Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Memphis, au cœur du rock’n’roll

Comeback Special 68. © Gary Null/NBC/NBCU Photo Bank via Getty Images

Il a longtemps été dit que le rock était une émanation de la seule communauté noire américaine, dont le blues ancestral aurait été le pilier d’un genre devenu universel. Il serait cependant réducteur de mésestimer l’apport culturel de la country-music insufflé par des artistes blancs émérites. De Sun Studios à Graceland, l’épopée d’Elvis Presley démontre l’interaction manifeste de plusieurs idiomes sonores.

À l’écoute des premières notes de Good Rockin’ Tonight enregistrées en 1947 par le bluesman noir, Wynonie Harris, la tonalité rock’n’roll sous-jacente préfigure le paysage musical américain des années 50. Lorsque l’on découvre le classique That’s All Right Mama, d’Arthur Big Boy Crudup dans la voix du King, en 1954, une métamorphose a eu lieu mais l’on s’interroge… Elvis aurait-il exploité le répertoire noir pour s’assurer un succès immédiat ? Ce n’est pas si simple que cela. Les gardiens du patrimoine à Memphis s’accordent à dire que l’adaptation de l’héritage afro-américain par Elvis Presley relève d’une intention bienveillante et naturelle.

 

Micro original utilisé par Elvis Presley, lors de sa toute première session d’enregistrement au Studio Sun de Memphis, le 5 juillet 1954. © RFI/Joe Farmer. Avec l’aimable autorisation de «Sun Studios»

 

 

Durant sa jeunesse, le petit Elvis montrait un goût immodéré pour la ferveur des chants issus de la communauté noire qu’il entendait dans les églises baptistes du sud des États-Unis. Difficile, dans ce cas, de questionner la sincérité du "Roi du Rock’n’Roll". Faut-il alors se tourner vers son producteur de l’époque, Sam Phillips, qui a peut-être senti le profit qu’il pouvait tirer du talent de sa jeune recrue capable d’interpréter avec jubilation le rhythm & blues de ses aînés ? Là encore, l’histoire est beaucoup plus nuancée.

Bien avant que le futur King n’enregistre devant les micros de Sun Studios, de nombreux artistes noirs avaient auditionné pour Sam Phillips, et notamment, un certain Ike Turner qui n’avait pas encore rencontré Tina et qui composait des airs plutôt accrocheurs pour des chanteurs de passage comme Jackie Brenston. Ensemble, ils enregistreront Rocket 88 considéré comme le premier écho officiel du Rock’n’Roll naissant. Notons ainsi que des artistes blancs et noirs ont fréquenté les Studios Sun de Memphis, de B.B King à Johnny Cash. Preuve de l’ouverture d’esprit du maître des lieux, le très futé Sam Phillips.

 

Marqueur Mémoriel au 706 Union Avenue à Memphis, devant les Studios Sun. © Robert Alexander/Archive Photos/Getty Images

 

Cette fabuleuse aventure des pionniers du Rock nourrit la légende du King dont la fameuse propriété "Graceland" est devenue un lieu de pèlerinage et de recueillement pour nombre d’admirateurs et curieux en visite à Memphis, désormais complétée par un imposant musée attenant, "Elvis Presley Memphis", immense bâtisse élevée à la gloire d’une icône planétaire. De ses balbutiements à ses plus brillantes prestations, tout y est ! Ses disques d’or, ses motos, ses voitures de luxe, ses costumes, et même son avion privé, plongent les fans au cœur d’une destinée extraordinaire, au cœur du Rock’n’Roll…

Site officiel de Sun Studio

Site de Graceland

Un reportage réalisé avec le concours de Memphis Travel, Equinoxiales et American Airlines.

 

Graceland, la propriété d’Elvis Presley. © Elvis Presley’s Graceland