Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Afro Jazz Pulsations: Touré Kunda

Touré Kunda, le 19 octobre 2018 à Nancy. © Max Kawczynski/NJP 2018

Du 10 au 20 octobre 2018, se tenait la 45ème édition des Nancy Jazz Pulsations. Ce festival historique a accueilli, depuis 1973, toutes les étoiles de la diaspora afro-planétaire, de Ray Charles à Cesaria Evora. Cette année, la force expressive des musiques africaines dans le monde était dignement représentée par des groupes, instrumentistes et interprètes de grand talent. De Lisa Simone à Maceo Parker, de Rhoda Scott à Chucho Valdés, de Touré Kunda à Alpha Blondy, ils ont tous célébré "L’épopée des Musiques Noires".

Pour Ismaïla et Sixu, les deux piliers historiques du groupe Touré Kunda, la prestation au Parc de la Pépinière à Nancy (est de la France) était l’occasion de fêter 40 ans d’une aventure unique qui ne cesse d’évoluer au rythme des rencontres, des amitiés, des camaraderies et des envies. Lambi Golo, leur dernier album en date, n’est pas qu’un rendez-vous discographique attendu depuis 10 ans, c’est la réaffirmation de convictions indéfectibles et de choix artistiques rigoureux. Certes, les années passent et le contexte social de notre temps impose une lecture plus fine des enjeux politiques et culturels. Pourtant, certaines valeurs restent intangibles : l’écoute, le partage, l’unité, la tolérance.

 

© RFI/Joe Farmer
Sixu et Ismaïla Touré au micro de Joe Farmer avant leur concert aux Nancy Jazz Pulsations 2018.

 

Depuis les premiers concerts de la fin des années 70, les frères Touré n’ont pas changé de discours. Cette illustre fratrie, portée par la France multicolore de François Mitterrand, a ouvert la voie africaine à de nombreux jeunes artistes en devenir. Il paraissait donc logique qu’en 2018, Touré Kunda persiste et donne du crédit aux virtuoses d’aujourd’hui, les Hervé Samb, Alune Wade, Seckou Keita. Mais un anniversaire ne peut scintiller sans les vieux amis, les fidèles compagnons de route. Ainsi, Paco Sery, Cheick Tidiane Seck, Manu Dibango et Carlos Santana sont venus prêter main forte à l’enregistrement de ce disque jubilatoire.

Sur scène, la même ferveur a électrisé le public nancéien. La Danse, le chant, l’interprétation enjouée des classiques d’hier et d’aujourd’hui, les harmonies vocales, et les rythmes percussifs effrénés, ont enthousiasmé les spectateurs qui attendaient évidemment en bouquet final le classique imparable et toujours très efficace, E’mma.

 

© Max Kawczynski/NJP 2018
Touré Kunda en concert aux Nancy Jazz Pulsations.

 

Touré Kunda poursuit sa tournée festive à travers le globe avec plusieurs dates au Sénégal : le 7 novembre à Saint-Louis, le 9 novembre à Saly et le 10 novembre 2018 à Dakar. Nul doute que ces rendez-vous à la maison réuniront publics et musiciens dans une communion joyeuse et respectueuse.

Ce 19 octobre 2018, à Nancy, "L’épopée des Musiques Noires" se conjuguait au pluriel. Après l’élan musical primesautier de Touré Kunda et avant la ferveur militante d’Alpha Blondy, c’est la délicatesse afro-cubaine du pianiste Chucho Valdés qui parvenait à captiver un public curieux et sans préjugés. À quelques jours de la parution de son nouvel album, Jazz Bata 2,  (Jazz Bata 1 date de 1972), le virtuose de 77 ans a joué entre les lignes, s’amusant à flirter avec les grandes œuvres classiques européennes comme avec les rythmes et sonorités latines de sa terre natale. L’Afrique n’était pourtant jamais bien loin comme il le laissa entendre, lors de notre entrevue à l’issue de son irréprochable prestation. Ce soir-là, à proximité de Touré Kunda et Alpha Blondy, il se sentait profondément africain.

La page Facebook de Touré Kunda

Le site de Chucho Valdés

 

© Max Kawczynski/NJP 2018
Chucho Valdès en concert au Parc de la Pépinière à Nancy, le 19 octobre 2018.