1. Franco

Franco

Rencontre avec Yves Luambo, le fils de Franco, célèbre musicien congolais disparu il y a vingt ans.

Franco, c’est le surnom donné à François Luambo Makiadi. Le jeune Franco est autodidacte à la guitare. Orphelin de père, il gratouille dans les rues de Léopoldville (rebaptisée Kinshasa en 1966) pour ramener quelques sous à sa mère et ses trois frères et soeurs, dont il est l’aîné. Il intégrera rapidement differents orchestre dés l'âge de seize ans, dans lesquels l'influence de la musique cubaine est déja très présente. S’inspirant du quotidien de la société, les chansons de Franco éclairent les moeurs du nouveau Congo démocratique. Son regard corrosif ne se départit jamais de la morale populaire. Il sait aussi jouer de l’opportunisme. Après la liquidation de Patrice Lumumba (1961), Franco fait taire son affinité pour l’homme d’état. Sans se trahir vraiment, il saura ménager la jeune dictature de Mobutu qui prend le pouvoir en 1966. Profitant de sa position et des largesses de la «zaïrianisation», Franco développe ses affaires : trois clubs à Kinshasa, une usine de pressage de disques (qui périclite rapidement), des investissements immobiliers en Europe. Mais en 1977, certaines âmes « bien pensantes » poussent Franco en prison pour chansons « immorales ». Comprenant la leçon, il oriente sa carrière vers l’Europe. Il y crée des monuments de splendeur, comme «Mario», mais aussi «Attention Na Sida», qui annonce la fin de la légende du créateur de la rumba odemba.

Les morceaux entendus dans l'émission :

- Kinsiona
- Liberté
- Tokoma Ba camarade Pamba
- Sandoka