Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Afro Jazz Pulsations: Alpha Blondy

Alpha Blondy, le 19 octobre 2018 à Nancy. © Max Kawczynski/NJP 2018

Du 10 au 20 octobre 2018, se tenait la 45ème édition des Nancy Jazz Pulsations. Ce festival historique a accueilli, depuis 1973, toutes les étoiles de la diaspora afro-planétaire, de Ray Charles à Cesaria Evora. Cette année, la force expressive des musiques africaines dans le monde était dignement représentée par des groupes, instrumentistes et interprètes de grand talent. De Lisa Simone à Maceo Parker, de Rhoda Scott à Chucho Valdés, de Touré Kunda à Alpha Blondy, ils ont tous célébré "L’épopée des Musiques Noires".

Le 19 octobre 2018, c’est Alpha Blondy qui avait la lourde responsabilité d’illuminer la soirée africaine du Parc de la Pépinière à Nancy (est de la France). Un défi qui ne pouvait pas intimider ce vaillant pourfendeur des injustices planétaires. À 65 ans, Alpha Blondy est toujours aussi militant mais l’expérience d’une vie trépidante a apaisé ses mots. Il cherche désormais la concorde dans une spiritualité assumée et répète à loisir son vœu d’une paix internationale. À ce titre, son dernier album, Human Race, est une invitation à une entente cordiale entre les peuples du monde entier. Il va même jusqu’à adapter un classique plutôt rock du groupe britannique Led Zeppelin, Whole Lotta Love, pour exprimer son désir d’un amour universel.

 

© RFI/Joe Farmer
Alpha Blondy à l’issue de son concert aux Nancy Jazz Pulsations 2018.

 

Certains pourront toujours questionner l’utopie d’un tel engagement citoyen, mais force est de reconnaître que, depuis le début de son épopée, Alpha Blondy, n’a jamais baissé les bras. Il a, contre vents et marées, asséné les mêmes messages. Et s’il avait raison ? Si la force des symboles pouvait l’emporter sur la discorde et la haine ? On aimerait se laisser convaincre par ses paroles réconfortantes. Après tout, approuver un discours rassembleur, surtout mis brillamment en musique, est souhaitable et recommandé. C’est ce qui motive justement cet artiste insoumis dont la constance impose le respect.

Depuis Jah Glory, 35 ans ont passé et le combat pour un monde plus juste et équitable reste tristement d’actualité. Le 16 novembre 2018, Alpha Blondy se produira au Bataclan à Paris, salle de spectacle cruellement entrée dans l’histoire de France. Il se prépare avec foi et confiance à ce rendez-vous qu’il espère serein et recueilli. Les spectateurs des NJP (Nancy Jazz Pulsations) en ont ressenti la saveur durant deux bonnes heures d’un reggae africain palpitant, ponctuées d’appel à la tolérance et au pardon. Qu’il soit entendu !

La page Facebook d'Alpha Blondy

 

© Max Kawczynski/NJP 2018
Foule compacte pour acclamer Alpha Blondy.