, la volonté manifeste de paraître solide, déterminé et indomptable, saute aux yeux. Cette posture n’était certes pas feinte, mais elle traduisait sans aucun doute une revanche sur une jeunesse difficile, ponctuée par des drames familiaux et un dénûment certain. Tout au long de sa vie, Isaac Hayes s’est battu pour affirmer sa place dans la société américaine. Fervent défenseur des droits civiques, il prit part à la lutte du peuple noir pour l’égalité raciale au cœur des années 60. Même après les désillusions, les assassinats des grands orateurs, les renoncements et l’apathie de ses contemporains face aux exactions des autorités blanches, Isaac Hayes conservera cette esprit frondeur et mettra à profit sa notoriété pour soutenir un élan de contestation nécessaire dans une Amérique embourbée dans ses contradictions.

 

Isaac Hayes, 1970. © Getty images/Gems/Redferns

 

Si son aura finira par se flétrir au tournant des années 80, si son inspiration manquera d’audace après son départ de Stax Records, Isaac Hayes restera longtemps l’icône historique de la glorieuse Soul-Music originelle. Compositeur, arrangeur, producteur, acteur et chanteur de grande valeur, il ne cessera, malgré les revers, de se réinventer. Quitte à devoir payer les frais (au sens propre) de ses excès et de ses certitudes, il ne se laissera jamais intimider par la frilosité de ses interlocuteurs. Il défiera ses contradicteurs jusqu’à se convaincre d’avoir trouvé dans la scientologie la réponse à ses interrogations existentielles.

Au-delà de ses convictions personnelles et de ses égarements, Isaac Hayes fut indubitablement un personnage central dans l’histoire des musiques noires américaines, et conforta le statut du citoyen africain-américain fier et insoumis. Isaac Hayes, l’esprit Soul (Ed. Castor Music) décrit avec justesse et précision l’aventure tumultueuse d’un homme, dont les affres du quotidien ont accéléré l’ascension et, peut-être, précipité la chute.

 

Isaac Hayes, à New York, en 1975. © Corbis via Getty Images/Leonard M. DeLessio

 

L’industrie du disque n’a pas toujours su valoriser les qualités artistiques de cet homme en colère. Il est aujourd’hui plaisant d’apprendre qu’un coffret de 4 CDs, à paraître le 22 septembre 2017, donnera enfin une lecture complète de son œuvre. L’auteur comme l’interprète seront célébrés à travers cette anthologie qui couvrira les quinze premières années professionnelles décisives de « L’épopée Isaac Hayes ».

Isaac Hayes sur Stax Records

Facebook/Twitter édition