Session live avec Maryam Saleh, Maurice Louca, Tamer Abu Ghazaleh, Mariah Saleh et Gasandji

A gauche: Maryam Saleh, Maurice Louca et Tamer Abu Ghazaleh. A droite: Gasandji. © Ruggero Maramotti/ Thomas Millet

Maryam Saleh, Maurice Louca, Tamer Abu Ghazaleh, Mariah Saleh font partie des figures proues du milieu d’avant-gardistes de la scène arabe actuelle. Avec Lekhfa, ils proposent une musique sans compromission, rare, à la fois belle et dérangeante. Maryam et Tamer chantent une sélection des poèmes dystopiques de Mido Zoheir, érigé au rang de quatrième membre de cette création, et sans doute l’un des poètes égyptiens les plus talentueux de sa génération.

 

Jearian Ondo, Gasandji et Greg Emonet à RFI. © RFI/Laurence Aloir

 

- Maryam Saleh, Maurice Louca, Tamer Abu Ghazaleh
- Maryam Saleh, Maurice Louca, Tamer Abu Ghazaleh, le 10 juin au Musée du Quai Branly

- Tamer Abu Ghazaleh
- Maryam Saleh
- Maurice Louca

Concerts
- 2 novembre 2017 au Hasard Ludique
- 7 avril 2018 à la Philharmonie de Paris
- 10 juin 2018 au Musée du Quai Branly

 

Maryam Saleh à RFI. © RFI/Laurence Aloir

 

Gasandji CD Le Sacré
Le nouvel album de l’artiste congolaise n’est pas un disque, c’est une expérience... Enregistrement en forêt congolaise (côté Brazza) chez les Pygmées Aka avec Pierre Bianchi en 2015, puis collaboration Hilaire Penda, Cyril Atef...
- Gasandji sur RFIMusique
- Teaser Le Sacré

Concert le 10 novembre 2017 au Pan Piper avec RFI Talent

Morceaux interprétés :
- Live1 Gasandji Soki Yote
- Live2 Maryam Saleh, Tamer Abu Ghazaleh et Maurice Louca Kont Rayeh
- Cd Gasandji To Boyi
- Live3 Maryam Saleh, Tamer Abu Ghazaleh et Maurice Louca El Shahwa Wel Soaar
- Live4 Gasandji Akeyi
- Cd Maryam Saleh, Tamer Abu Ghazaleh et Maurice Louca Teskar Tebki
- Cd Toto Bona Lokua Ma Mama

Musiciens :
- Gasandji Rêver, chant guitare
- Greg Emonet, guitare
- Jearian Ondo, chant, percussions
- Tamer Abu Ghazaleh, oud chant
- Maryam Saleh, chant
- Maurice Louca, guitare.

 

Greg Emonet, Gasandji, Maurice Louca, Jearian Ondo, Maryam Saleh et Tamer Abu Ghazaleh à RFI. © RFI/Laurence Aloir