Destination Tbilissi: électro et activisme en Géorgie

Groupe Mirror Illusion. © Mirror Illusion

Reportage à Tbilissi, en Géorgie, par Arnaud Contreras.
Depuis 2 ans, la scène électronique de Tbilissi, la capitale géorgienne, est devenue le porte-parole des revendications de la jeunesse. Les nouveaux clubs, sound systems, concerts, sont autant de lieux où se retrouvent les activistes et où ils diffusent leurs idées. Que ce soit pour la défense de l’environnement, les droits des femmes, les droits de la communauté LGBT, la musique fédère toute ces luttes.
Les dj, musiciens et producteurs organisent en parallèle de leurs événements des manifestations et rassemblements qui bousculent la société géorgienne.
Certains membres de la communauté rock et métal rejoignent ce mouvement.
Des activistes et producteurs européens développent de plus en plus de projets avec eux, font circuler leurs idées et musiques.

(Rediffusion du 4 mars 2017).

Avec :
- Zitto (DJ)
- Giorgi Kikonishvili (producteur et activiste, fondateur du collectif et magazine Muzame) ; Facebook de Muzame
- Zviad Gelbakhiani et Tato Getia (producteur et fondateur du label et club Bassiani).
Facebook de Bassiani
Le site de Bassiani
Twitter de Bassiani
Soundcloud de Bassiani
- Sofia Mariamidze (groupe Mirror Illusion).

Zviad Gelbakhiani et Tato Getia (producteurs et fondateurs du label et club Bassiani) ; Zitto, le DJ géorgien, étoile montante de la scène électronique dans le Caucase. © RFI/Arnaud Contreras