1. Rencontre inédite entre Cheveu et Group Doueh

Cheveu et Group Doueh. © RFI/Arnaud Contreras

Rencontre inédite entre les Bordelais électro-punk Cheveu et Group Doueh, musique traditionnelle sahraouie, à Dakhla. Un reportage d’Arnaud Contreras.

Cheveu et Group Doueh. © RFI/Arnaud Contreras

En janvier 2016, le trio bordelais Cheveu est invité à Dakhla chez la famille Doueh, qui fait de la musique traditionnelle sahraouie, depuis les années 70. C’est une résidence-concert organisée par le journaliste français Jacques Denis. L’idée est de fabriquer un album, si les 2 groupes trouvent un terrain d’entente.

Doueh. © RFI/Arnaud Contreras

Après avoir bu du thé, câblé le studio, monté la tente et finalement joué à Casablanca, un cd pourrait voir le jour en septembre. Mais pour atteindre ce but, il aura fallu ouvrir grand, très grand ses oreilles, car entre l’électro de Cheveu et la guitare folle de Doueh, qui adore Jimi Hendrix, ou le synthé sauvage de son fils, l’espace-temps-tempo est très flou. On navigue à vue. Reportage mélomane à la mer comme au sable.

 

Cheveu sur Born Bad records


 
Group Doueh sur Facebook

 
 

Group Doueh. © RFI/Arnaud Contreras

 

Facebook/Twitter édition